12 octobre 2016

Au Vésinet, RAS !

S'il est un marqueur indiscutable de la vitalité des municipalités, c'est bien l'hebdo des coiffeurs, le très consensuel Courrier des Yvelines. Pour sa moindre première pierre, pour sa plus anecdotique initiative chacun des maires s'empresse de convoquer son folliculaire de la gazette des salles d'attente. Autant dire que la feuille de chou reflète très mécaniquement le travail des élus.

Cette semaine encore, sa Une ignore le Vésinet. Il faut fouiller en page 34 pour trouver la rubrique consacrée à la ville de M No. Et là on craint être victime de la berlue. Pour couvrir le Vésinet le canard n’a pu dégoter qu’un olibrius racolé par l'inénarrable Josiane de l'ex UMP. Il se la joue candidat aux présidentielles ... !  Pauvre Josiane et son sinistre corbac qui se ridiculisent pour exister.

Mais sur M No et sa dream team pas une ligne; sur Momo et ses grands travaux pas un mot. La grande Catherine et ses festivités pas même cités. Alors que nos voisins du Pecq attirent un Pivot du genre plutôt décoiffant.  La dérision n'est pas en odeur de sainteté chez les sachants.

L’échoppe vésigondine bien connue des rats de bibliothèque désespérée de n'avoir trouvé aucune oreille attentive au château s'est résolue à monter l'opération sur la rive "gauche" de la seine.  Le 15 octobre au quai 3 on dégustera les phrases de Pivot. 

Par courtoisie on se doit de rappeler que le mois dernier sur la scène du théâtre Jonemann on a pu gouter aux mots de No, tout à la gloire du théâtre et de son équipe.

Il était temps ... 




9 commentaires:

  1. et pourquoi pas rattacher Q Charmettes à Montesson,Q République au Pecq,Q Princesse à Croissy et Q centre à Chatou.Quelles économies!Ces 4 villes sont pleines de dynamisme.

    RépondreSupprimer
  2. L'article " Le Vésinet . Présidentielle.François vigne a décliné son programme"..... se trouve à la page 37 et non 34 du canard des yvelines. J'ai pensé a un gag car la page 34 entière , était une pub " L'AUDITION C'EST ENTENDRE " ce qui pourrait être parfait pour tous et particulièrement pour un maire qui doit être à l'écoute de ses administré(e)s ! (???)
    En lisant la page 37, j'ai retrouvé tous le sérieux des nobles du Château du Boulevard : l "Devant un auditoire clairsemé réuni à l' hôtel de ville .........Certaines personnes étaient venues de Neuilly afin d'écouter le Candidat"....."pendant 2 heures". ce devait être une réunion réservée à une l' élite de l'élite Vésigondine et des gens de Neuilly triés sur le 'volet. Ce qui explique le "clairsemé" dans la salle .
    Monsieur le Maire du Vésinet se verrait-il premier ministre du Président François, d'un autre François.
    Je vous engage à acheter le courrier des Yvelines pour 1,40€ , vous connaîtrez le programme de François Vigne.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme du 12 octobre 16:33, votre idée économique est parfaitement envisageable , mais il faut attendre l'élection Présidentielle pour savoir si Grouchko pourrait être premier ministre du Président François Vigne. On ne lâche pas la proie pour l'ombre , surtout lorsque la proie est bonne .

    RépondreSupprimer
  4. Aux détracteurs: Grouchko a parfaitement le droit de voter à la présidentielle pour celui qu'il préfère, de passer d'un candidat maire Bordeaux à un habitant de Neuilly. Il est libre de recevoir"son" candidat dans "sa" mairie . Lui contrairement à beaucoup d'autres sait pour qui voter! Si le le Neuillien n'a pas le suffrage , pour lequel donnera t'il l'ordre de rouler?

    RépondreSupprimer
  5. Grouchko n'est pas très avenant pour un maire, c'est évident.
    Mais la liste des prétendants pour sa relève ne vaut pas plus...c'est le nivellement par le bas, à tous les étages...

    RépondreSupprimer
  6. Ah! La politique quand tu les tiens, tout est bon pour arriver à au pouvoir! La preuve en est faite au Vésinet.

    RépondreSupprimer
  7. merci de méditer cette maxime:
    "pour vivre heureux vivons cachés"
    comme le montre le dernier vers et la morale de cette fable de Florian le grillon.
    Dans cette fable, un grillon se lamente en comparant son sort à celui d'un superbe papillon paradant dans les airs : « Dame Nature Pour lui fit tout et pour moi rien ». Mais lorsqu'il voit des enfants poursuivre le papillon et « déchirer la pauvre bête », le grillon change d'avis : « Oh! Oh! dit le grillon, je ne suis plus fâché, Il en coûte trop cher pour briller dans le monde. ... »

    RépondreSupprimer
  8. Curieux j'ai médité sur le grillon de Florian de Claris. L'homme a t'il connu la pyrale du buis?
    La pyrale est un papillon pas spécialement beau, mais dévastateur. Comme un politicien, la chenille se transforme en papillon papillonnant. le politique, sorte de pyrale peut devenir lui aussi le dévastateur " de la Culture avec un grand C.
    Pour ma culture personnelle, j'ai retrouvé sur You Tube du 1 er septembre 2015, le grillon de Florian:" Papa te raconte",une très jolie histoire.

    RépondreSupprimer
  9. Lorsque l'on veut être "remarqué" comme "remarquable", il ne suffit pas de se mettre en avant en ignorant, en éliminant ceux qui gênent votre ascension!
    "On ne peut être juge et partie". Les manières, les actes du maire font ressortir ses traits de caractère, alors que Les billets et les commentaires eux tirent sans succès, bien souvent la sonnette d'alarme.
    Lire les Billets de Phénix c'est triste mais enrichissant !!!
    "Une tête bien faite est préférable( pour gérer la ville ), à une tête bien pleine". Même "avec de vrais diplômes" comme j'ai pu le lire dans un commentaire, à un moment où M Grouchko était représenté comme" une fusée à plusieurs étages ". Ce qui laissait présager un maire à la hauteur et même à quelle hauteur! Ce n'était pas la peine qu'il se présente comme "remarquable" !
    En pensant" maximes " , je remercie à l'anonyme du 13 octobre 18;44

    RépondreSupprimer