4 octobre 2016

Bernard, merci pour ce moment ... par André Michel

... qui a mis en évidence le sectarisme Grouchko-Gattaz et ce au détriment des intérêts de la ville et de la démocratie. Je ne reviendrai pas sur les échanges que Phénix a bien décrits : L'accord de Gattaz pour une candidature unique de l'opposition passé à la trappe quand elle a su que je serai le candidat, les tractations de Grouchko pour désigner Gattaz et face à son refus le dépôt d'une candidature de pure forme pour diviser les oppositions : du grand art. 

Peu enclin à me présenter,tellement ils sont imbus d'eux mêmes,je ne regrette pas cette issue. Cela a permis de révéler le sectarisme derrière les sourires de façade. Mais deux domaines sont particulièrement importants pour la ville à la CASGBS: les finances et le transport, domaines pour lesquels je prétendais avoir quelques compétences à mettre au service de la ville à la CASGBS :35 ans de vie professionnelle dans ces domaines dont 20 comme dirigeant.Ils n'en veulent pas :dont acte.

Pourtant le dernier conseil communautaire auquel j'ai assisté a montré que notre ville n'y est pas active,qu'elle n'existe pas, que le maire y est seul,quand il est présent. Mes 4 ans d’expérience à la CCBS m'ont permis de prouver qu'on peut intervenir et exister,y être écouté. Les nouvelles règles de désignation des conseillers communautaires en cas de vacance permettent de choisir la composition la plus efficace pour défendre les intérêts de la ville.

Avons-nous la plus efficace? Notre délégation est composée désormais de M.Carour, Mme Torno et Mme Politis. Si on peut faire crédit de compétences 'finances' à M.Carour et de compétences 'transport''acquises' à Mme Torno,je ne vois pas l'apport de Mme Politis qui a certes des compétences 'culture', mais dans un domaine qui n'entre pas dans le champ des attributions de la CASGBS. Choix étonnant!

 Un mot encore sur le travail  de la délégation. Nous sommes une des rares villes à n'avoir pas de commission CASGBS. Ils décident de tout,tous seuls et n'en parlent jamais en conseil municipal. B.Grouchko a supprimé la commission 'Conseil Communautaire',(comme il a supprimé les conseils de quartiers). Les conseillers majorité et opposition n'ont pas leur mot à dire sur les positions que la délégation prend. 

Absence de démocratie et sectarisme,je ne m'attendais pas à cela de B.Grouchko. Alors une fois encore Bernard, merci pour ce moment ... de vérité
  

André Michel





23 commentaires:

  1. "La composition la plus efficace pour défendre notre ville"
    Ah bon ? Exemple:
    M. Michel s'est désolidarisé des autres membres vésigondins du conseil communautaire lorsqu'il faisait partie du conseil de l'ancienne CABS.
    Et sur une question portant sur les transports: la dernière séance du mandat de M. Murez devait approuver le Plan Local de Déplacement (PLD).
    La Ville du Vésinet, avec son maire M. Didier Jonemann, ont voté contre.
    M. Michel a voté pour.
    La raison essentielle de ce vote était qu'il fallait avoir une attitude conciliante, même si le PLD était imparfait. Aucun argumentaire technique pour dire que ce PLD devait être approuvé par Le Vésinet.
    Pourquoi donner à M. Michel le quart des postes attribués au Vésinet, pour qu'il mène une politique de franc tireur?
    Au fil du temps les interventions de M. Michel au conseil municipal sont devenues inadaptées aux vrais enjeux du Vésinet et ne donnent pas envie de lui demander d'aller représenter notre ville dans les instances communautaires.
    Et cet article encore moins.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. André MICHEL à anonyme de 19h024 octobre 2016 à 22:31

      Il faut dire la vérité Madame. Monsieur Murez avait proposé une modification pour concilier tout le monde et s'engageait à régler le problème de la ligne 19. En votant non contre toute la communauté toute solution pour la ligne 19 était écartée.Monsieur Murez était vexé. On en est toujours au même point suite à votre vote!Ce fut un vote contre Le Vésinet.Quelle faute!
      Quant'à mes interventions elles vous agacent, cela fait toujours mal de vous renvoyer vos manques , cela prend du temps et je sais que vous avez hâte de partir.Le mieux est de ne pas venir.Le mieux aussi serait de signer votre commentaire.

      Supprimer
    2. Encore une qui ferait mieux de se taire si c'est bien elle qui a écrit ce message.

      Supprimer
    3. A lire cet échange, on s'interroge: s'il est vrai que c'était la dernière séance du mandat de M. Murez, comment pouvait-il s'engager à régler la question du bus, s'il quittait les commandes de la communauté de communes? Et comment le conseiller communautaire qu'était M. Michel pouvait-il alors croire qu'un ancien président pouvait influencer à ce point le nouveau président ??
      Et si ce n'était pas la dernière séance de son mandat, et que M. Murez avait alors le temps d'agir, pourquoi M. Michel ne dément pas précisément ce point particulier de cette intervention?
      Et aussi quel était la modification que M. Murez avait apportée au projet de PLD, entrainant ainsi l'adhésion du conseiller communautaire concerné?
      Enfin le titre de l'intervention de M. Michel est inutilement outrancier...
      Donc merci non pas pour ce moment, mais pour les réponses que M. Michel ne manquera pas d'apporter aux questions ci dessus.

      Supprimer
  2. La seule chose concrète que je puisse mettre au compte de A Michel c'est d'avoir fait campagne puis voté pour Hollande (et tous les candidats socialistes depuis) et je ne suis pas sûr que ce soit à mettre au crédit.
    Alors le voir donner en exemple de défenseur des valeurs du Vesinet c'est un peu fort de café

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement il n'est pas sûr qu'une équipe dont certains tirent à droite et d'autres à gauche soit le gage de la cohérence.
    Même si Mr Michel est un altruiste désintéressé et à ce titre le Maire est cohérent dans ses choix.
    la gauche au pouvoir nous montre que même pour des élus en responsabilité qui partagent les mêmes idéaux la cacophonie est de mise.

    Cette polémique est picrocholine.
    Rabelais ne s'y serait pas trompé

    RépondreSupprimer
  4. Attendons tous le retour de Sarko. Ce sera le bonheur. Monsieur Michel a été beaucoup trop gentil avec madame Torno qui n'aurait plus de credit à la CASGBS ce qui poserait un probléme au maire semble t-il? Phénix est-ce vrai?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par euphémisme disons que l'hyper activisme déployé par Mme Torno n'aura pas eu les effets escomptes ... Pourquoi M No n'en a tiré aucune conséquence ? Mystère
      Phénix

      Supprimer
    2. Je me permettrai de rajouter cela : Est-ce que Mme Torno a brillé ou sait briller dans quelque chose à part sur son portable ? Et oui, ce n'est un secret pour personne, Mme Torno adore son image. Juste pour vous en apporter la preuve : nous sommes plusieurs dans les anciens combattants à l'avoir vu se prendre en photo durant la sonnerie aux morts ! Bien triste et quel manque de respect. Aussi et après discussions avec des élus de la majorité à ce sujet, ils nous ont répondu : "Et oui que voulez-vous elle est comme cela"... Donc on n'accepte tout et on met des gens incompétents à la CASGBS. Enfin, je partage l'avis de Mr Michel, pourquoi avoir mis Mme Politis qui n'a rien à voir dans ce domaine ? C'est bien des choix idiots que fait le Maire et qui lui retomberont dessus aux prochaines élections. Pour terminer et même si je suis de droite, je salue le courage de Mr Michel et ses valeurs. Un ancien combattant.

      Supprimer
  5. Il serait souhaitable, même si ce n'est qu'un rêve, de ne plus penser politique pour notre Ville. Le service public bien que dirigé par la politique de l'équipe élue, se veut acter au mieux pour la COLLECTIVITE et non pour des vues personnelles sur l'avenir. Il faut retomber wur terre et arrêter le nombrilisme qui n'apportera rien de positif, si ce n'est la diminution de la charge salariale. Pitié, retombez sur terre, on ne dirive pas une ville comme la nation. Les enjeux et les regles sont différentes. Si vous ne le pensez pas, prenez des cours de droit public et vous comprendrez. Basta les coups bas, retombons sur terre. Si ce n'est pas le cas, lavenir pour Le Vésinet s'annonce très sombre. Qui vivra, verra

    RépondreSupprimer
  6. Le rapprochement de GROUCHKO avec GATTAZ est ce du sérieux ,une promesse de mariage de GROUCHKO, ou une idée de celui-ci pour éliminer MICHEL pour mettre CARROUR à L'CASGBS?
    L'avenir nous dira si la passion soudaine de Bernard pour de Marie-Laure était ni passagère ni intéressée ?
    Madame GATTAZ,un conseil ne restez pas trop fleur...!

    RépondreSupprimer
  7. " C'est le bouquet!" À un certain age il n'est pas bon de rester "fleur bleue"! Il y en a toujours un qui effeuillera la marguerite bleue: Je t'aime , un peu, beaucoup ........pas du tout ! " Fleur bleue" avec un ami d'un seul jour (intéressé ) vous risquez, si cela n'est déjà fait d'être remise au banc des moins que rien ou zéro !

    RépondreSupprimer
  8. En ces temps on nous parle beaucoup de Mme TORNO , sort elle d'un chapeau cette Dame ?
    On connaissait les aventures , les vacances, la culture, les photos de Dame POLITIS, et bien voilà une page tournée. Un nouveau roman va sortir pour les Vésigondins : Tornocoti, Tornocoton dans "bonne nuit les petits" !
    Phénix peut on avoir une photo ?

    RépondreSupprimer
  9. Le rapprochement de Gattaz avec Grouchko était évident aussitôt le frein Bastard est parti. Le nom est porteur. Gattaz sera sur la prochaine liste de Grouchko. Ira t-il rechercher Morel? Il aura viré la plupart des conseillers actuels dont il n’arrête pas de dire à tout le monde qu'il ne les a pas choisis et qu'il doit faire avec, hélas. Au revoir, conseillers fidèles dans 4 ans vous dégagez.

    RépondreSupprimer
  10. Non Grouchko n'ira pas chercher Morel,car Mère a une vieille dent contre elle. Quant" au rapprochement Gattaz avec Grouchko", c'est Grouchko qui s'est ropproché et non le contraire, dans le seul but que Carrour, le copain de Grouchko soit élu.
    Pour certains les serviteurs ne servent qu'a servir puis sont jetés.

    RépondreSupprimer
  11. C'est qu'il s'en passe à Clochemerle!
    Nul doute que dans le crémeux et kafkaien millefeuille administratif de l'Hexagonie, tout gribouille finira par se dégoter un siège de conseiller idoine dans une commission ad-hoc dépendant d'un comité Théodule. Avec çà les veaux, de moins en moins gras, seront bien gardés.

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  12. A "Clochemerle"on aime ou on aime pas Grouchko ! il faut faire avec ... tant que...(?)
    Il aime à se montrer sur le perron du château tout comme Hollande sur le perron du Palais! Peut être qu'un jour ils permuteront , l'un sera à la tête de la France , l'autre à la tête du Vésinet ? "La fusée" décrite ( un temps) par Phénix s'élèvera de + en + haut, "de plusieurs étages". Quant à l'avenir de Hollande attendons 2017 pour savoir ce qui l'attend ? De toutes les manières avec une excellente retraite d'ancien Président de la République ( de droite comme de Gauche) il vivra à nos basques .
    "L' espoir fait vivre ", "qui vivra verra"! Sachons garder le sourire à l'image de celui de No sur les images subliminales (photos)diffusées à G/G.
    Si Clochemerle n'existait pas" dans La Boucle" , il faudrait l'inventer .
    Merci à Bardamu pour son commentaire riche en croustillants détails .

    RépondreSupprimer
  13. suite à anonyme du 5 Octobre à 9h02: Un conseil à Madame Torno : qu'elle demande à Monsieur Grouchko s'il est content de son 'travail' à la CASGBS......

    RépondreSupprimer
  14. Et si Monsieur Carour roulait pour lui et se préparait à 'doubler' Grouchko avec l'appui de Gripoix.Ils se sont vu très longuement au vu de tous avant le vote. Carour, conseiller départemental remplaçant -mieux que maire car sans risque,et demain peut-être conseiller départemental,vice président, désormais conseiller communautaire, maire adjoint finances et comme fait d'armes 'coupeur de tête' à la mairie (au sens figuré bien sûr). La réduction du personnel bat son plein.La productivité fait loi pour lui.Il va redresser les comptes de la ville.Alors, Carour, maire,pas mal? Il en a la prestance.Monsieur Grouchko soyez vigilent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carour Maire ! non mais là il faut arrêter immédiatement toutes substances illicites très cher anonyme du 14H36...

      Supprimer
  15. On a vu Grouchko œuvrer pour prendre la place de Jonemann, le deuxième fils du du père! Çà peut donner des idées à Carrour !?
    "Le devin"a vu qu'à "Clochemerle" il se passe toujours quelques magouillettes, à l'exemple des alliances Grouchko/Gattaz, Carrour /Gripoix. On peut donc tout imaginer, tout "deviner", tout prévoir.
    A Clochemerle , ça cloche toujours. Les sons de cloches ne deviennent pas carillon mais tintamarre !

    RépondreSupprimer
  16. Le maire est élu par les électeurs et non pas par l' anonyme du 6 octobre 14:3"!
    Grouchhko ayant été élu QUE par par 36% des votants , prétendrez vous que ces 36% étaient sous l'emprise de "substances illicites" ? à " Clochemerle " Carrour peut être élu : Et un maire de plus en un temps record! au Vésinet ce n'est pas la qualité mais la quantité qui compte. Le Vésinet est imbattable dans toute la Boucle et même hors Boucle. Le terrain est glissant lorsque l'on évoque le Vésinet et ses maires!

    RépondreSupprimer
  17. Edifiant : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/?p=page-2&code-postal=78110&commune=78650

    RépondreSupprimer