17 octobre 2016

Plaidoyer pour une politique culturelle

Au Vésinet les arbitrages budgétaires vont à nouveau opposer les aides comptables et les gens de théâtre. L’an passé le refus de No de budgéter les 30.000€ nécessaires au fonctionnement de l’ACAL avait fait les choux gras du blog, alors même qu’une généreuse subvention de 16.000€ était subrepticement glissée dans la tirelire d’une obscure association d’Éveil au … pipeau et autre banJo.

Pour éclairer ce débat récurrent le blog verse au dossier une brillante défense et illustration du dynamisme culturel. Ce document est-il un brulot soixante-huitard, le fruit des élucubrations d’une émule de la dépense publique ? Ou a-t-il été concocté par un élu fleurant bon la rose et shooté aux subventions ?

Non ce discours – dont de larges extraits sont publiés ci-dessous - fut prononcé le 10 septembre par madame Bernard, maire (LR) du Pecq à l’occasion de l’inauguration du Quai 3, le centre culturel alpicois rénové depuis son élection en 2013. 


"Je souhaiterais tout d’abord vous remercier d’être venus si nombreux ce soir, pour assister au lancement de la première saison culturelle alpicoise. Je suis fière et heureuse de pouvoir vous accueillir dans cette belle salle, récemment ravalée et renommée « Le Quai 3 ». 

Cette salle historique est un véritable monument du patrimoine alpicois. Il me paraissait normal de lui redonner son éclat d’antan. Des travaux de rénovations ont donc été entrepris depuis 2013 avec la rénovation du parvis, des salons d’honneur, des escaliers, et l’installation d’une nouvelle sonorisation.
 
Nous continuerons sur cette lancée, puisqu’en 2017, les fauteuils vieillissants seront remplacés par de nouveaux afin d’améliorer le confort du spectateur. 

« Le Quai 3 » , tout simplement comme le 3 quai Voltaire qui est l’adresse de cet ancien cinéma construit en 1934.
Un nouveau nom pour un nouveau départ,
Une nouvelle aventure culturelle…

En ces temps de contraintes budgétaires fortes, les dépenses culturelles sont souvent le premier facteur d’économie pour les collectivités locales. Au Pecq, nous faisons le pari inverse, nous réinvestissons de manière significative dans la culture et les programmes culturels. A l’heure où notre société est plus que jamais divisée, attaquée sur ses valeurs, je considère qu’il est de notre responsabilité de recréer du lien, de retrouver cette fraternité qui fait la force de notre nation. 

L’acteur français Francis Blanche disait : « Je suis un non-violent, quand j’entends parler de revolver, je sors ma culture.. » Face à la violence et à la surenchère identitaire, face au repli sur soi, je suis persuadée que la culture est le meilleur moyen pour nos concitoyens de se rassembler. C’est la volonté même de ce projet ambitieux. Permettre aux alpicois de tisser à nouveau ce lien qui s’est délité au fil des années.
………………………………………………………………………………………………
La culture en tant que vecteur d’égalité est importante pour notre pays. Elle se doit d’être disponible partout et accessible à tous.
…………………………………………………………………………………………………..
Vous l’aurez compris, nous souhaitons que tous les alpicois, des plus petits au plus grands, des personnes seules aux familles nombreuses puissent venir partager un agréable moment au « Quai 3 », sans que les tarifs ne viennent alourdir vos budgets déjà extrêmement contraints. C’est pour cela que des spectacles comme le concert de Noël resteront gratuits.
…………………………………………………………………………………………….
C’est avec joie et fierté que je vous souhaite un bon voyage au départ du « Quai 3 » !
 
Vive la Culture !


13 commentaires:

  1. Les maires du Vésinet et du Pecq semblent s'être donné le mot, j'ai entendu le même genre phrase dite par BG le soir de la première du théâtre et nous avons nos mêmes rénovations avec la construction de l’ascenseur.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi entendu des mots similaires de la part de M. Grouchko lors du premier spectacle du Théâtre du Vésinet, mais il faudra que des actes suivent ces bonnes intentions.
    En revanche, on peut difficilement mettre en parallèle la rénovation complète d'un espace culture avec la construction d'un ascenseur destiné aux personnes handicapées.

    RépondreSupprimer
  3. Une petite question à l'anonyme de ce jour 10:58 :" les maires du Vésinet et du Pecq semblent s'être donné le mot", faut il remplacer "le verbe sembler" par "le verbe verbe avoir"? Avoir qui est " un auxiliaire " , comme le maire du Pecq l'est à la "Culture".

    RépondreSupprimer
  4. Ce matin, j'ai croisé Phénix dans un magasin, et lui ai dit qu'il me distrayait beaucoup par ses billets. Ce que je confirme par écrit, même si cela doit faire grincer des dents de ceux qui en ont , donc pas des "sans dents ". Je dis bravo tardivement à Francis Blanche et au Présent au maire du Pecq Madame Bernard, Bernard n' étant pas là qu'un prénom mais un nom de famille .

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai l'opposition de gauche me dit du bien de Laurence Bernard qui les consulte,leur ouvre les structures sans pour autant ne pas être libre de ses décisions. Au Vésinet on est dans le sectarisme mesquin mais on fait avec hélas. Merci Phénix de nous avoir appris cette piteuse nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que Mr Plassard et son équipe font vivre notre theatre de bonne façon (cf le concert sydney Bechet de cette semaine)
      On construit un ascenseur au théatre .
      Je trouve donc un peu outré de parler de sectarisme mesquin sauf à vouloir faire du cosmique.
      Que Grouchko nous en préserve

      Supprimer
    2. Gardez votre "Grouchko" chéri dans votre armoire, anonyme du 22H21, nous on n'en veut plus ! La Culture et tout le reste ont été jetés à la poubelle avec cette équipe. L'ascenseur devait être fait pour respecter les normes donc pas besoin d'envoyer des fleurs à qui que ce soit.

      Supprimer
  6. Petit rappel. L'ascenseur n'est pas seulement pour des personnes handicapées (Obligation de mise aux normes P.M.R) mais, comme à la crèche Princesse pour les Bridgeuses (eurs) bien connus, de futurs bulletins dans l'urne. Trouvez la différence avec Le Pecq ? Mme Mère veille. ..

    RépondreSupprimer
  7. 2 Ascenseurs ! Pourquoi ?: À cause de " L'OBLIGATION DE MISE AUX NORMES P.M.P", ou par bonté d'âme de Grouchko ?
    Merveille ou" MÈRE VEILLE. .." ?
    Un troisième ascenseur "perso"est déjà en fonctionnement , celui de" LE MAIRE pour notre maire. Ce qui fait du Vésinet son Vésinet.
    Quant au Théâtre ne retirons pas à césar ( PLASSARD ) ce qui lui revient à" Mr PLASSARD ET SON ÉQUIPE" ! Je me vois un point commun avec l'Anonyme du 17 octobre à 22:21 j'ai aimé comme lui " LE CONCERT SYDNEY BECHET DE CETTE SEMAINE", Je suis donc une personne au ou de bon goût!
    Faire du "COSMIQUE "au vésinet ou faire du comique au vésinet?

    RépondreSupprimer
  8. Il faut bien que certains retardent les pendules pour que d'autres puissent les remettre à l'heure!

    RépondreSupprimer
  9. Si malgré tous les les essais de remise à l'heure de la pendule de l'Anonyme du 17 octobre 22: 21, celle-ci reste bloquée, il faudra envisager de changer le mouvement ou mécanisme G.B !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se differencier parfois de la meute peut être une jouissance, cher commentateur.

      Supprimer