23 novembre 2016

C'est la faute à l'opposition ...

 « La Majorité » municipale ne manque pas d’air … surfant sur la propension des élites à se victimiser, le signataire anonyme de sa tribune (ci contre) ne craint pas d’invoquer le No-bashing en répondant à celle d'A. Michel, publiée dans le même numéro.

Harcelé par des élus, le gouvernement de la ville serait stipendié par son opposition que l’auteur n’hésite pas à vouer à l’indignité. L'impuissance de cette "majorité" (36%) à avancer, reconnue à demi mot, sinon pourquoi une telle tribune – son rejet par la population est donc causé par quelques trublions qui, oh scandale, pratique la chaise vide dans les commissions. A l’égal d’ailleurs des colistiers de No ont le taux d’absentéisme fleure bon le temps des soviets …. 90% !

De juin à novembre sur les 8 commissions installées par le maire seulement 3 d’entre elles ont été convoquées, et encore pour des causes mineures. Mais pas pour les problèmes de transport et de Ligne 19, (même pas évoquées lors de la dernière commission (CR ci contre), mais pas pour le nouveau système fiscal communautaire qui sera adopté à la CASGBS sans avoir été présenté aux élus, mais pas pour le projet Princesse qui a été ficelé comme l’encart de la revue municipale en témoigne sans que le comité de Pilotage – dont l’avis est requis selon le règlement édicté par No – n’ait été installé. No a préféré les braves Théodule inféodés au pouvoir pour co-désigner promoteurs et architectes et sélectionner leurs projets.

Le despotisme n’est jamais loin quand on cherche des poux aux contradicteurs, que l’on supprime les conseils municipaux, que l’on s’entoure d’une poignée de débiteurs passés maître dans l’art d’encenser …

Le style incantatoire du rédacteur prêterait à la dérision si le Vésinet n’avait déjà vécu une dérive despotique avec le sinistre Cosmique. No à sa manière policée établit un système qui sur le fond reproduit les déraisons de son prédécesseur. En omettant - circonstance aggravante – de s’être entourée de compétences, sa mandature ne pourra prétendre à la qualification, somme toute élogieuse, de despotisme éclairé.

Sa majorité en est déjà à se chercher des excuses ... 

5 commentaires:

  1. Non élu participant à certaines commissions, je n'y vais plus moi même car je m'aperçois que cela ne sert à rien : aucune écoute, aucune concertation, les jeux sont déjà faits en avance. Les "trublions" de l'opposition ont bien raison à quoi bon perdre son temps. Arrêtez de miauler ou de vous faire passer pour des victimes car les premières victimes de votre incompétence, c'est nous les Vésigondins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire serait crédible si il n'était pas anonyme. Tel quel, impossible de savoir si ce n'est pas un dénigreur professionnel décrit dans La Tribune objet de l'article

      Supprimer
  2. Encore comique cette tribune de la majorité. Ils appellent à la participation des Vésigondins alors que cette même équipe supprime les Conseils de quartiers. Trouver l'erreur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans avoir à chercher bien loin ,J'ai trouvé "l'erreur". Eux sont tellement imbus de leurs personnes qu'ils ne pensent qu'à s'auto féliciter. Les autres sont tous des imbéciles contrairement à eux.

      Supprimer
  3. Le Clan !
    Il faut tout simplement faire partie du clan, sinon vous d'êtes rien, vous ne représentez rien.
    Le Clan s'est constitué sous JoJo l'Ancien et c'était à qui s'en mettra plein les fouilles.
    L'héritage a continué avec Mr. L'Ex. Si on peut lui accorder d'avoir sainement géré la ville, en dépit de quelques bras cassés ou arrivistes à ses côtés, la mégalomanie l'a rattrapé et lui a complètement fait perdre la boule et le sens de l'intérêt général avec la future-ex patinoire. On connait les conséquences nuisibles de ses décisions à ce sujet.
    En dehors de la période Italo-Nobiliaire (cosmico-bitoussi) où une autre forme de cercle fermé de l'incompétence a fait régner la terreur sur le Vésinet, on a vu renaître le clan, avec Mr No et sa mère, Mr. l'Ex, la fratrie des Jo et j'en passe, car ils sont nombreux à oeuvrer dans l'ombre.
    Donc, ne vous y trompez pas! Aucune place dans le clan pour le quidam vésigondin. Aucun droit au bon fromage du Château, c'est chasse gardée pour les membres du clan.

    RépondreSupprimer