28 novembre 2016

« Je suis vent debout contre ce projet … »

Ainsi s’est exprimé hier monsieur le maire interpellé par une électrice et membre active de l"association des riverains des rue Pradier et Horace Vernet". Propos confirmés ce matin par monsieur No au blog qui s’étonnait que des maisons protégées, identifiées comme telles dans le document AVAP (page 239 et 240), puissent être promises aux démolisseurs.

Le quartier est en ébullition, des pétitions circulent, l’école Jeanne d’Arc voit son périmètre de sécurité compromis par la construction d’un ensemble immobilier et d’un parking d’une trentaine de places.

La mairie schizophrène (?) a bien prêté une salle au promoteur pour qu’il informe les riverains du détail et du calendrier des travaux. Quant à imaginer le projet susceptible d’être amendé, on peut en douter, car cette troisième mouture a bien eu l’aval des services de monsieur le frère. Le PC devrait être concédé avant le 8 décembre, date de la réunion publique (19h30) avec Accueil Immobilier, le nouveau propriétaire des 3 parcelles.

Les tiers auront deux mois pour présenter le recours dont la rédaction est très avancé.

Plusieurs personnalités de la ville directement concernées – anciens conseillers ou conseiller en poste –  s’étonnent du renoncement supposé de la mairie à la protection de l’identité (heureuse ?) du Vésinet alors que l’AVAP est censé ancrer ce principe dans notre « législation ». 

Nouvelle épine dans le pied de No cette affaire tombe au plus mal. Après l’accord donné à la construction d’édifices hideux, l’autorisation d’accroitre la hauteur de l’immeuble de la place du marché, la majorité municipale envoie des signaux contradictoires sur sa capacité à protéger son patrimoine : thème sur lequel elle avait fait croisade pour sa ré élection.

Une inconstance que l'on retrouve dans d'autres domaines. 


accéder à la pétition publique : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2016N49226


25 commentaires:

  1. Un voilier qui est "vent debout" fait du sur-place ...
    Ce qu'on demande à un maire, c'est qu'il aille dans la bonne direction, celle de ses concitoyens.

    RépondreSupprimer
  2. Que Bd Carnot, No et Mr le frère disent une chose et son contraire, on commence à s'y habituer.
    Néanmoins, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher de bétonner dans ce secteur puisque des autorisations ont été données rue Auber et rue E. André.
    La contestation me paraît sans issue dans ce cas là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est ce que les autorisations sont gratuites ou payantes ???

      Supprimer
    2. Trés bonne question

      Supprimer
    3. Y a une grosse différence, Monsieur Jo Furax entre cet endroit et la rue Auber. Ici on est sur l'axe du pont qui conduit les lycéens du nord vers le lycée Alain et les collégiens du sud vers le collège du cèdre. On passe devant une école maternelle et primaire. Donc la rue est saturée tous les matins. Ajouter 20 ou 30 foyers de plus à cet endroit, c'est créer les conditions d'un accident ... qui arrivera tôt ou tard.

      Supprimer
  3. Vous parlez d'une mairie schizophrène ? Au regard d'études récentes sur la génétiques, si l'un des parents, tante ou sœur en est atteint, le sujet peut développer des troubles, mêmes parfois paranoïaques. Observez ceux au Château qui ont des sautes d'humeur, quelques accès de colère ou crient au complot et vous saurez que le Dr. KGB a bien du travail pour gérer tout ce gentil monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Docteur au château c'était J D ! G B est un patient et un K! Au château il ne reste donc logiquement que des malades puisque le médecin "en titre" a été viré!

      Supprimer
    2. pensez vous que ce soit une annexe de la clinique des pages ?

      Supprimer
  4. Ahahah !! Mr. No vent debout et le cheveu au vent ! ... comme son premier adjoint !

    RépondreSupprimer
  5. Pour qui connait un peu le fonctionnement d'une mairie cette information est stupéfiante.

    Le maire ayant réitéré pour Phénix son hostilité à la réalisation d'un ensemble immobilier sur un emplacement qui n'avait pas été "réservé" pour des logements sociaux lors de la soumission du PLU en 2013, l'autorisation de construire en R+4 sur 3 parcelles distinctes ne peut être donnée sans l'accord de l'adjoint à l'urbanisme.
    Dès lors ou le maire a changé d'avis et s'oppose aujourd'hui à un projet qu'il a d'abord entériné,
    ou monsieur l'adjoint à l'urbanisme et le maire ont des problèmes de communication : l'adjoint aurait donné l'autorisation sans en référer à son maire.

    Les deux hypothèses sont plausibles, sachant qu'aucun démenti sur ces hypothèses ne pourra effacer les interrogations des administrés quant à la façon dont la mairie est gérée.

    Élu dans une autre commune

    RépondreSupprimer
  6. Grouchko n'a pas été élu pour bétonner Le Vésinet. Comment faire confiance à ce personnage. Je ne crois pas un mot des propos que vous rapportez Phénix et notamment du fait que No est vent debout contre ce projet.
    Les promesses n'engagent que ceux qui y croient !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez que Bernard Grouchko rachète des entreprises en difficulté, si vous l'ignorez allez surfer sur internet pour vérifier mes dires. Il s'en vante avec son orgueil habituel. À Phénix il "se vante" même d'être "vent debout"!!! Dans le lot des rachats, il doit y avoir une entreprise de béton pour" bétonner Le Vésinet" !
      En ce qui concerne votre " confiance " vous n'avez semble t'il pas tort de vous poser la question " comment faire confiance à ce personnage" auquel j'ajouterais : et à d'autres de la mairie !? À la mairie du Vésinet qui prendra la tête aux prochaines élections : Le fils de la Mère ou le fils du Père ? Vésigondins vous risquez de vivre entre NO et le frère de JO , l'épisode nous vivons actuellement entre Hollande et Valls !?
      Dans le futur projet il n'y a que 4 étages au PC que l'on modifiera en 5 étages dans votre le dos , comme pour l'immeuble de la place du marché : Selon l'expression : "ni vu ni connu, je t'embrouille" !

      Supprimer
  7. Déjà, si cette municipalité était intelligente, elle aurait mis la rue Pradier en sens unique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI , OUI, OUI !!!

      Supprimer
    2. il y a une différence entre se croire intelligent et être intelligent : Il y a une bonne dose d'orgueil

      Supprimer
  8. Bastard est tombé et a été détesté à cause de ses projets aux Charmettes. Mr Grouchko fait pire que son prédécesseur : permis de construire accordé pour des constructions de maisons ultra-modernes, autorisation d'immeubles sociaux à 5 étages au lieu de 4, destruction d'un cimetière sans l'autorisation du Conseil Municipal et des personnes concernées, destruction de villas en centre ville pour des immeubles, choix des architectes et des constructions de l'éco-quartier pris en comité restreint et aujourd'hui ce projet qui va passer. Et après on se prétend être les rois de la protection du Vésinet en voulant imposer une AVAP perso, non mais je rêve ! Que cette équipe dégage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui , vous avez bien touché du doigt comment un maire peut nous prendre pour des imbéciles! Merci pour nous !!!

      Supprimer
    2. C'est évident... Grouchko nous prend pour des imbéciles, j'ai voté pour lui et je le regrette

      Supprimer
    3. Si Grouchko accorde ce permis de construire, il va le payer très cher. Il n'a qu'une décision à prendre: ne pas signer ce permis. Si ce que Phénix raconte est vrai (c'est à dire que le permis n'est pas signé), le maire a tout pouvoir pour l'arrêter.
      Faut vraiment qu'il arrête de prendre les vésigondins pour des c...

      Supprimer
    4. Il va" accorder ce permis de construire" , il va recevoir pas donc " payer très cher "." Il n'arrêtera pas de prendre les vésigondins pour des c... " Vous verrez dans peu de temps un immeuble de 4+1 étages sortir de terre . No veux endormir Phénix avec sa déclaration :" Je suis vent debout, contre ce projet".

      Supprimer
  9. Une réunion d'information avant le "lancement commercial prochain" est prévue le jeudi 8 décembre à 19h30 dans la salle des conférences de la Mairie. Soyons le plus nombreux possibles à nous y rendre et manifester notre désaccord avec ce projet !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parents d'élèves Ste J d'Arc1 décembre 2016 à 10:13

      Vous pouvez compter sur nous !

      Supprimer
  10. Mais qui donc dirige cette commune ?
    . Un maire qui devrait se mettre "vent debout" contre un projet tombé du ciel !
    . Des services qui n'en feraient qu'à leur tête ! Pas crédible.
    . Des adjoints qui agiraient sans en référer à celui qui leur a donné délégation !
    Rappelons-nous, en politique , les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.

    RépondreSupprimer
  11. Une pétition a été mise en ligne:

    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2016N49226

    Soyons nombreux à la signer !

    RépondreSupprimer