11 novembre 2016

No en Trump l'oeil !

Sauf à être un adepte de la théorie du genre, il n’y a guère de point commun entre No et … Hilary, à l’exception de l’aversion pour le populisme.

Dans une tirade dont il a seul le secret le maire a profité de la tribune du 11 novembre pour pourfendre ses vieux démons, les fauteurs de guerre, les marchands d’illusion, les renégats de leurs engagements, bref tous ceux par qui les maux arrivent, en un mot – souvent martelé - les populistes.  

No n’aurait-il rien compris au monde qui change ? Il nourrit la colère des citoyens, des agents et feint de s’étonner de leurs réactions soit disant fabriquées de toutes pièces par les « Trumpistes », pardon les populistes. 

Jamais les donneurs de leçons ne se posent la question de leur légitimité à les asséner. No qui s’est vu propulser maire du Vésinet par accident moque ouvertement les obligations de sa fonction, pactise avec le diable d’hier, festoie avec ses ennemis jurés pour tenter de sauver sa réélection et se permet d’insulter ceux qui expriment les aspirations du populo !

No aurait-il la mémoire qui flanche, No aurait-il oublié ses engagements ? Trop facile de pérorer du perron du château où nul n’apportera la contradiction quand tous ses actes, tous les faits alimentent la colère de ceux qui ont cru aux tirades et autres boniments et fabriquent des électeurs pour les populistes.

Pour s’accaparer le Vésinet No applique les méthodes qu’aucun Trump ne récuserait. Acheter les médiocres pour en faire des serviles, n’est ce pas flatter les plus vils instincts ? Monsieur No, c'est du Trump l’œil !

Un 11 novembre No aurait pu s’élever au dessus de la mêlée. Plutôt que stipendier ceux dont il abuse des méthodes le maire aurait du s’interroger sur les 3 mots que dans son homélie le curé de sainte Marguerite lui destinait ce matin.

Souvenir : par quel miracle suis-je devenu maire du Vésinet,
Construction : qu’est ce que je léguerai à la fin de mon mandat ?
Engagement : aurais été fidèle à ceux que j’ai pris devant les vésigondins ?

La clairvoyance rétrospective n’a pas le don d’effacer les erreurs du présent concluait en filigrane monsieur le curé. Mais n’y a-t-il pire sourd que celui qui ne veut entendre ?



37 commentaires:

  1. N'étant pas un professionnel de la politique du Vesinet , de quels engagements parlez vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il s'est bien présenté aux élections avec UN PROGRAMME donc des ENGAGEMENTS à tenir! Sinon c'est grave que 36% aient pu voter que sur sa bonne mine ! Je ne suis pas un professionnel de la politique, je suis simplement logique! Pour exemple son ami Bruno Le Maire présente bien un programme qu'il déballe en réunions ou par tracts. Que disent ses promesses , que disaient celles de Grouchko ?

      Supprimer
  2. Donc la cérémonie s'est terminée par le fameux:
    " La Madelon vient nous servir du Beaujolpif ..."

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a plus rien à dire, plus rien à attendre de ce Maire et de son équipe. Le discours que Mr Grouchko a prononcé ce matin sur le parvis de la Mairie était à sa hauteur à savoir NUL... Pour répondre à Jo Furax, il n'y a pas eu "La Madelon" mais le "rêve passe"... Si Grouchko rêve tous les jours qu'il sera réélu, les 64 % de Vésigondins sauront le réveiller dans 4 ans.

    RépondreSupprimer
  4. KGB veut faire passer son AVAP en force. Les passants lors de leurs ballades pourront vous admirer dans votre jardin, à votre table de jardin. Les palissades masquantes devront être détruites et les cambrioleurs auront la tache facilité. Ils pourront entrer dans votre propriété sans aucun problème. Selon le site de la Mairie, il est clairement mentionné : "Une attention particulière sera également apportée aux clôtures afin de garder de la transparence entre espace public et espace privé". Les voleurs apprécieront l'aide apportée par M. Grouchko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé de vous contredire, mais les palissades masquantes sont préférées par les cambrioleurs car ils peuvent agir sans être vus, ce qui n'est pas le cas lorsque les clôtures sont ouvertes.

      Supprimer
    2. Je ne suis pas d'accord. Aujourd'hui les voleurs s'en fichent d'être vus. Le plus important s'est le temps et les clôtures ouvertes leur permettent de sortir leur butin plus vite. Les palissades leur font permettre du temps.

      Supprimer
    3. Pas d'accord avec Jo Furax ! Si une palissade laisse voir une propriété, les cambrioleurs peuvent analyser les faiblesses de celle-ci, réfléchir et mieux se préparer. Quant on voit rien depuis la route, on ne peut pas deviner ce qu'il y a derrière comme un chien par exemple ou calculer le nombre de portes, de fenêtres pour savoir où passer. Je suis certain qu'une barrière de 2 mètres (max hauteur autorisée), fermée, dissuade bien plus les cambrioleurs qu'une barrière à 1m50 et grande ouverte qui appelle à la tentation. Mon voisin, un chef d'entreprise très connu, a été cambriolé 3 fois en l'espace de 1 an car sa propriété en travaux laissait tout voir, la police nationale lui a dit de se protéger rapidement des regards extérieurs pour éviter les tentations, il a donc fait poser sur sa barrière des brises vues en métal et juste derrière, une haie de plus de 2 mètres, depuis il n'a jamais reçu la moindre visite. Désolé aussi de rajouter qu'en Hiver lorsque l'on passe devant des propriétés sans protection visuelle on voit tout ce qu'il y a dans certaines pièces : tableaux, lustres, etc... De toute façon, ce qui est certain c'est que d'interdire aux gens de vouloir protéger leur intimité et leur vie privée est condamnable par la loi. Donc moi je dis que ceux qui adorent être vus n'ont qu'à laisser leur barrière "transparente" et ceux qui veulent conserver et protéger leur intimité doivent pouvoir le faire mais avec et je suis d'accord des éléments "brises vues" esthétiques et de qualités. L'AVAP ce n'est pas non plus qu'un problème de "transparence" des barrières c'est un ensemble de règles très contraignantes pour les propriétaires. Avant d'imposer leur "M--e" qui j'espère ne passera pas, je pense que la Mairie devrait déjà faire son boulot en punissant toutes celles et ceux qui font ce qu'ils veulent sans passer par des permis de construire ou autres... Pour revenir au 11 novembre et parce qu'il n' y avait pas de barrière opaques pour cacher le trou des absents sur l'escalier, je trouve qu'il manquait beaucoup de membres de la majorité sur le parvis, est-ce normal ou une preuve de certaines tensions dans cette équipe ?

      Supprimer
    4. C'est Madame Mère qui doit être fière : Son fils fait les une , plutôt deux fois qu'une !!!

      Supprimer
  5. En clôturant votre terrain avec des "brises-vues" adaptés, vous gagnez sur tous les plans :
    • vous êtes chez vous !
    • vous augmentez la valeur ajoutée de votre maison en cas de vente. Si un jour, vous décidez de revendre votre propriété, celle-ci attirera plus d'acheteurs potentiels avec son critère "Jardin entièrement clôturé",
    • vous délimitez votre propriété pour avoir plus de tranquillité,
    • vous renforcez votre sécurité, celle de vos enfants et celle de vos animaux,
    • vous pouvez bénéficier d'une baisse des mensualités de votre assurance maison et auto.
    Vous ajoutez également une protection contre les cambrioleurs, car une maison clôturée, c'est dissuasif ! (Rapport police nationale 2016)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour rester en accord avec les idées du maire : Si rue de la Borde, le propriétaire du hangar de " la fusée à plusieurs étages" retirait les plantations qui cachent la vue aux passants. Tout simplement dans l'idée combien généreuse de faire participer les promeneurs à sa vie privée . Ce serait parfait avant d'imposer aux autres l'AVAP. Ça pourrait servir de test !...? Ça ferait une promenade - découverte pour les Vésigondins à qui on supprime peu à peu beaucoup de distractions.
      Le test pourrait être suivi par tous les élus, par les copains et copines les partisans de l'AVAP . Essayons de rire de ce qu'on nous mijote en haut lieu, au Château

      Supprimer
  6. Pour en revenir au discours incroyable de vérité, No a été clair : il ne faut pas écouter le peuple. Ainsi seuls les élites vesigondines doivent commander.Nous avons la chance d'avoir des élites pour nous gérer.MERCI NO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NO a t'il pensé que LE PEUPLE VOTE ! Veut -il aussi supprimer le droit de vote au peuple ?
      Qu'est-ce Qu'une élite pour NO ????

      Supprimer
    2. On peut reconnaître à No une analyse correcte : le rejet du système est à porter au débit des "élites"
      L'opus de Guilluy "le crépuscule de la France d'en haut" décrit parfaitement ce phénomène auquel bon gré malgré la majorité d'entre les vésigondins participent ... et ce blog donc !

      Mais on ne peut adhérer à sa conclusion lorsqu'il s'exonère de sa responsabilité et charge le bon peuple qui se donnerait aux marchands d'illusion. No reprend là les thèmes chers à Julien Auber ("Salaud d'élu", accessible seulement au lecteur qui décrypte le second degré) en vantant le désintéressement des élus dont l'immense majorité selon lui serait entré en politique par vocation de bienfaisance.

      Non le pouvoir déteint sur celui qui l'exerce et pollue insidieusement quoiqu'il advienne. Jusqu'à altérer la lucidité des plus résistants, comme cela s'est passé depuis 20 ans au Vésinet.

      A ce jour No quoiqu'il en dise n'a pas apporté la preuve du contraire.

      Phénix

      Supprimer
  7. Réunion mardi prochain parait-il avec les autorités AVAP!Dossier secret?.

    RépondreSupprimer
  8. Petit fils de poilu12 novembre 2016 à 17:35

    monsieur le maire, vous n'avez pas sollicité mon avis avant d'inviter le représentant d'Unteracching à s'exprimer devant le monument aux anciens combattants. Anciens combattants, quel euphémisme réducteur pour désigner ceux qui ont été fauchés par les mitrailleuses allemandes. Comment peut-on encore protéger l'idée de nation si on invite lors des commémorations ceux qui ont tout fait pour la détruire, ou leur descendant ?

    C'est une chose de prêcher la nécessaire entente franco allemande, c'en est une autre de glorifier les fauteurs de guerre lorsqu'on commémore les conséquences dramatiques de leur impérialisme quasi centenaire (1870 _ 1950).
    Et encore je n'oublie pas que le "Deutschland über alles" n'a pas été rangé au magasin des partitions inutiles.

    Petit fils de poilu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous comprends lorsque vous écrivez ;" C'est ne chose de prêcher la nécessaire entente franco allemande , c'en est une autre de glorifier les fauteurs de guerre...... "
      Vous, vous êtes petit fils de poilu " avec un cœur de petit fils , vous étiez au cimetière en ce 11 novembre 2016 pour rendre hommage à votre grand père et a ses compagnons . Mais pas Mr GROUCHKO qui ne peux et ne veut pas vous comprendre ! lui ne peut en aucun cas pas être un " Petit Fils de Poilu ". Et pour cause ,... Vous comprenez pourquoi ???? Il pourrait au moins ne pas manquer de sensibilité, en temps que ce qu'il appelle lui être une élite!

      Supprimer
    2. Très juste commentaire du 17h35. Je pense que le représentant d'Unteracching ne devait pas être mis à l'honneur comme Grouchko l'a fait. Le politiquement correct aurait été de faire parler un ancien combattant français en premier puis "accessoirement" en second, un ancien soldat allemand. L'année dernière on a eu droit à un discours hébraïque en premier puis aux autres religions en suivant dans un moment où le religieux n'avait pas sa place. Hier à la cérémonie du 11 novembre on a supporté l'unique discours d'un soldat allemand. Avec ce Maire et cette équipe, il n'y a plus rien qui tourne rond au Vésinet...

      Supprimer
    3. Arrière-arrière-arrière-arrière petit fils d'une victime des guerres de Napoléon. Enrôlé de force comme chair à canon dans les armées de Napoléon, comment peut-on encore protéger l'Empereur. Et pourtant, on fête, on honore un fauteur de guerre. Il a tué des centaines de milliers d'européens pour son honneur personnel. Alors, petits fils de poilu, regardons devant c'est déjà assez difficile comme ça.

      Supprimer
    4. A chacun sa peine,sa souffrance intérieure. Si vous pouvez dire : "Alors petits fils de poilu , regardons devant c'est déjà assez difficile comme ça". Quelle belle leçon!! Pourquoi ne pas demander à d'autres d'oublier ce que J-M Le Pen à déclaré : " la chambre à gaz, détail de l'histoire"?
      La vie dans les tranchées était- ce aussi un " détail de l'histoire"? Tout le monde n'a pas la capacité de tout oublier( définitivement) en mettant son mouchoir par dessus !

      Supprimer
    5. Comme la majorité des Français, ma famille a combattu en 14/18 et 39/45 ! Lorsque vous écrivez : "Comment peut-on encore protéger l'idée de nation si on invite lors des commémorations ceux qui ont tout fait pour la détruire, ou leur descendant ?". S'il n'est pas question d'oublier, vous oubliez, vous, que beaucoup de jeunes allemands étaient enrôlés de force dans les armées mais ce qui est le pire à mes yeux c'est de tenir un discours aussi haineux envers leurs descendants. Pourquoi "tirer" à boulets rouges sur des personnes qui n'ont jamais participé à cette guerre. Je pense que c'est avec des gens comme vous que l'on n'avance pas et que les guerres peuvent indéfiniment recommencer. Mes arrières grands parents qui ont vécu et supporté ces guerres ne tenaient pas de tels propos. Permettez-moi de vous dire que vous n'êtes pas, Monsieur, l'unique petit fils de...Et vous, auriez-vous eu le même courage que vos aïeuls, ce qui est certain c'est que vous n'avez pas la même intelligence que tous ces anciens soldats qui ont continué à avancer, parfois à pardonner pour que la paix l'emporte.

      Supprimer
    6. Petit fils de polu13 novembre 2016 à 12:32

      Peut-on regretter l'invitation faite à un allemand de co-célébrer l'anniversaire du 11 novembre sans se faire insulter ?

      Rien dans mes propos ne transpire la haine, juste un rappel que l'ennemi d'hier pourrait être celui de demain. Je n'ai pas écrit l'hymne national de nos voisins et rien n'indique qu'ils aient le souhait d'en changer.
      Quant à l'intelligence que vos aïeux vous auraient léguée je vous la laisse, elle sue trop la transpiration qui sied aux besogneux.

      Petit fils de poilu

      Supprimer
    7. Petit fils de poilu

      Mais où est l'insulte ? Encore une personne se sentant perpétuellement agressée.

      Et si vous n'aimez pas les besogneux, c'est eux qui ont fait et qui feront la France. Vous préférez l'élite, très bien. Le mot de Cambronne vous sera bientôt jeté à la figure comme les Américains l'ont fait à la maison Clinton.

      J'espère que votre descendance n'aura pas l'indécence de fricoter avec un fridolin.

      Supprimer
    8. C'est le manège non enchanté avec le "petit fils de polu...x" comme il se surnomme lui même dans le titre de son commentaire ! Attention et tous aux abris, amis blogueurs, demain on repart en guerre contre l'Allemagne et tous les hymnes nationaux appellent à attaquer la France !!! No comment et laissons ce pauvre homme croire que c'est grâce à ses uniques aïeux que l'on a gagné la guerre... La communauté Allemande résidant au Vésinet sera heureuse de lire ce genre de commentaire, quel manque d'intelligence et d'ouverture d'esprit.

      Supprimer
    9. Jeune Vésigondin n'ayant pas connu les deux guerres, je souhaite dire au petit fils de poilu qu'il faut vivre avec son temps. Par rapport à ma génération, nos ennemis ne sont plus les Allemands mais les extrémistes. Nous avons commémoré hier le 11 novembre, nous commémorons aujourd'hui le 13 novembre. Il y a aujourd'hui des familles, des parents qui pleurent la disparition de leur enfant ou d'un être cher tombés sous les balles de fanatiques. Les mêmes larmes, les mêmes souffrances que celles des familles endeuillées en 1914-18 ou en 1939-45. Je suis et je vis libre grâce aux sacrifices de tous ces anciens combattants, j'en suis conscient et infiniment reconnaissant, tout comme je suis reconnaissant de la même façon pour celles et ceux qui ont laissé leur vie ces dernières années pour défendre nos valeurs et notre liberté. Dans notre pays, il y a eu de nombreuses guerres dont la guerre de 14-18, de 39-45 mais il y a aussi celle que nous vivons aujourd'hui, une guerre tout aussi violente, insidieuse et cruelle. Les morts ne sont pas que derrière, ils sont aussi devant. Pour moi, la mort d'un poilu ou la mort d'un soldat en 2016 mérite les mêmes honneurs et la même reconnaissance, si les poilus n'avaient pas été là nous ne serions pas libres et si nos soldats ne se battaient pas aujourd'hui, nous ne serions plus libres.

      Supprimer
  9. Nous voila au temps des guerres Napoléoniennes ! On peut imaginer que "l'arrière , arrière arrière arrière" grand- père Russe de Grouchko a pu participer de près ( chair à canon) ou de loin ( planqué) à la guerre contre Napoléon et les Français.
    cher anonyme du 12 novembre 20: 10 il ne doit pas rester tellement d'anciens combattants de la guerre en Russie par napoléon ??? D'anciens combattants de la guerre 1914/'918 ils en restent si peu, si peu,si peu!? Par contre certains combattants ou opprimés de celle de 1939/1945 ne gardent pas nécessairement de bons souvenirs. Pour ma part né en 1937, j'étais enfant mais je me souviens de deux étudiants l'un un cousin , l'autre "un grand ami" pour moi.Ils ont été fusillés par les allemands au bois de Boulogne.
    Si je n'étais pas né du temps de Napoléon, je l'étais du temps d'Hitler. Pour avancer il faut faire en sorte d'oublier, mais il ne faut pas qu'un maladroit vienne jeter de l'huile sur le feu en un moment pas le mieux choisi! Je ne me permets pas de me moquer d'un " le petit fils d'un poilu"de 14/18 ( un 11 novembre)!

    RépondreSupprimer
  10. Très intéressants ces derniers commentaires : il est évident que Napoléon en son temps n'a pas fait mieux que Hitler et personne ne peut dire le contraire. L'anonyme du 20h10 n'est donc pas d'origine française, je dirai probablement Suisse car Napoléon a enrôlé beaucoup de jeunes Suisse de force durant ses guerres. En relisant les écrit du petit-fils de poilu qui dit "c'en est une autre de glorifier les fauteurs de guerre lorsqu'on commémore les conséquences dramatiques de leur impérialisme quasi centenaire (1870 _ 1950)". Admettons que cette dernière phrase a pu mettre de l'huile sur le feu pour les peuples qui ont subi les guerres Napoléoniennes et n'est ce pas vrai que nous Français, nous sommes en contradiction avec nos principes qu'en nous fêtons ou nous honorons chaque année: Napoléon. J'ai donc envie de répondre que bien entendu, nous devons savoir regarder devant parce que n'avons pas été non plus des "Anges" à certaine période de notre Histoire. Cependant, je pense que les commémorations sont importantes, quel que soit le pays, parce que nous avons toutes et tous un devoir de mémoire envers celles et ceux qui sont morts pour défendre leur patrie. En tous les cas, ce qui mettra tout le monde d'accord c'est que la commémoration du 11 novembre 2016 au Vésinet aura été marquée une nouvelle fois par ce que l'on pourrait qualifier de "je m'en foutisme" ou de graves maladresses de la part du Maire. Pour ce qui est du manque de respect, Mr Grouchko le fait déjà en laissant le cimetière de "Princesse" se dégrader chaque jour mais que voulez-vous attendre d'un tel Maire ? RIEN.

    RépondreSupprimer
  11. Tout à fait d'accord avec l'anonyme de 10h14 : l'état du cimetière "impérial" du parc Princesse est une honte absolue, triste illustration du non-respect et du je-m'en-foutisme ambiant. ! D'autant plus scandaleux que plusieurs soldats s'étant battus pour notre pays y reposent... à croire que les hommages ont eux aussi leurs limites et leurs élites.
    LAMENTABLE.

    RépondreSupprimer
  12. La question du cimetière-princesse est réglée :

    http://m.leparisien.fr/le-vesinet-78110/le-vesinet-le-cimetiere-abandonne-de-l-hopital-va-devenir-un-jardin-31-10-2016-6273009.php

    Plus facile d'entretien, et peut-être une nouvelle fleur au tableau ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila pourquoi grouchko supprime les C M du Vésinet au Vésinet . Il tient conseil au siège "du Parisien", avec son élite( pas plus de 3 personnes) auquel il faut ajouter quelques décideurs , décideuses de l'ancienne équipe de l'EX. La petite délégation touche t'elle une "indemnité de déplacement pour sortie hors " DU CANTON? ( une de plus à cause du canton )
      "LE CIMETIÈRE DES ABANDONNÉS"va devenir "un jardin"! Un jardin pour enfants avec bac à sable, un potager, Un jardin pour promenades des chiens-chiens à sa mémère? Il portera le nom de "JARDIN DES OUBLIÉS ". Dites nous tout Phénix , vous qui êtes abonné qui lisez au "Parisien".

      PS: Une question aux élus de la majorité de Mr NO : comment font les Vésigondins qui n'ont pas d'ordinateur et ne peuvent donc pas taper http//m.leparisien.fr/le vesinet-78110/...............................................................
      Merci Mr NO pour votre discrétion dans vos informations

      Supprimer
  13. Merci pour l'information anonyme du 14h10.
    Il faut monter une pétition pour empêcher cela. On se doit de respecter les morts...Phénix pouvez-vous nous aider ?

    RépondreSupprimer
  14. A anonyme de 14h 10.merci de nous indiquer dans cet article que la décision est prise,bien évidemment sans en parler au conseil municipal qui se font rare. Merci Phénix de nous informer. Décision prise par qui? par Monsieur FOY ? qui en explique le bien fondé? Monsieur Foy a t-il un rôle dans la gestion de la mairie?

    RépondreSupprimer
  15. Si Grouchko rase ce cimetière sans avoir l'accord du Conseil Municipal et des Vésigondins, il peut s'attendre à une violente fronde où les cathos seront en première ligne et comme l'écrit un blog d'opposition : "Touche pas à nos Morts"

    RépondreSupprimer
  16. Faire du cimetière un jardin ? L'info n'est pas nouvelle !! Lors de la première "réunion d'information publique" concernant l'Eco-Quartier (le 23 Juin 2014), l'une des responsables du projet avait affirmé que le cimetière du parc Princesse deviendrait sans doute "un lieu de promenade, de détente et de méditation". L'article du Parisien ne fait donc que confirmer ce qui est décidé depuis longtemps.

    Le pouvoir en place, comme les précédents, n'a que faire de ce lieu. Son état déplorable est une preuve suffisante. De mémoire, cela fait bien vingt ans que ce cimetière est à l'abandon. Il fut un temps où des gamins s'y amusaient même à en extraire les os de la petite fosse commune, tandis que d'autres brisaient les sépultures. Un simple cadenas sur la grille ouverte H/24 aurait pu diminuer les actes de vandalisme, mais personne ne semble y avoir pensé. Faudrait-il encore s'être penché là-dessus. Alors, si pétition il y avait, notre Cher NO daignerait-il seulement y jeter un regard ? Laissez-moi rire.

    RépondreSupprimer
  17. Anonyme de 17h05 : Où était "la violente fronde des cathos" depuis toutes ces années de dégradations et d'abandon ? Quelle hypocrisie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quant on ne sait pas lire, on ferme sa bouche ! Je ne dis pas que si une fronde devait avoir lieu, elle ne serait composée que de Cathos et pour votre gouverne l'état du cimetière a toujours préoccupé les Curés et les catholiques du Vésinet seulement avec la succession de Maires tout aussi nuls les uns que les autres, les demandes d'interventions ou d'entretiens sont toujours restés sans réponse. Alors quant on ne sait pas non plus ce que d'autres ont tenté de faire, on se tait aussi !!!!! Et vous, au lieu de traiter les cathos d'hypocrites, vous avez fait quoi pour tenter de sauver ce cimetière ?

      Supprimer
    2. Bien qu'étant athée et ne souhaitant pas être enterré mais incinéré, je ne suis pas d'accord pour que l'on rase un cimetière et si il y a une manifestation pour protéger ce lieu, j'y serai. Pour ma part, je préfère les cathos aux laïques comme vous devez peut-être l'être, Madame ou Monsieur du 18h15, car grâce à votre "hypocrisie" que je vous renvoie, nous n'avons plus le droit d'admirer de beaux sapins et de belles crèches dans les établissements publics.

      Supprimer