20 décembre 2016

2016 : l’année Théodule

 Une année à vite oublier, une année où s’est accélérée la descente de la ville dans l'anonymat des cités dortoirs, loin de la reconnaissance par l’UNESCO ! Une année marquée par des renoncements, des reniements et l’avènement d’une nouvelle forme de gouvernance, celle des Théodule.

Au château un duo éponyme fait régner l'ordre, s’immisce dans les affaires politiques dont il ignore l’abc des codes. On ne se s’improvise pas châtelaine pas plus qu’on ne nait BTS.  Ni haut fonctionnaire, ni élus ils n’existent que par le fait du prince. Autant dire qu’une révolution de palais les renverrait dans leurs douars d’origine sous les fourches et les quolibets. Les 250 agents chapeautés par un adjudant devenu chef pour avoir brillé dans l'encaustiquage, n’attendent plus que cet instant. Le prince vénère son juteux. Qui d’autre lui cire les pompes ?

Les adjoints rendent compte à un dragon que nul n’a vu en jupon. Ils accumulent stoïquement les vexations. Les oubliettes du château ne sont-elles pas promises aux Folcoche. Le "tout arrive à qui sait attendre" … expliquerait leur résilience.

Mais c’est au plus près de Monseigneur que les Théodule exultent ; ils sont partout, noyautent tout. Foin de conseil municipal ils décident de tout. Du futur du cimetière de l’hôpital, des règles qui seront gravées dans les tables de l’AVAP, des agenda des commissions, du devenir du théâtre et bien sûr des choix d’aménagement du parc Impérial. Ils sont institutionnalisés, d’ailleurs le maire les loue nommément dans ses interventions publiques applaudi par des intéressés gorgés d’importance.

Un Théodule n’a de compte à rendre à personne, est par avance en accord avec le maire et quand d’aventure ce dernier tourne sa veste, il a, tel un spin quantique, basculé la sienne. L’académie des sciences les récupérera-t-elle chez les taxidermistes tant ce sont des spécimens à décortiquer pour isoler les gènes de la super malléabilité et de la connivence ?

Et puis il y a Monseigneur, béat, dans son ivory tower. Le monde entier lui sourit ou presque, tout baignerait si il n’y avait au village d’irréductibles empêcheurs de s’auto congratuler. Un ilot de résistance, une poche de mal-faisants en liste d’attente pour la villa des pages comme il se plait à le persifler. Crime de lèse majesté, d’aucuns contestent sur un blog la banalisation d’une ville d’exception, l’absence de réalisation, l’inexistence de projets, l’explosion du foncier, la fermeture des crèches, la disparition du conservatoire et celle moins programmée des canards … , la noria des pelleteuses et bétonnières, la transformation du théâtre en annexe de Disney … et la fin des conseils de quartier ! 

Rien de tout cela, pas plus que la main mise des Théodule, n’était dans le programme de monseigneur, mais monseigneur n’en a cure. Monseigneur est aux affaires comme en affaires selon la méthode chère aux faillitaires. Les engagements (à droite) d’avant liquidation valent tripette. Et pour ceux qui ramèneraient leur fraise monseigneur n’hésitera pas à leur faire au prochain conseil municipal leur fête … de No ël.


Bon Noël à Monseigneur, aux Théodule, aux élus et lecteurs, et retour du blog après la trêve des confiseurs.




 

33 commentaires:

  1. Enfin en vacances!
    Retour aux lectures saines, bien écrites et légères, sans haine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Saint- Bernard du Vésinet est en vacances, il n'a pas l'intention de sauver de la coulée de béton le centre ville, pour la grande joie des promoteurs !

      Supprimer
  2. Docteur No, qui a les boules, de No-ël bien entendu, va pouvoir souffler ... les bougies du sapin.
    Le Conseil Municipal, en grande pompe, puisque celle du lac de Croissy ne fonctionne pas, se penchera sur la crèche, de Princesse bien sûr, puisque des bébés vont réinvestir le 1er étage (annonce au dernier Conseil Municipal) : veut-on avoir une génération précoce de bridgeurs?
    Pour l'année 2017, on peut souhaiter que No et son premier adjoint trouvent dans leur soulier, non une cravate ou un peigne, mais un coffret cadeau pour des cours d'expression en public.
    Joyeux Noël.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour d'éventuelles précisions sur le contenu de ce message, message dont la parution publique serait illégale, et sur les risques encourus par son auteur écrire au blog : postmaster@levesinet.com

      Supprimer
  4. Merci Phénix de vos souhaits pour les fête de fin d'année, j'attends toujours ceux du maire et de son équipe municipale ! Courtoisie et Politesse ne font pas bon ménage chez les locataires du chateau, madame Willemin l'a appris à des dépens.


    Vieille école

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame Willemin n'a pas eu à attendre le 25 décembre, le 15 décembre ce fut pour elle la fête du Père No L avant l'heure ! Pour les excuses du gentleman, elle les recevra sans aucun doute bien, bien après l'heure.....si elle les reçoit un jour ? Qui dit gentleman dit de " la vieille école"!

      Supprimer
    2. Ce n'était pas le père No L, mais le maire fouettard! qui à poussé sa gue---te sur une femme enceinte, la sous- soubrette de l'Hotel de Ville sur la liste.
      Si la devise au château Carnot depuis plusieurs années était: " pousse toi de là que je m'y mette" et fermez la. Elle est devenue :" J'y suis , j'y reste" et fermez la.

      Supprimer
  5. Selon Phénix AM Foy était nul, R Varese malhonnête et incompétent, B de Crisnay un incapable qui ne comprend rien, D Joneman un incapable arrivé uniquement grâce à phénix, B Grouchko un tyran incompétent.
    Et si le problème c'était Phénix ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu ! La vie de ces joyeux lurons aurait été plus facile si le blog n'existait pas - encore que pour Jonemann il ne l'a pas beaucoup dérangé - ... où si ces maires avaient respecté leurs engagements.

      Phénix

      Supprimer
    2. VOus avez raison.
      Quand on voit l'Etat de la France, c'est certainement que de nombreux élus et autres gouvernants ont été mauvais.
      Le Vésinet est l'exemple parfait de cette déconfiture :
      - Foy a creusé le trou de la place du Marché et un énorme trou dans les finances de la ville,
      - Varèse a bouché le trou mais davantage creusé le trou des finances de la ville,
      - Bastard, non élu, a joué au bouche-trou sans rien apporter,
      - D. Jonnemann, aveuglé, est tombé dans le trou creusé par ses pseudo copains,
      - Grouchko se prend pour Nicolas II ... et on sait ce qui lui est arrivé. Le peuple a tranché !

      Quant à Phénix, oui il a un problème : les Maires ci-dessus font tellement de bêtises qu'il est souvent obligé de faire une chronique quotidienne pour informer ou pour dénoncer. Pas moyen de se mettre dans une chaise longue avec les doigts de pieds en éventail.
      Les maires du Vésinet sont des tyrans qui obligent Phénix à travailler sans relache !

      Supprimer
  6. Je reviens sur le théatre . S'il est privatisé, la ville fait une économie de 700 000 € si j'en crois Phenix .
    Sachant que 60 % du public est non vésigondin, Il suffit de rétablir une subvention au bénefice des seuls vésigondins soit 300 000 € .
    Nos impôts locaux seront donc protégés
    Ce seront les spectateurs issus des autres communes qui paieront leur place et non plus les seuls Vésigondins.
    En d'autres temps Phenix fustigeait une subvention supportée par les seuls vésigondins.
    Je ne dis pas que le projet de No soit bon mais il ne faut pas le caricaturer avant que d'en connaitre le détail.
    Plassard fait du bon travail .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phénix, ton billet sur le théâtre a déclecnhé un Tsunami. L'adjointe qui veut brader le théâtre ne décolère pas d'avoir été grillée. Elle cherche désepéremment à identifier les coupabls de la fuite. Elle a avancé son départ pour la Crête pour mieux ruminer sa vengeance contre le "connard" sic qui a révélé son projet de destruction de l'ACAL et se vante de déposer un max de commentaires sur ce blog.

      Bonne ambiance

      Supprimer
    2. Dis Phénix, ca serait pas la crétoise qui aurait posté le commentaire de 17:23 ?

      Supprimer
    3. Vous vouliez dire de 17 :13 !

      Non je serais étonné que ce soit une IP proche du château. Mais ça n’interdit pas à un porte flingue du maire de se livrer à des provocations.

      Phénix

      Supprimer
  7. Quid du 17h13? ça devient n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
  8. à anonyme de 18h 22 ...simplet : on fait comme vous dites et vu les prix à payer les extérieurs ne viennent plus et c'est la fin du théâtre.Technique en cours au conservatoire qui va vers sa fin . Le travail d'extinction de la ville est en cours tout en étant vent debout qu'on illumine.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourquoi un tel pessimisme?

      Supprimer
    2. Ce n'est pas du pessimisme, c'est du réalisme.
      Et quid du cinéma d'art et essai ? Passera t'il également à la trappe ?

      Supprimer
    3. non c'est une supposition

      Supprimer
  9. Pourquoi une adjointe grillée? Ou c'est faux et elle dément ou c'est vrai et elle confirme..ou se tait.Devant le silence ce serait donc vrai? Dans ce cas RV tous au 5 janvier pour co les modalités de la fin du théâtre Alain Jonemann et la Bienvenue au nouveau ....Mais ce théâtre a bien un conseil d'administration? Les administrateurs sont-ils comme les conseillers de la majorité: aux ordres? Car si cela est vrai un CA extraordinaire devrait déjà être convoqué.

    RépondreSupprimer
  10. Pour le début d'année 2017, pourquoi ne pas organiser le concours de la "plus énorme promesse électorale vésigondine des 10 dernières années" ?
    Personnellement, je mettrais 1er ex-aequo le "Avec moi, l'arrêt de la patinoire ne vous coûtera que 2 millions" et "Nous allons faire inscrire le Vésinet au patrimoine mondial de l'humanité".
    La phrase "Je veillerai durant mon mandat à gérer la ville en toute transparence et en restant à l'écoute de mes concitoyens" ne peut être retenue, car elle a été utilisée par tous les maires successifs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui a demandé au maire de programmer des réunions ou conseils de quartier comme il en a existé en d'autres temps?
      Moi, oui.
      Et alors depuis nous avons obtenu satisfation comme le calendrier des réunions l'atteste !
      De qui se moque t il?
      Réponse en janvier aux voeux du maire à la population où il nous donnera certainement des dates. Merci Mr le maire.

      Supprimer
  11. Phénix, crois tu qu'après avoir réduit le conservatoire à une école de musique de quartier, fait du théâtre une salle des fêtes paroissiale, Politis va maintenant s'attaquer à la MJC ?

    RépondreSupprimer
  12. Il ne croit pas, il croit savoir!..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La MJC comme l'USV sont 2 associations gérées par des bénévoles. Il s'avère que nous avons la chance d'avoir des personnes compétentes ( ... et gratuites) à la tête de ces 2 entités. C'est tout bénéf pour la ville. Aucune raison d'y mettre le bazar.
      Il y a d'ailleurs de nombreuses associations efficaces au Vésinet.
      Finalement les bénévoles font du bon boulot ... et ceux qui touchent de l'argent font du mauvais travail.
      A méditer !!!

      Supprimer
    2. @ Anonyme de 10:04
      dans quelle catégorie classer ce blog dont l'auteur est bénévole, du bon ou du mauvais coté ?

      Supprimer
    3. Du bon côté, car lorsque je lis le CM du 4 avril 2014 et le résultat que nous apportent les gens payés et en plus indemnisés ....pour un rien !

      Supprimer
  13. En lisant le CM du 4 avril 2014 , reproduit sur le billet de Phénix du 20 décembre 2016 , Je demande courageusement donc sans me mouiller: À ceux qui sont pour Grouchko et contre Phénix, puis aux autres ceux qui sont pour Phénix et contre Grouchko : Quel est de ces deux " bonhommes" celui qui raconte des" boniments" , des choses prétendues exactes qui ne le sont pas! Loin de moi de parler de mensonges mais simplement d'inexactitudes !?
    Pour ma part je n'ai besoin de personne pour me faire une opinion . Lire certains commentaires m'amusent sans me convaincre , je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois . il est pas mal ce Thomas en se basant sur du concret, sur le CQFD!
    Bonne trêve... des confiseurs. À bientôt le plaisir de vous lire .

    RépondreSupprimer
  14. PV du CM du 4 avril 2014: "Mon équipe le sait déjà ................." n' est pas de lui puisqu'il n'écrit pas ses discours, ni les compte-rendus.

    Réfléchissez un peu avant de le critiquer lui ! Allez voir Madame la plume qui a beaucoup d'imagination et de talent, elle transmettra dans "leurs intégralités un peu tronquées" vos paroles, vos écrits , comme elle le fait avec ce qui vient de A Michel, S Willemin et sans doute beaucoup d'autres insignifiants.
    Cette petite histoire me fait penser à "MOI JE Président de la République;, JE, JE , JE ...... Jusqu'à une chute un peu poussée, qu'il n'a pas encore compris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voila une réflexion réfléchie tant sur GB que sur FH!

      Supprimer
    2. Si les paroles s'envolent, que font les écrits au Vésinet ? En prenant pour référence le PV du CM du 4 avril 2014 où en est on en 2016?

      Supprimer
  15. Au Vésinet : C'est quoi un comité ? Çà pourrait servir éventuellement à quoi ? Qui me répondra sur l'"éventuellement" si ce n'est pas dans le secret des quelques "Sages".
    L'année 2016 fut l'année "Théodule"! 2017 sera quoi ? L'année "promo"......teurs ?

    RépondreSupprimer