16 décembre 2016

« De grâce M. Carour …

il y a même des vésigondins intelligents qui ne sont pas maires-adjoints ».

Votre suffisance les insupporte. Qu’avez-vous réussi de si brillant pour mépriser le menu fretin ? De quelle cuisse êtes-vous issu pour n’avoir que morgue et dédain pour ceux qui n’ont plus que leur coulpe à battre après vous avoir élu ? Prendre l’électeur pour une buse est un tantinet obsolète. Sans doute ne lisez vous pas les gazettes, vous n’avez pas retenu que des imbus, les électeurs n’en voulaient plus !

A narguer les vésigondins présents hier soir et à flatter délicatement votre micro vous avez suscité de nombreux textos ! Pas autant que madame Politis qui en émettait plus que le dragon pouvait en recevoir ! Compassé sur sa chaise le BTS se tortillait d’aise quand sa dulcinée le gratifiait d’un SMS suivi d'une œillade alanguie et d'un rictus connivent de la Crête antique devant des administrés atterrés par ces cajoleries.

Qu’attend le grand Pharisien pour exercer ses talents de coupeur de têtes auprès de ceux qui insultent la représentation démocratique. Prompt à s’offusquer de dérives bénignes chez ses opposants No tolère l’intolérable d’un couple qui lui mange dans la main et fait la risée de la Communauté.

Qui ne songeait à la femme de César en découvrant No lors de ses pas hésitants de premier magistrat. Quelle erreur le blog n’a-t-il pas commis ? Sous influence ombilicale, mené par le bout du nez par une marâtre acoquinée avec un adjudant chef, No revendique atermoiements et tergiversations*, mais donne l’image d’un capitaine de Pédalo en pleine tempête sur les eaux troubles de la Lyonnaise. Safège beaucoup ... !

« Fluctuat et mergitur »  persiflait-on au temps de César.


* budget communautaire, AVAP, villa Pradier .... No a montré hier qu'il manquait de boussole 


10 commentaires:

  1. Merci Phénix pour cet article parfaitement clair. La photo a-t-elle été prise lors du CM d'hier ? Eclairez-nous davantage, car il semble qu'il y a eu de l'absentéisme....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui anonyme de 16:36 vous avez raison on ne voit pas la fameuse adjointe aux transports ! Ca sent la fin de règne...

      Supprimer
    2. 7 absents de la majorité...

      Supprimer
    3. ils étaient 16 présents, si 7 étaient absents! Les PAS présents croyaient que ce conseil du 15 décembre avait été annulé par le maire comme celui du 15 novembre.
      Il n'y a pas de quoi en faire tout un fromage!

      Supprimer
  2. Voici la photo de ce qu'on appelle "un Conseil Municipal B C B G = Bon chic de Bernard Grouchko . Mais sans le son , c'est pourtant "le son qui fait la chanson "!

    RépondreSupprimer
  3. No n'a ni boussole, ni sens de la communication. Il méprise les gens de la même façon que ce que vous relatez à propos de Carour. Je dinais hier soir avec l'un de ses confrères d'une ville voisine. Il me glissait que les maires de la Boucle ne voit pas No terminer son mandat. On pense dans les "milieux autorisés" que Grouchko va finir comme B2C. A un moment le bateau va prendre l'eau de toute part, en interne avec la rébellion qui couve, en externe avec son incapacité à maintenir le calme au Vésinet. "Les habitants du Vésinet viennent chercher dans cette ville la tranquillité et un cadre agréable. Votre maire est en train de tout foutre en l'air avec la ligne 19, le béton du centre-ville et une circulation infernale à venir au sud du Vésinet" me disait l’élu voisin ... Je crains qu'il ait raison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage votre analyse. B2C était tombé en février.... Soyez patient certains de la majorité dont le chef de fil appeler par les partisans de No le "Roi de la bière" s'y prépare.

      Supprimer
    2. Que Joncheray souhaite la chute de Grouchko n est pas un scoop. Il n en se cache pas en prive. Par contre il se surestime. Il n a pas les qualites requises. Inaugurer les bistrots ne suffit pas.....

      Supprimer
  4. Lorsque l'on méprise, que l'on se moque, que l'on calomnie ou que l'on diffame tout opposant qu'ils soient élus ou d'honnêtes administrés, on finit forcement un jour par devenir impopulaire et là, la sanction du peuple est cruelle et sans appel.

    RépondreSupprimer
  5. Vésigondins et Monsieur le Maire, soyez rassurés la révision du PLU de Chatou n'est en rien ce qui est colporté par certaines associations coachées par une fanatique qui joue son dernier quart d'heure. Voir la tribune de CAP CHATOU sur le site de la ville qui fait une mise au point bien nécessaire à la diabolisation de cette révision.
    Il ne sera pas nécessaire de construire un mur entre le Vésinet et Chatou.

    RépondreSupprimer