17 décembre 2016

Marie Madeleine met No au défi de publier sa saillie

 Qui mieux que l’agressée peut confondre son agresseur, qui mieux que la victime peut laver son honneur ?

Marie Madeleine livrée à la meute des roquets de No par le couple de malfaisants du Château prend les lecteurs du blog à témoin : où est l’insulte, où est le dénigrement dans les échanges épistolaires que le maire instrumentalise pour jeter du fiel sur une frêle élue ?

 A quelques semaines d’un évènement heureux le maire jette devant ses collègues le discrédit sur la seule opposante à lui tenir tête. Le machisme de sa gesticulation n’aura pas échappé à la moitié du conseil … dont on attend encore qu’elle se manifeste ! 

Où s’arrêtera No ? Devra-t-il rendre compte pour des insultes publiques et des propos discriminatoires voire diffamatoires. Ira-t-il à résipiscence pour se faire pardonner son outrage ?

Le blog lui ouvre avec appétence ses colonnes pour publier le texte officiel de sa saillie, pour peu qu’il signe ses œuvres  … mais osera-t-il reproduire ses outrances ? Marie Madeleine défie No, elle publie ici ses courriels !

Lire  Les pièces à conviction : l’ensemble des échanges épistolaires entre Marie Madeleine et les sbires de No.



32 commentaires:

  1. Tout le conseil municipal a pu lire la prose de madame Willemin. La grossesse n'excuse le côté inacceptable de ses propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 19:08, membre du Conseil Municipal - Expliquez-nous le coté inacceptable des propos de Mme Willemin ?
      Elle est franche et ne s'est jamais cachée derrière sa grossesse comme vous, vous cachez derrière votre anonymat. Grossesse qui ne l'empêche pas de venir au conseil contrairement à vos autres collègues.
      Par contre, M. le Maire a eu beaucoup de mal à lire la bafouille qu'on lui avait écrit. Il se fait mener par le bout du nez par le couple de la mairie.

      Supprimer
    2. Ah que je me marre en lisant le commentaire du conseiller municipal du 19h08. Qui dans le groupe de la majorité est capable de faire verbalement ou de rédiger une prose ? C'est certain qu'à travers leur silence, ils défendent bien leur ville et leurs administrés ! Et pour vous montrer que je ne suis pas une mauvaise langue comme vous, je vais être honnête en disant que seuls 2 personnes en 3 ans ont pris la parole durant 30 secondes : Mme Jost pour se plaindre des heures des commissions et M. Gluck par 2 fois sur 2 conseils pour demander à M. Carour des explications complémentaires sinon pour le reste RIEN ! Je suppose que mes propos sont donc inacceptables pour vous.

      Supprimer
    3. Si vous relisez bien le mail de Mme Willemin, vous constaterez que le" principe FRAUDULEUX" était appliqué à la transformation de son article pour le Bulletin municipal.
      Or le terme de frauduleux dans le texte de NO était volontairement orienté sur la polémique sur le cimetiere.
      Là, il y a MANIPULATION de la part de No et mme X..
      Grace à No et ses sbires nous orientons- nous vers une Balkanisation orale au Vésinet?
      Nous tombons bien bas.

      Supprimer
  2. Monsieur Phénix est mal informé, il n'y a pas que des machos au CM du Vésinet, comme le commentateur de 19:08 qui ne peut pas cacher être un sbire du maire. Mme GATTAZ s'est tardivement fendue d'un courrier à Grouchko dont j'extraie le passage essentiel :

    "A titre personnel, j'ai également été particulièrement choquée par la virulence des propos tenus par Monsieur le Maire à l'égard de Madame Willemin en ouverture du Conseil Municipal.

    Je ne me suis pas manifestée immédiatement car j'en suis restée abasourdie.

    Quelles que soient les raisons qui ont été à l'origine de cette diatribe contre une élue, fut-ce t'elle de l'opposition, je désaprouve le fait que Monsieur le Maire ait choisi le Conseil Municipal pour s'adresser en ces termes si violents.'

    Merci Mme Gattaz



    RépondreSupprimer
  3. Madame Gattaz est à la hauteur de sa réputation : inexistante !
    Ne pas se manifester en cours de Conseil montre une réelle incapacité à comprendre ce qui se passe, donc une incapacité à analyser ce qui se passe et enfin une incapacité à réagir en temps et en heure sur un sujet important.
    Conclusion : Madame Gattaz n'a rien à faire au Conseil Municipal où elle ne siègerait pas si elle n'était pas la bru et la femme de ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Jo Furax
      Calmos Jo ! Pas plus Marie-Aude que Sophie n'ont les yeux de Chimène pour Phénix, il n'empêche que seule Marie Aude a exprimé son "atterration" face à l'agression dont Sophie a été victime. Coup prémédité et orchestré par le couple infernal dont A. Michel (himsElf) dit qu'il tient No par le bout du nez.
      Alors qu'aucune des 12 autres femmes présentes ce soir là n'a moufté quand devant elles une femme enceinte est froidement invectivée par le maire Mme Gattaz a trouvé les mots (un peu tardifs) pour s'indigner.

      Phénix

      Supprimer
    2. Dont acte ! Marie-Aude a du retard à l'allumage (sans doute un problème de connectique) mais elle a réagi ! C'est bien.

      Supprimer
    3. Le message de soutien de Madame Gattaz est courageux et tout à son honneur. Peu importe si elle n'a pas réagi dans les secondes, l'essentiel c'est de l'avoir fait. Je crois qu'elle ne mérite que des compliments et non des critiques. Bravo à Madame Gattaz pour ce geste à l'attention d'une opposante qui n'appartient pas de surcroît à son groupe. Très bel exemple de solidarité féminine.

      Supprimer
  4. Merci Mme Willemin d'avoir publié vos écrits qui au moins ont l'avantage d'éclairer le Vésigondin que je suis sur les sujets importants qui provoquent les SAILLIES de Monsieur le Maire.
    Merci de vos écrits qui sont tous fondés sur du bon sens, sur des règles de conduites qui paraissent normales au commun des mortels, sur la défense de l'intérêt général et enfin sur l'avenir du Vésinet.
    Monsieur Grouchko a, ce 15 décembre 2016, montré sa haine pour les vésigondins et pour tous ceux qui ne se mettent pas à genou devant lui.
    Monsieur Grouchko se croit paré de la science infuse et d'un droit de vie et de mort sur ses concitoyens. Il n'est qu'un petit qui a soutenu avec brio le candidat aux 2%, préférant délaisser le Conseil Municipal et donc les Vésigondins pour de petits et vils intérêts personnels, croyant trouver chez Le Maire un strapontin pour des ambitions politiques.
    Quelle nullité.
    Aucun projet pour Le Vésinet, aucune ambition, aucun charisme, des adjoints avilis, aucun respect de la parole donnée, aucun respect pour les vésigondins qui vivent dans une ville qui se meurt.
    Madame Willemin n'ayez pas honte de vos écrits. Le seul qui est honteux, c'est le Maire.

    RépondreSupprimer
  5. Félicitations Madame Willemin pour votre dignité, M. Grouchko a dévoilé son vrai visage, grossièreté, hargne, lâcheté...il est manipulé par ses sbires et s'est pris les pieds dans le tapis.
    Oui vous devez donner des suites aux accusations mensongères et diffamatoires ainsi que du contexte dans lequel ceci s'est produit.
    Le Préfet doit être informé de ce fait scandaleux.
    Un heureux évènement devrait vous aider à relativiser l'agression dont vous avez été victime mais justice doit être rendue.

    RépondreSupprimer
  6. Bla-bla-bla tout cela
    Digne d un village perdu
    Un peu d hauteur et moins de coups bas de toute part
    Moins d ego!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que vous ne vous rendez pas compte de tout ce qui peut se passer au Château. Ce qu'a fait et dit M No au CM n'en n'est qu'un petit extrait. Beaucoup voudraient bien s'ils le pouvaient en temoigner. Alors retombez sur terre ou au moins renseignez vous avant de nier l'évidence.

      Supprimer
  7. Bla bla intéressant qui nous en apprend beaucoup sur Mr X et Mme Y.
    Village en voie de perdition.(grace au petit chef et ses âmes damnées
    Coups bas de tous les cotés grace à des gens complètement aux abois.
    Et bien sur Moins d'EGO à ces gens qui cherchent des appuis politiques pour se placer : Bruno Le Maire pour No et G. Fournier pour le grand suppléant qu'est Mr Carour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins Mr X et Mme Y ont ils le bonheur de se retrouver gratuitement à l' HÔTEL ... de VILLE ,un "RELAIS CHâTEAU".
      N'étant pas Vésigondin je ne connait pas les noms de ces personnes, de ce couple ! Mais je découvre avec horreur , que la vie dans cet Hôtel-Chateau, n'est pas pour tous une vie de château. Je répète "quelle horreur" en pensant au conditions d'accueil réservées aux subalternes par le Seigneur des lieux....Votre Seigneur Mesdames et Messieurs les Vésigondins.

      Supprimer
  8. Et aucun Conseiller Municipal de la majorité pour réagir ... quelle bande de lâches.

    RépondreSupprimer
  9. Bla- bla- bla , la facture de 23O,40€de photocopies présentée à Mme Willemin alors qu'elle a des problèmes de vision, des maux de tête lorsqu'elle reste sur son ordinateur .
    Bla- bla- bla , quand je pense que le maire a annulé le CM du 15 novembre , pour recevoir et faire la propagande de l'Ami Bruno Le Maire , natif de Neuilly, ville des membres de la famille. Ceci pour un résultat plus que médiocre pour ne pas dire nul au Vésinet ! Quel a été le coût pour les Vésigondins de cette réception ? Je ne pense pas que ce soit l'eau du robinet qui ait rempli les verres?

    Bla-Bla-Bla, le Vésinet serait il un village perdu , un village de péquenots?

    RépondreSupprimer
  10. Thibaut GRIPOIX s'est aussi offusqué de l'attitude du maire. Ci dessous un extrait de son courriel à No.

    "Comme un certain nombre de mes collègues, j'ai été choqué par la véhémence de vos propos à l'encontre de Mme Sophie Willemin lors de la dernière séance du Conseil municipal qui m'ont laissé pantois.


    De plus, le désaccord entre Mme Willemin et les agents de la mairie n'a jamais été rendu public. En conséquent, le conseil municipal n'était pas le lieu adéquat pour faire étalage de cette affaire sauf à rabaisser et blesser pour d'autres motifs.


    Je ne peux concevoir que le Maire que vous êtes, vous ayez délibérément voulu avoir cette attitude à l'encontre d'une élue de notre conseil. Je ne doute pas que vous lui présenterez vos excuses publiquement."

    fin de citation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Un" GROUCHKO , ne s"excuse pas , encore moins publiquement! Par contre il attaque publiquement , sans être assez intelligent pour en mesurer les conséquences sur ce blog et sur le bouche à oreille à travers la ville !
      Le clan Grouchko peut être fier, Bernard a su acquérir la gloire ; il est en marche pour une grande carrière politique!....? Il va devenir le grand dépité qui va remplacer le " p'tit dépité!

      Supprimer
    2. Bien envoyé ! Gripoix a tt à fait raison, un maire ne peut agir ainsi.

      Supprimer
    3. les excuses publiques ( comme ont été les propos dont nous parlons) auront elles lieu au cours du conseil municipal de janvier ou au cours des voeux du brillantissime maire du Vésinet?
      Réponse en Janvier.

      Supprimer
    4. La prise de position de Gripoix est celle que l'on attend d'un Maire

      Supprimer
    5. D accord avec vous anonyme du 20 décembre 17h18.

      Supprimer
  11. Pour une fois que T. Gripoix a du courage, on ne peut que le féliciter.

    RépondreSupprimer
  12. Pauvre Mère, elle me fait penser à Marie, au pied de la croix où son fils Jésus a été soumis à la crucifixion après s'être dit " Roi des Juifs". Dans le cas présent, au Vésinet la prétention est moins grande !

    RépondreSupprimer
  13. Êtes Vs certain(e) que ce et lui qui a ecrit son texte?...pas certain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'insinuez-vous Anonyme du 18 décembree 2016 11:57 ?

      Supprimer
  14. 3 ans au Vesinet sans élection municipale... cela commençait à devenir long et anormal.

    RépondreSupprimer