19 décembre 2016

No, Touche pas à mon théâtre !

Une convocation d’urgence de la commission culture pour la mise à jour de la convention de mise à disposition des locaux du théâtre, il n’en faut pas plus pour alerter le ban et l’arrière ban des défenseurs de la scène municipale.

Pourquoi faut-il toutes affaires cessantes réunir les membres d’une commission le 5 janvier alors que la dernière instance s’est tenue en novembre sans évoquer ce sujet ? Le renouvellement de la convention se fait tacitement depuis que l’Ex en a signé la mouture originale et rien n’impose la précipitation en ces temps de trêve des confiseurs. Quant à la convention de moyens et de services, elle est ajustée chaque année sans donner lieu à un passage en commission. Et pour cause, l’ACAL est indépendante et ses relations avec la mairie sont formalisées dans un cadre pluriannuel.

Étrange situation où le président de l’association apprend par l’intermédiaire du blog que son « outil » fait l’objet d’une discussion en commission sans avoir été avisé de l’objet de ces révisions. 

Pourquoi deux assistants du maire - et non des élus - ont-il et elle été chargés d’étudier la mise sous DSP de cette institution vésigondine ?
 
Après tout pourquoi pas, c’est déjà le cas à Rueil et d’en beaucoup d'autres communes.

Sauf que rien ne justifie que Dominique D. le président, professionnel éminent et respecté, soit tenu à l’écart de ces discussions. Que cache cet affolement, quel coup fourré concoctent les sbires de No ?

La seule boussole du capitaine du pédalo des Ibis est le compte administratif. Veut-il faire licencier le personnel du théâtre en application de l’article L122, veut-il réduire la subvention d’équilibre de 600.000€ versée à l’ACAL ? A moins qu'il ne souhaite généraliser les bacchanales beaujolaises ou transformer le foyer en galerie commerciale avec bar et gogo girls ?

Des avocats ont été saisis et la gestion de fait semble devoir être retenu au passif de la mairie ...  C’est peu dire que le maire vient d’ouvrir un nouveau chantier qui risque fort de lui exploser au nez !

A moins que conformément à la doctrine Pradier, No ne communique au blog : «  je suis vent debout contre ce projet » !

38 commentaires:

  1. Cette photo, un centre commercial avec un resto derrière les rideaux rouges...mais c'est bien sûr!
    On économise 600KE et on taxe un max...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas souvenir d'autant d'investissements faits dans le théâtre et le cinéma par la Ville.
      Êtes vous vraiment objectif ?

      Supprimer
    2. Non seulement Phénix est objectif mais il a même tendance à minimiser la somme reçue tous les ans par le théâtre: une subvention supérieure à 600 000 €. Et si on ajoute les travaux aux frais de la mairie, on peut dire sans exagération que le théâtre coûte 700 000 € par an aux contribuables vesigondins.

      Supprimer
    3. Voudriez vous expliquer aux lecteurs de ce blog ce que veut dire DSP.
      Merci d'avance.

      Supprimer
  2. Comme toujours les coups se font en douce et dans le dos ! Alors pourquoi s'étonner que No se charge des 3 coups du théâtre !? En comptabilisant tous les coups de la troupe du Château , on pourrait bientôt arriver aux 400 coups ! Certaines représentations sont de véritables tragédies, comme celle qui s'est jouée sur les planches le 15 décembre dernier avec No dans le rôle de l'acteur principal.
    Mon commentaire ressemble à une plaisanterie qui n'en est pas une! En effet, je suis une spectatrice fidèle, jamais déçue par les représentations variées données au théâtre qui porte le nom du père du fils. Moi je ne fréquente pas les " scènes parisiennes" , je ne suis pas à la hauteur pour cela!!!

    RépondreSupprimer
  3. je m'insurge.
    Rien n'est acté si j'en crois ce billet .
    Le maire a quand même le droit de gérer sa ville .
    Si son étude aboutit positivement il sera temps d'en débattre avec qui de droit.
    Il est élu pour cela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le maire veut avoir 1.000 habitués du théâtre dans la rue il peut continuer comme vous le suggérez.
      Il peut aussi démissionner avant la fin de son mandat tant il se moque des gens qui l'ont élu.

      Supprimer
    2. je suis un habitue du théatre ;compter 999 !!!
      merci

      Supprimer
  4. Le théâtre et le cinéma sont tout ce qu'il reste d'agréable du Vésinet !

    RépondreSupprimer
  5. Message au Maire : "Touche pas à notre Théâtre, Touche pas à notre Conservatoire, Touche pas à nos Cimetières, Touche pas à nos Maisons (AVAP), Touche pas à nos Quartiers (bétonnage), Touche pas à nos Opposants mais touche à ton stylo pour signer ta démission" !

    RépondreSupprimer
  6. Personnalité civile associée19 décembre 2016 à 18:26

    le maire ne veut pas renouveler la convention qui autorise l'ACAL à utiliser les locaux du théâtre. Phénix a raison, il veut mettre en DSP cette ressource pour optimiser l'utilisation des surfaces et du temps dans la logique d'une centre de loisirs et de commerce. Il va donc éliminer l'ACAL et substituer un opérateur privé qui proposera des loisirs cheap and awfull ... puisque le maire va au théâtre à Paris.
    C'en est donc la fin du théâtre de papa Jonemann ! Sous la houlette du maire actuel le Vésinet se normalise par le bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Diffamateur civil associé plutôt :)

      Supprimer
    2. Où est la diffamation ?

      Supprimer
  7. Que d'ignorances du blog sur tous ces sujets! Et tant de rancœur mise au grand jour! Bravo, désolant pour vous surtout!
    Allez, au vert...ça fera du bien avant les Fêtes!! et après aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous n'avez peut être pas tort .Tout ce qui est excessif est dérisoire

      Supprimer
  8. Phénix touche plus à mon Vesinet.
    Encore un article dont on se demande bien ce qui est vrai.
    On se demande bien comment le président de l'acal qui est le,meilleur professionnel du théâtre que la ville n'ait connu depuis tres longtemps, proche de l'adjointe à la culture ne serait pas au courant si l'info est vraie.

    RépondreSupprimer
  9. Je crois qu'il est temps de dire au maire que LE VESINET est une ville et non pas une de ses sociétés ou il peut virer déplacer des gens fermer les locaux qu' il veut faire des pots tous les jours .LE VESINET donc appartient aux Vésigondins et la moindre des choses est de les informer de ses projets bons ou mauvais.Merci d'avance Monseigneur est trop bon.

    RépondreSupprimer
  10. Varèsse déjà voulait améliorer la productivité du théâtre, il n'a pas pu mettre en place de DSP parce que le contrat avec l'ACAL ne venait pas à échéance. Aujourd'hui c'est chose faite et Grouchko n'est pas tenu de le renouveler. Il vient de s'en apercevoir ce qui explique qu'il s'engouffre dans la brêche pour provoquer la dissolution de l'ACAL puisqu'elle n'aura plus de locaux ...
    Si elle voulait survivre elle devrait négocier avec le contracteur de l'affermage; Selon les proches du conseil d'administration si Grouchko n'annonce pas qu'il renonce D D tenu à l'écart va démissionner.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les adjointes à la culture et leurs équipes reconnaissent en privé que le brave directeur du théâtre est un homme difficile à gérer. Faut donc pas s'étonner que No choisisse la méthode forte pour nettoyer la place.

      Supprimer
    2. Parlons en "des adjointes à la culture et de leurs équipes" , que reste t'il de la CULTURE au Vésinet après leurs passages ? A part le bridge de Mère, tout doit disparaître . "Karcher" on peut bien parler de vous au Vésinet et à très "haute pression"!

      Supprimer
    3. Tout ce qui est gauchiste c'est de la kulture, c'est çà?

      Supprimer
    4. Si vous dites que " le brave directeur est un homme difficile à gérer" , Je vous répondrai, Mr Karcher ou peut être Mme KARCHER, qu' il y a un maire qui est difficile à cerner . Aussi au risque de vous déplaire, je dirai donc que les deux font la paire !!!
      Lorsque je suis prise pour une imbécile,j'approuve et considère que celui ou celle ci ...est mon maître (mais)... d'école! Je m'applique comme au théâtre à rentrer dans la peau du personnage qu'il ou qu'elle m'a trouvé. La mémoire ne me fait pas défaut , donc après avoir encaissé , je ........
      En lisant certains des commentaires je constate que je ne suis pas seule à rendre la monnaie " de la pièce".
      Je suis sans doute moins" brave" que le "brave directeur du Théâtre ! " brave dans le sens que vous l'employez Mr ou Mme Karcher.

      Supprimer
  11. les Avocats ne doivent pas être au chômage pour gérer toutes les affaires glauques de la mairie, j'espère que dans les lecteurs du blog il y a des avocats ni avares de leur temps et bienveillants pour conseiller toutes les personnes physiques et morales agressées en public et/ou en catimini.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Vésigondins auraient ils oublié, qu'ils ont eu il y a quelques années un échantillon Grouchko au Château . Maintenant il ont le "Monseigneur" , le Vésinet est "sa" ville et vous "ses" choses! "Sa" ville n'est pour lui qu'une ville"adoptée" ! Nous ne connaissons pas son lieu de Naissance ? Sur internet vous trouverez son long palmarès dans tous les domaines, mais pas son lieu de naissance .

      Supprimer
  12. Si ce que dit le blog est vrai et cela m'est confirmé par diverses voix, ils vont engager le projet de mettre le théâtre en DSP (pour en faire quoi:un théâtre, un centre de loisirs ?- Je sais ce qu'en penserait Didier Jonemann mais qu'en pense François Jonemann?) Ce projet s'il est vrai était suffisamment important pour informer les conseillers au conseil municipal du 15 Décembre dernier plutôt que de l'apprendre par le blog 6 jours après. Mais le conseil municipal sera le dernier informé (prochain conseil le 30 janvier!)et n'a pas de rôle sur la politique menée hormis celle de ratifier. Combien faudra t-il de temps aux conseillers de la majorité pour comprendre qu'ils ne servent à rien hormis à voter sans un mot sauf quelques rares bien en cour.Ainsi va la vie municipale au Vésinet qui se désagrège lentement .

    RépondreSupprimer
  13. Parlons en "des adjointes à la culture et de leurs équipes" , que reste t'il de la CULTURE au Vésinet après leurs passages ? A part le bridge de Mère, tout doit disparaître . "Karcher" on peut bien parler de vous au Vésinet et à très "haute pression"!

    RépondreSupprimer
  14. Voudriez vous expliquer aux lecteurs de ce blog ce que veut dire DSP.
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "En France, la délégation de service public est l'ensemble des contrats par lesquels une personne morale de droit public confie la gestion d’un service public dont elle a la responsabilité à un délégataire public ou privé dont la rémunération est substantiellement liée au résultat d’exploitation ..." extrait Wikipédia

      En clair c'est la privatisation du théâtre dans le but de réduire la charge de subventions qui incombe à la ville. Le délégataire peut négocier avec la ville les nouveaux objectifs de cet équipement anciennement voué à la culture pour en faire un lieu de commerce et de loisirs de manière à rentabiliser son investissement.

      En bref c'est la fin du théâtre tel que le Vésinet le connait depuis l'ère Alain Jonemann.

      Phénix

      Supprimer
    2. Le plus important est désormais de sauver le personnel.

      Supprimer
  15. Si le blog s'inspire de Wikipédia pour ses écrits et ses réflexions, on est bien parti sur l'analyse, les commentaires et les coclusions!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 9h54 : Pourquoi ne pas avoir donné l'explication vous même?
      Vous pouvez encore le faire, nous comprendrons certainement mieux avec vous.

      Supprimer
  16. Et si la population Vésigondins éperdue d'admiration pour toutes les remarquables actions de son maire demandait spontanément de rebaptiser le site "théâtre Bernard Grouchko" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui , oui ce serait une fierté pour Mère ! Mais Qu'en penseraient les deux fils "d'Alain Jonemann" ?

      Supprimer
  17. C est court comme analyse!

    RépondreSupprimer
  18. Si le maire a besoin d'un nègre ou d'une( secrétaire) peur écrire ses discours , les Vésigondins eux n'ont besoin de personne pour discourir sur le blog. Ils" analysent" par eux même.

    RépondreSupprimer
  19. très mauvaise remarque et analyse le 13.45! Maigre analyse...Vous vous faites passer pour les "vésigondins"? Un peu prétentieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En quoi est ce une mauvaise remarque? N'est ce pas mme X qui écrit les papiers et discours de notre maire?

      Supprimer
    2. Alors anonyme de 15:11 que dites vous à cela , sur les talents épistolaires de Mr No ??

      Supprimer