6 décembre 2016

Réplique à un Cosmique amnésique

Récemment interpellé par le Cosmique dans une lettre ouverte (ci-contre), monsieur No, qui n’a pas pour habitude de répondre à ses détracteurs, se voit proposer ici une mise au point pour satisfaire à la curiosité de son prédécesseur.

Monsieur le retraité,

Si je suis heureux que vous vous intéressiez aux dettes léguées à vos anciens administrés, je crains que vous ne soyez frappé d’amnésie !  Puisque vous me sollicitez je vais rafraichir votre mémoire. D’abord soyez rassuré, je n’ai pas dilapidé la subvention de 2.5millions d’€ reçue de monsieur Bédier au titre des logements sociaux qu’en 5 ans vous vous étiez engagé à produire. Ces 2.5 millions lui sont toujours dus. Feignez-vous d’ignorer que durant l’exercice de votre mandat, le nombre de logements sociaux porté au crédit de la ville s’est accru – en dépit de vos promesses solennelles et réitérées - de zéro unité, suscitant l’ire du préfet !

Pire, vos amis promoteurs ayant parsemé le Vésinet d’immeubles de luxe le carencement de la ville excédait à votre départ le manque issu de votre prédécesseur. Votre colistier devenu votre successeur éphé-maire n’aura pas amélioré la situation, puisqu’après vous avoir déposé, lors de son court mandat, aucun logement social n’a été mis en chantier.

En qui me concerne, je gère la ville avec parcimonie. Votre amnésie vous fait-elle oublier le poids d’une dette vous incombant contractée au taux mirifique de 5.02% auprès de la banque Dexia ? A votre place je me réfugierai dans une tanière plutôt que d’évoquer la situation financière héritée de votre mandat. Je tiens à votre disposition des courriers qui attestent d’une certaine connivence avec cet établissement : la ville n’adossait-elle pas les remboursements d’emprunts aux rentrées financières escomptées de l’exploitation d’une patinoire enterrée … ?

Sans doute mieux vaut-il en rester là, et vous souhaiter une retraite paisible allée de la meute, sauf à évoquer le train de vie fastueux et des dépenses somptuaires que votre adjointe en sage intéri-maire a cru nécessaire de révéler à votre "hiérarchie", provoquant le 5 décembre 2011 votre filature à l’anglaise.

Au plaisir de ne plus vous lire, monsieur le retraité

No, sur une proposition de Phénix



16 commentaires:

  1. Il ne manque pas d'air celui-là! Il pourrait gonfler un ballon stratosphérique

    RépondreSupprimer
  2. "No sur proposition de Phénix" ! Pourrait on ajouter: Sur les conseils de Madame Maire de l'EX, Mère de l'actuel ????
    Suivez le roman :" C'est arrivé au Vésinet", n'en ratez pas un seul épisode. C'est un roman sans fin , mais avec la faim de ceux qui briguent la mairie du Vésinet, pour leur propre gloire








    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No ne serait il pas capable de rédiger une lettre ?

      Supprimer
  3. Ahahah !!! C'est à mourir de rire. L'Italo-M....x qui demande des comptes alors que c'est lui qui devrait en rendre ... et sans doute devant la justice !
    Honnêtement, les rares fois où on le voit raser les murs dans Le Vésinet, j'ai envie de lui mettre mon pied au ....

    RépondreSupprimer
  4. La tête de certains a fini sur une pique pour moins que çà...

    RépondreSupprimer
  5. Demander des comptes alors qu'il n'a même pas su faire ceux de la Ville!! L'homme à l'imperméable devrait se cacher de honte après son passage et son incompétence!!
    Encore une fois, il aurait mieux fait de se taire!!

    RépondreSupprimer
  6. Qu'attend-on pour tricardiser ce gus, y en a qui sont interdits de séjour pour avoir volé une pomme, lui qui a ruiné la ville n'est pas déjà expulsé ?

    RépondreSupprimer
  7. Ô Phénix
    il ne t'a pas échappé que le ton de la réponse de Grouchko est particulièrement désobligeant, voire odieux. Quels que soient les griefs que l'on peut formuler à l'encontre de Robert Varèse dont la lettre est parfaitement courtoise, le maire du Vésinet s'honorerait à respecter les Vésigondins, tous les Vésigondins.
    Zorro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Zorro,
      Ton mentor a l'indécence de ramener sa fraise, alors il ne doit pas s'étonner des volées de bois vert et encore j'ai du éliminer de nombreux commentaires beaucoup plus virulents que ceux prétés au maire du Vesinet

      Phenix

      Supprimer
    2. Je ne savais pas que Zorro était devenu un protecteur des voleurs et des voyous ! Son masque ne doit plus avoir d'oeillères.

      Supprimer
    3. Varèse n'est surement pas le mentor de Zorro qui n'est protecteur de personne. Il est des valeurs intangibles telles que le respect du à tout être humain. C'est tout.
      Zorro

      Supprimer
    4. Tout à fait d'accord Zorro, sauf que la réciproque doit être vraie et, en la matière, le Cosmique a montré à maintes reprises qu'il ne respectait pas les Vésigondins.

      Supprimer
  8. SI VOUS NE VOULEZ PAS ÊTRE MIS DEVANT LE FAIT ACCOMPLI comme souvent: Le 6 décembre un Anonyme a écrit à 10: 55, dans le billet du 3 décembre, " qui peut sauver le soldat No" : "Concernant le fameux logement à l'angle des rues Horace Vernet et Pradier, une réunion avec le promoteur est prévu ce jeudi 8 décembre à 19h30, dans la salle des conférences de la mairie. Soyons le plus nombreux possible .............."
    Attention" demain il sera trop tard" , si ce n'est déjà le cas. Le promoteur a t'il un copain en mairie??? Vous pouvez au moins essayer de limiter les dégâts.!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour ou l'autre vous pouvez être concerné par des permis de construire distribués par l'une ou l'autre des têtes pensantes de ma mairie!

      Supprimer
  9. Pourquoi couvrez-vous Grouchko, Phénix ? Vos propos ne vous honorent pas et qui plus est sont mensongers. Peut-être est ce la jalousie qui vous anime, vous n'aurez jamais la classe de Mr Varèse qui a fait une demande plus que normale concernant les comptes de la ville

    RépondreSupprimer
  10. Être jaloux de Varèse ? Mais qui pourrait l'être ?
    Quant au soi-disant mensonges, j'aurais aimé que vous précisiez lesquels, mais vous êtes bien en peine ... !
    Je tiens tous les documents à votre disposition, y compris un courrier privé de l'adjointe ...

    Phénix

    RépondreSupprimer