29 décembre 2016

Sauvage, la loi de la jungle !

License to kill. Sauvage et Bond même combat !

Le permis de tuer institutionnalisé par le roi lion chef de la Jungle, alias Hollande. La loi du talion limitait la casse mais la loi de la Jungle autorise tout un chacun à liquider son voisin pour peu qu’un collectif de gugusses ait pris le contrôle du pouvoir médiatique.

Elle a assassiné de sang froid de 3 balles dans le dos mais elle est devenue l'emblème de la légion des toujours-victimes-sans-rien-avoir-à-se-reprocher.

Jacqueline Sauvage instrumentalisée par le roi des démagos, comme hier Léonarda !
 
Demain Hollande pourrait encore se dépasser. Convoquera-t-il la potiche Lagarde devant le tribunal médiatique ?

Quant à dénier aux institutions judiciaires tout mérite, toute légitimité encore faudrait-il aller jusqu’au bout de cette logique et pendre haut et court la poupée Barbie aujourd’hui haïe par la vulgate populiste.

A quand la tête de Lagarde en haut d’une pique ?

10 commentaires:

  1. je conseille à Phenix de lire le petit livre de jacques Derrida "force de loi" paru chez Galilée.
    Il ne faut pas confondre droit et justice.
    Le droit a été institué par des hommes , des états pour réguler la société mais l'application simple du droit peut se révéler très injuste face à la singularité d'un cas .
    Le singulier est unique et échappe au général
    je cite Derrida:
    :une décision qui ne ferait pas l'épreuve de l'indécidable ne serait pas une décision libre, elle ne serait que l'application programmable ou le déroulement continu d'un processus calculable.
    elle serait peut être légale elle ne serait pas juste.
    C'est donc tout l'honneur de Hollande de comprendre que les lois générales parfois se brisent sur le singulier.
    ne pas confondre application du droit et exercice de la justice.
    Et ce droit de graçe si particulier ne peut en aucun cas être de ce fait un acte de jurisprudence mais au contraire être la plus belle expression d'une décision juste face à la singularité

    RépondreSupprimer
  2. Plus ça avance, plus ces billets ont ni queue ni tête!
    Souhaitons que changer d'année apportera à son auteur, de la hauteur et de la saveur pour écrire des textes ayant du sens dans l'intérêt du Vésinet.
    Soyons positif, 2016 n'a pas été l'année du bon hémisphère, bonne année 2017 sous de meilleurs vents!!

    RépondreSupprimer
  3. Je partage l'avis de 23:23.
    J'ajouterais qu'il vérifie un peu mieux ses informations et qu'il privilégie l'intérêt de la Ville à son esprit de vengeance personnelle contre les uns et les autres (ce dernier point étant de toute évidence son objectif ces derniers mois...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les A-No-nymes du Château sont d'indécrottables donneurs de leçons.
      Les incidents à répétition de ces derniers temps auraient pu les conduire à un minimum de décence, mais je vois qu'il n'en est rien.

      Phénix

      Supprimer
    2. Pour l'Anonyme du 30 décembre 10:12 et phénix de 12:06 :
      Les propos et le ton " de l'entée en matière" de Mr GROUCHKO lors du C M du 15 décembre , lui ont paru une excellente bienvenue à l'adresse de Mme WILLEMIN !
      Contrairement à ce que semble avoir ressenti Phénix , d'autres et peut être même Mme Willemin ?
      A chacun sa sensibilité Vésigondine, son éducation personnelle ! Suivez "mes " regards !
      N'étant pas moi même du Vésinet, je trouve cette ville " d'exception" sidérante par la manière dont elle est dirigée. Certains anonymes du blog parle de K G B!?

      Supprimer
  4. La tête de la Barbie à tête de serpillière en haut d'une pique?
    Chiche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme du 30 décembre 10:18 Pour ma compréhension pouvez vous me dire, Qui est "la Barbie à la tête de serpillière" et qui est son Ken, quelle fonction exerce t'il au Château ? Moi j'ai dépassé l'âge de jouer avec une Barbie. Barbie ou non , il y a des têtes à claques au royaume du Vésinet.

      Supprimer
  5. Madame Sauvage graciée aprés que, par deux fois, un jury popularize l'a jugée coupablenn de Meurice avec préméditation, ce qui qualifie son tested d'assassinat, ... Soit !
    Mais que fait-on maintenant pour ce pauvre veil homme condamné tantôt par la cour d'assassinat de la Loire pour avoir tué (avec préméditation) son épouse afin d'abréger ses souffrances ? ... On grâcie ?
    Pas si simple, n'est-ce pas ?
    Scapin.

    RépondreSupprimer
  6. Populaire / coupable / meurtre / geste / cour d'assises !!!
    Mille excuses !

    RépondreSupprimer