17 décembre 2016

Signe noir pour le mandat, par André MICHEL


Lettre ouverte à monsieur le Maire                                         

Monsieur le maire,

Au terme de votre pathétique harangue de la conseillère municipale, madame Willemin, en ouverture du conseil du 16 Décembre, les mots m’ont manqué pour fustiger – comme il se devait -  votre  agression verbale. Sachez, ce qui en dit long sur son implication d’élue de notre ville, que madame Willemin avait le courage d’assister à ce conseil alors qu’elle est visiblement en attente d’un heureux événement. Or ce conseil pourtant important (AVAP, budget communautaire …) était déserté par les trop nombreux conseillers de votre majorité. On attendait que vous ayez à son égard des paroles courtoises et non une diatribe qui m’a laissé sans voix.

Aussi je prends la plume aujourd’hui pour corriger  l’impression fâcheuse qu’a pu laisser le manque de solidarité des élus envers une collègue brutalement agressée et lui témoigner publiquement  mon soutien auquel s’associe mon collègue Antoine Lorenzi et je suis sûr beaucoup de nos collègues. Ancienne colistière du groupe ‘j’aime ma ville’  Madame Villemin a pris depuis sa liberté d’action comme personnalité indépendante, travaille les dossiers, intervient en conseil et mérite tout notre respect.

Vos propos publics ont été d’une virulence extrême trahissant un manque de maitrise s’ils étaient spontanés - ce que j’espère - ou une volonté délibérée de l’agresser s’ils étaient prémédités. Qu’importe le vrai, vous êtes notre maire  et vous avez laissé parler votre rancœur plutôt que de tenter de comprendre les raisons de la colère passée de votre collègue.

Le courrier  de réponse à votre collaboratrice qui a, semble-t-il,  déclenché cette agression verbale  méritait tout au plus une confrontation des points de vue dans le secret de votre bureau, en aucune façon cette agression verbale publique. Rien dans ses propos ne dépasse les critiques véhémentes que les élus s’échangent parfois dans le feu de l’action, témoignant de leur souci de la chose publique. N’avez-vous jamais cédé à la tentation de faire ce genre de sortie contre une administration rébarbative à vos sollicitations ? Ce qui est le cas de madame Willemin à mettre  en relation avec la façon dont votre cabinet a prétendu solder son émoi sur le problème du cimetière. Était-ce d’ailleurs bien le rôle de votre cabinet ?

Je perçois dans votre intervention ‘le signe noir‘ que votre  mandat dévie dans un autoritarisme soupçonneux, bien loin des engagements pris lors de votre premier conseil de maire, engagements (ci dessus) que je vous invite à  relire pour vite les mettre en application. Il n’est jamais trop tard. Cette attitude où chaque propos d’un opposant est  passé au crible d’une lecture hostile doit cesser sauf à rendre la vie publique impraticable jusqu’à la fin de votre mandat.

Je vous demande d’apporter vos excuses  à notre collègue conseillère  injustement agressée publiquement et de  veiller à laisser chacun s’exprimer sans être exposé à des foudres inconsidérées.

Recevez monsieur le maire et cher collègue, l’assurance de ma considération.


André MICHEL


21 commentaires:

  1. André Michel et le blogeur sont main dans la main.
    Qui a vraiment ecrit cette lettre?..
    5 minutes après l envoi de la lettre au Maire, déjà sur le site de notre blogeur en mal de vivre.
    Intox-detox, pathétique!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hormis Phénix et A Michel, seul monsieur Bernard GROUCHKO, maire du Vésinet, aurait pu savoir que le blog a publié ce billet dans les 5 minutes qui ont suivi l'envoi de la lettre par monsieur MICHEL.

      Les Vésigondins apprécieront d'apprendre que leur maire signerait "ANONYME" des billets sur ce blog, pour de nombreux lecteurs de Phénix ce ne serait que confirmation d'une pratique détestable.

      Phénix

      Supprimer
    2. Il n'y a que le maire qui ait pu lire sur son ordinateur, d'une part la lettre d'André Michel et vérifier le blog en même temps et découvrir la simultanéïté de son mail personnel et de la parution sur le blog de la lettre en question. Il s'est bien démasqué.

      Supprimer
  2. Anonyme qui ne vote pas à gauche !17 décembre 2016 à 13:11

    Bravo à André Michel pour cette lettre.
    Je suis tout à fait d'accord avec le fond , comme avec la forme. Je suis pour le RESPECT.

    RépondreSupprimer
  3. Voulant savoir qui était "Sophie WILLEMIN " dans la vie de tous les jours, en dehors des réunions du conseil municipal! Et surtout qui était elle pour mériter les foudres de Sieur GROUCHKO et l'incorrection de celui ci à l'égard d'une FEMME !?
    J'ai recherché sur Google : "Sophie WILLEMIN , Le Vésinet ., Je suis tombée '(ée oui, je suis une femme)Sur un article du PARISIEN : " ELLE MOBILISE DES ARTISTES , CONTRE LA MORTALITÉ INFANTILE" ,J' invite tous ceux qui lisent les billets de Phénix et ceux qui y font des commentaires à lire l'intégralité de cet article du Parisien.

    La dernière , des dernières dans les opposants à GROUCHKO . Elle y est peut être grâce à André MICHEL et alors !? Mais si Bernard GROUCHKO était passé Maire avec beaucoup, beaucoup plus de 36% des voies des votants, elle ne serait pas conseillère !
    Elle ne me semble pas avoir d'ambitions personnelle en politique. Son cœur, n'est pas un tiroir caisse qui fait dring dring en s'ouvrant aux indemnités.

    Elle a crée une association pour essayer de faire guérir ,de faire vivre des enfants atteints de tumeurs au cerveau. Son petit garçon est décédé à l'age de
    5 ans , je dirais à Mr GROUCHKO qu'il est dans "un cimetière ".Le respect de Madame WILLEMIN pour la vie est aussi le respect pour l'après vie, celle qui se passe au cimetière,. un Cimetière comme celui entre autre de l'hôpital . Je suis d'autant plus ulcérée par l'attitude de Mr GROUCHKO, que par la lettre ouverte de Mr André MICHEL , j'apprends que " Sophie" attend un bébé . Je l'appelle Sophie pour pour lui prouver mon admiration et mon affection et lui souhaiter beaucoup de bonheur.
    Je suis une simple maman , grand mère, arrière-grand mère qui en a rien à faire de l'esprit des politiques arrivistes .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique texte, Juste et sage. Mes respects, Madame.

      Supprimer
    2. En effet magnifique texte.donald Trump recrute des milliardaires machos.Groucko ne l'est pas (milliardaire)mais il est largement assez c..Postule Bernard!

      Supprimer
  4. Elle traite les agents de fraudeurs et de lamentables mais ca curieusement monsieur Michel toujours prompt à les défendre l'oublie.

    Si Monsieur Michel avait une réelle bonne intention envers une ancienne colistiere pourquoi ne pas envoyer cette lettre directement au Maire ?

    La mettre ici ne démontre que le besoin de créer une polémique stérile faute d'avoir des critiques réelles sur ce qui etait proposé au dernier conseil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme du 17 décembre 13h26, vous devriez faire attention à déclarer que Madame Willemin traite les agents de fraudeurs et de lamentables sans en apporter la preuve.

      Supprimer
    2. Anonyme de 13h26 , vous avez la réponse à votre affirmation : c'est le principe de ne pas respecter le texte de l'article qui est un principe frauduleux et le fait de devoir payer pour avoir des documents et empêcher de faire correctement son travail d'élue qui est lamentable. Les agents de la mairie en dehors de X et Y ne sont pas concernés.
      A votre avis qui a créé et rendu public cette infernale polémique stérile?
      Regardez dans vos rangs!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  5. en lisant les derniers articles et les commentaires, on se dit que le Nanard en chef s'est bien planté sur ce coup-là.😟 c'est du n'importe quoi. Il a besoin de se reposer et de réfléchir sérieusement à l'avenir. Il ferait peut-être bien d'imiter Hollande, 3 petits tours et puis s'en va ...

    RépondreSupprimer
  6. Ce ne peut être Grouchko qui a écrit l'article du 4 avril 2014! "C'est trop beau pour être vrai "! à moins qu'il ne vous ait pris pour des pigeons ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison !
      le rédacteur en fut le "nègre" du maire de l'époque. Mais le narrateur est bien monsieur Grouchko, extrait de son allocution de prise de fonction, page 9 du compte rendu du conseil municipal du 4 avril 2014. lignes 31 à 37

      Phénix

      Supprimer
  7. Le Nanard No oublie qu'il n'est Maire que par accident. Si Didier n'avait pas été volontairement trahi par ses co-équipiers, No serait encore simple conseiller municipal (on peut s'interroger sur qui est véritablement à l'origine de cette trahison).
    De plus, venir aujourd'hui raconter que lorsqu'il a présidé l'AEB, les chiffres sur les projections de circulation ont été volontairement truqués, et rigoler quand un vésigondin découvre par hasard que son jardin va être morcelé, cela dénote un manque de respect insupportable.
    Par ailleurs, qui a entendu Monsieur No s'offusquer des augmentations d'impôts scandaleuses de M. Bédier. M. No en rigole au lieu de pondre un papier dans la revue Municipale pour expliquer qu'en bon gestionnaire M. Bédier aurait du avant tout réduire les dépenses du département, réduire le nombre et les émoluments des élus, proposer un certain nombre de pistes pour que le budget du département reste dans les clous.
    Non, il n'a rien dit, il n'a rien fait.

    C'est si bon et facile de suivre l'exemple si respectable de M. Bédier, dont on connaît le parcours.
    Au Vésinet, avec le Parc Princesse et les nombreux immeubles en cours ou projetés, on peut s'interroger sur les dérives que peut entraîner l'exemple Bédier.
    D'ailleurs, on voit bien la cacophonie autour de l'immeuble rue Pradier.
    En douce je fais ou laisse faire, mais je proclame que je suis contre, tout contre.
    Mais ne nous étonnons pas, M. No ment (il en a l'habitude, c'est lui qui le dit), prend les habitants pour des cons et en plus maintenant profère des insultes en plein Conseil Municipal.
    Vraiment, l'habit de Maire est beaucoup trop grand pour vous M. No

    RépondreSupprimer
  8. A 15.39: vous vous trompez!
    Mauvais point pour vous...
    A chacun de penser ce qu'il souhaite sur la sincérité de tout cela

    RépondreSupprimer
  9. et bien moi, je suis très surpris par tous ces propos haineux et indignes venant de ceux qui prétendent détenir la vérité et tout savoir sur tout! c'est facile et lâche ! Il me semble juste que Mme Villemin récolte ce qu'elle a semé. vous avez tous oublié ses interventions irrespectueuses qui médusaient l'assemblée lors de différents conseils ? et pour finir, si le blogueur me publie, je ne doute pas de recevoir des réactions absurdes et haineuses en réponse...car c'est ce qui vous existe dans la vie, et le blogueur encore plus...c'est sa raison d'être!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que "les médusés de l'assemblée" parlent !
      On fera "la récolte de ce qui fut semé" !

      Supprimer
    2. Anonyme de 17h09 ,ne soyez pas vous-même "absurde" ou "haineux" (vos mots). Si nous existons (votre mot), c'est parce que nous avons l'impression d'être en Démocratie et voulons le rester.
      Respect à Mme Sophie.

      Supprimer
  10. pour l'anonyme, mais est-il vraiment anonyme?de 13h10 : non monsieur quand je fais une lettre ouverte j'ai le choix entre 2 diffusions le tract ( il faut y consacrer des moyens)et le blog de Phénix (gratuit). Je l'ai déjà dit dans un article de la revue. Le blog est le plus pratique et le plus rapide et je demande avant à Phénix si je peux diffuser un texte.Normal, non!(Il doit s'y préparer)et envoyer mon mail est très rapide et sa rediffusion aussi. En revanche quand ce n'est pas une lettre ouverte et que copie est faite par moi à mes collègues,si Phénix a des sources (?) pour l'obtenir je n'y peux rien.Mais mon texte met plus visiblement de 5' à lui parvenir par ses sources.Désolé pour les lecteurs de préciser pour cet anonyme de 13h10 des problèmes logistiques, d'autant que sauf exception quand je publie ainsi je ne réponds pas aux commentaires au nom de la liberté de chacun d'exprimer ce qu'il veut.C'est la qualité du blog de Phénix;

    RépondreSupprimer
  11. Ainsi L'à NO nime du 13h1o prétend: ce n'est pas moi c'est ..... mon frère , bien qu'il n' ait qu'une sœur mais" qui lui ressemble comme un frère "!

    RépondreSupprimer
  12. Simple constat : Mr NO est devenu très populaire par le seul fait qu'on parle de lui !

    RépondreSupprimer