4 janvier 2017

35.000€ : 2 bornes électriques pour un cadeau

35.000€ le prix d’un cadeau à l’empire de l’O ! Un accord transactionnel piteux (billet du 3 décembre) – mais qu’est ce que 35.000€ lâchait le maire à l’issue du CM du 18 décembre ?

35.000€ : ce sont 2 bornes électriques pour ouvrir le Vésinet aux véhicules électriques. Prix d’une station de recharge (photo) : 15.000€, prix fourni par l’installateur.

Hasard du calendrier, le jour où le maire acte cette transaction au profit de la Lyonnaise, Pierre S. un retraité vésigondin le rappelle à ses obligations et l’enjoint de mettre à disposition une borne de recharge électrique. Pas chien l’administré propose même de la cofinancer. No fait la sourde oreille ce qui amène le teigneux à saisir les tribunaux. Pierre S. n’est pas monsieur Toulemonde, il est cindynicien : en français il passe son temps à évaluer les risques. Et ce risque là No ne l’avait pas vu venir

Mieux qu’une anecdote cette histoire résume les errements de cette mandature où l’incapacité le dispute à l’incompétence. Incompétence dans la gestion de l’eau et les canards sont grillés,  incapacité à traiter avec les tiers et la Lyonnaise, via sa filiale, est gratifiée.

Incapacité à porter le moindre projet et la proposition officielle d’Autolib de s’installer au Vésinet n’est pas même prise en considération. L’excuse bidon donnée par la mairie relève de l’indigence : le transport est de compétence communautaire …

Doit-on préciser au maire – mais sans doute n’est-il pas coutumier du RER - que le Vésinet est la seule ville de la communauté à disposer de deux gares, ce qui lui confère un statut nodal unique. Exciper de ce statut pour mettre en place le service Blue car est tombé sous le sens du maire de Rueil.

Aucun projet sérieux – il ne s’agit pas de bacchanales beaujolaises ou munichoises - n’est encore sorti des têtes d’œufs qui sommeillent au château et la transpiration de nos élus n’a servi à ce jour qu’à détricoter l’œuvre de leurs prédécesseurs.

Devra-t-on attendre l’extinction de ce mandat pour mettre en chantier l’une de ces réalisations qui font la fierté de nos voisins ?

Installer une station Autolib (50.000€) dans l’une des gares est au dessus des capacités de nos élus … mais pas dédommager l’empire de l’O pour un préjudice imaginaire ! 



15 commentaires:

  1. L'O et le Ouate n'ont jamais fait bon ménage ... même si Bd Carnot le ménage à 3 est monnaie courante.

    RépondreSupprimer
  2. Ah tu parles d'économies et de bonne gestion de notre ville ! Que demander à un type qui achète des sociétés en faillites, vire tout le monde pour en tirer un max de profit à la revente. Surtout ne parlez pas chiffre ou projet avec lui, il n'a ni les diplômes ni les capacités intellectuelles pour comprendre et encore moins d'idées ou de vision pour le Vésinet. Je me demande qu'est ce qu'il va nous pondre comme discours à ses vœux de fin d'année :"Je suis parfait et Le Vésinet ne s'est jamais aussi bien porté"

    RépondreSupprimer
  3. Habitante de Chatou : "C'est effrayant tous les procès que votre Maire a avec ses administrés". Ces frais de justice sont pris en charge grâce à sa protection d'élu mais sans vous démoralisez, voisins vésigondins, c'est avec vos sous qu'il paye ses avocats. Pour lui tout est gratos, pour les pauvres plaignants, ils doivent se sacrifier financièrement pour se défendre. En tous les cas, passer aussi souvent par la justice, prouve qu'il y a un très gros problème de communication, de respect et de mentalité de la part du Maire envers ses habitants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme , habitante de Chatou vous avez parfaitement analysé le problème qui n'en est pas un pour le Maire du Vésinet .
      Il contribue peut être de cette manière à faire marcher "les affaires" de cabinets d'avocats d'amis ou de la famille ?
      L'Anonyme du 4 janvier 11:17, nous le présente comme un homme " d'affaireS " qui peut faire penser à un autre Monsieur Bernard.





      Supprimer
    2. BRAVO tout est dit

      Supprimer
  4. Viroflay
    Autolib : quand les villes font marche arrière
    Le Chesnay et Versailles ont déjà l'D'autres communes de l'agglomération avaient décidé de se lancer. Mais depuis quelques semaines, certaines ont décidé de rétrograder, voir de faire marche arrière. Explications.
    voir l'article : http://www.78actu.fr/autolib-quand-les-villes-font-marche-arriere_43596/

    RépondreSupprimer
  5. Constatons que 2017 commence comme s'est terminée 2016!
    L'équipe Grouchko fièrement vous dira : " On ne change pas une équipe qui gagne", ni sa méthode.
    Prenez mon commentaire comme vous le ressentez, avec humour ou sans humour! Ceci " sans dépasser les bornes " réduites dans ce billet à "2 ...pour un cadeau"!


    RépondreSupprimer
  6. les prédécesseurs ont tous étés sanctionnés. alors quelle étrange pensée que celle-ci que je relève:

    "la transpiration de nos élus n’a servi à ce jour qu’à détricoter l’œuvre de leurs prédécesseurs".

    RépondreSupprimer
  7. Cette fois-ci çà dépasse les bornes!...

    Kokinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et "Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites" (Alphonse Allais).

      Supprimer
  8. En branchant le Blog sur la borne, il y verrait plus clair...
    Illuminé serait exagéré!

    RépondreSupprimer
  9. Ce blog devient d'un niveau redoutable rein ne se construit tout es démoli
    Les erreurs s'enchaînent les unes après les autres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce blog devient d'un niveau redoutable rein ne se construit tout es démoli" ( texte reprit dans son intégralité ).
      Dans LE PETIT GROUCHKO qui a remplacer au Vésinet LE PETIT ROBERT du Vésinet On découvre : REIN, viscère qui secrète l'urine"!
      RIEN d'étonnant qu'à 05h51 du matin on puisse avoir (au château) une envie pressante de sécréter une sécrétion ( ou pisser)sur ce blog et sur phénix!
      On peut dire qu'au Vésinet l'expression" tout ou rien " est devenu " tout ou rein" !

      Supprimer
  10. un article dans le Figaro ce matin : les pertes d'autolib seraient supportées par les contribuables ! le bon sens me dit heureusement que la mairie a fait machine arrière sur ce projet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autolib : le budget informatique explose les prévisions budgétaires
      Le service de voitures électriques partagées Autolib serait dans le rouge financièrement. Le Canard Enchaîné révèle dans son édition du 4 janvier que le groupe prévoit 179 millions de pertes d’ici 2023. Et le système informatique n’y est pas pour rien. (lire la suite)

      Supprimer