31 janvier 2017

"C'est la mauvaise foi personnifiée"

 http://notrevesinet.blogspot.fr/p/lettre-de-lacal-ses-adherents.html
" Les élus n'ont pas décidé la mise en régie du théâtre. Le maire ne s'est pas prononcé  pour le vote de cette proposition au prochain C M dans son allocution au théâtre le soir des vœux. Aucun communiqué de presse n'a été envoyé aux deux journalistes présents hier soir pour qu'ils fassent état dans leur gazette de la mise en régie. M. Lorenzi n'a pas pris la parole lors de la commission culture du 5 janvier. Quant à l'engagement* de réinstaller les conseils de quartier il n'a pas été pris par No dans son discours inaugural du 4 mars 2014."

Les nombreux témoins des allégations contraires sont des menteurs invétérés, des affabulateurs ou les victimes de colporteurs de ragots; parole de Trump, pardon de maire !

Face à ce déni de vérité les orateurs étaient désarmés. Introduit par À Michel le sujet épineux du théâtre a tourné à la déroute de No et au naufrage de son adjointe à la culture.

Ce n'est pas la lecture d'une lettre "surprise" d'un anonyme de l'Acal à ses adhérents, co écrite par le maire dès vendredi, et expédiée à 20h10 lundi (lui évitant de se retrouver sur le blog) qui aura sauvé la face des protagonistes. Invités à commenter un courrier dont ils n'avaient pas eu connaissance, les frondeurs par la voix de leur héraut sont sortis du bois, exigeant qu'il soit communiqué aux élus. Penaude et livide l'adjointe s'est précipitée sur la photocopieuse.  Mme Jost a eu beau jeu de feindre découvrir l'incohérence des propos prêtés à No dans ce courrier qui met fin au plan À.

Le plan À de mise précipitée du théâtre sous régie directe avec fonctionnarisation du personnel dévoilé ici le 19 décembre, et confirmé en commission le 5 janvier, était inepte et inapplicable. No a du en convenir tout en niant - bien que pris la main dans le sac - l'avoir jamais envisagé. Étayant l'accusation de négligence portée par À Michel puisque la convention était caduque depuis 3 ans (sic), il a carbonisé son adjointe.

Peu importe le plan B, tout un chacun a pu entendre ce petit monde assurer à la frondeuse que l'objectif était bien de reprendre le théâtre en gestion en direct tout en jurant que rien ne devait changer. Si ils avaient voulu ruiner le résidu de confiance que l'on pouvait encore avoir dans leurs propos ils ne se seraient pas exprimés différemment.

Suscitant le commentaire désabusé de personnes qui les pratiquent régulièrement : "c'est la mauvaise foi personnifiée"


* Compte rendu officiel du C M du 4 mars 2014

12 commentaires:

  1. Ane Onyme (comme ceux du Château)31 janvier 2017 à 10:42

    Sans rire, comme dirait Monsieur le Maire hier soir en parlant de voirie (sic) :
    "Dans les investissements, pour éviter les engorgements de véhicules au Vésinet, nous allons créer des voies à double sens unique" !!!
    Comprenne qui pourra ...
    C'est comme pour le théâtre, la régie était une décision à double sens unique, irréversible, incontournable et non applicable.
    Il faut avoir une culture crétoise pour comprendre.

    RépondreSupprimer
  2. Au Théâtre ce soir , à l'affiche: "Les fourberies de qui vous savez" .
    L'avant première a été donnée hier soir au Château , avec dans le rôle principal....qui vous savez. Ceci était une simple cuillère de soupe servant de mise en bouche pour ce qui vous attend ! c'est à dire :" des voies à double sens unique "!!! Un essai va être fait place du marché, " la place de tous les essais" !!!
    Si vous ne comprenez pas c'est que la culture et vous font 2 .

    RépondreSupprimer
  3. Hi, hi, on va acheter à Joncheray la panoplie du parfait préposé à la circulation et on ira le regarder gérer les voitures dans les rues à double sens unique. Bon courage.

    RépondreSupprimer
  4. C'EST CHOQUANT.
    Comment transformer ce qu'a dit et lu No au précédent Conseil municipal.
    Allez écouter la retransmission audio de son discours à et contre Sophie Willemin en début de séance et vous pourrez constater que le terme "image nauséeuse"est devenue dans le rapport "image déshonorante".
    2 choses déshonorantes : Employer le terme "nauséeux" qui se rapproche de la terminologie FN
    et surtout mentir à l'opinion en trafiquant le récit du maire qui avait d'ailleurs l'air surpris...
    Merci à l'élue qui a soulevé le lièvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Je vais vous mettre tous d'accord les choquants et les choqués: C'EST LE TON QUI FAIT LA CHANSON !
      comment était le ton de NO contre Sophie Willemin?

      Supprimer
    2. le ton d'un petit garçon qui n'arrive pas à lire le texte que lui a écrit son âme damnée....
      Pitoyable.
      Ca vous suffit?

      Supprimer
  5. Puisque No a décidé que "les comités de quartiers sont sans intérêt" pourquoi ne pas remettre à l'ordre du jour les réunions de quartiers telles qu'il en existait du temps d'Alain Marie FOY? Au moins on pouvait discuter avec nos élus puisqu'on ne les voie jamais en ville !
    Je sais que au Pecq et à Croissy ,ça marche très bien.

    RépondreSupprimer
  6. Que penser de tout ce tintamarre autour du théâtre?
    Faire des annonces tonitruantes, dépenser beaucoup d'argent ( au fait combien coutent les avocats-conseils pour essayer de soutenir ce projet mal emmanché)
    et avoir mis la puce à l'oreille de beaucoup d'amateurs du théâtre vesigondins du manque de sérieux de l'équipe en question?
    Triste Bilan de cette équipe de gens notoirement incompétents !

    RépondreSupprimer
  7. Phénix, vous devez vous demander si vous n'avez pas rêvé !

    J'étais à la séance des voeux, le 18 janvier, et j'ai bien entendu le Maire annoncer, devant ses pairs,

    qu'il allait soumettre à son CM le passage en régie du théâtre.

    Par ailleurs, n'y a t'il pas au moins un écrit de la mairie justifiant cette décision par la loi Sapin 2...

    C'est pire que de la mauvaise foi.

    RépondreSupprimer
  8. Panique au Conseil hier soir! Le maire et ses adjoints en difficulté sur tous les sujets !Présentation du DOB
    Inepte, pas visible pour le public car écrit en super-minuscule, et commenté par Carour qui fait exprès de ne
    Pas se servir de son micro, façon de noyer le poisson pas frais! André Michel ayant soulevé le dossier Théâtre,
    Ce fut l'embrouille entre le maire et Politis, affaire à suivre de très prés !Comparaison avec le fonctionnement
    De l'USV hautement subventionné, quel est son avenir, puis vint le tour du CCAS traité de Truc par le maire
    Puisqu'en tant que Président il n'en connaît pas les rouages, un vrai scandale, le social ne fait pas bon ménage
    Avec Grouchko et Godest.Évocation par l'opposition de l'utilité des conseils de quartier supprimés par le maire,
    Aucun intérêt pour celui-ci, circulez il n'y a rien à voir ! Venez quand même voir le maire au prochain conseil
    Vous aurez tout compris, hélas !

    RépondreSupprimer
  9. Merci à Monsieur Michel de nous avoir annoncé la naissance du petit garçon de Sophie Willemin, quelle belle nouvelle dans ce monde de brutes. Souhaitons à ce petit petit bonhomme de sortir très vite de l'hôpital. Merci à Mme willemin d'avoir mis une nouvelle fois le Maire en déroute par son communiqué soulevant le lièvre sur l'AP/CP dans le DOB. Merci à M. Phénix pour cet article qui décrit avec exactitude la mauvaise foi de Monsieur No. Ce conseil sera encore a marquer dans les annales. Si au niveau national, on est mal parti, au niveau local c'est dramatique !


    RépondreSupprimer
  10. Bien que présent au dernier CM du 30 janvier, le correspondant du Courrier avait l'air très absent. Les voies à double sens unique lui ont aussi échappé.
    Dans l'hebdo du 1er février il faisait l'éloge des voeux du maire du 18 janvier, un peu de problème à l'allumage.

    RépondreSupprimer