5 janvier 2017

« Formidable » par No

Monsieur le maire n’est pas un spécialiste de la langue de bois et quand il lève le coude ce n’est pas pour se moucher. Monsieur le maire assume et revendique ses succès, il les clame haut et fort pour que nul ne puisse en douter.

Les vœux qu’il adresse à la gente politique de sa ville sont un chef d’œuvre que le blog ne peut soustraire à l’admiration de ses lecteurs. Les accents de son triomphe scandent une prose où perce pour les plus anciens l’écho du soir du 2 décembre. « Soldats, je suis fier de vous … » 

Conseiller de tous bords, il vous suffira de dire « J’étais au Château en 2016 pour qu’on vous réponde : Voilà un brave !".

Pour en avoir longuement débattu avec l’un de ses plus fidèles lieutenants le blog atteste de la sincérité du maire. "Il a agi pour sauver le Vésinet qui glissait inexorablement vers son déclin. Pour cet officier supérieur de l’armée de No un travail titanesque est en cours d’achèvement et les signes du redressement se lisent toujours plus nombreux."

"Théâtre, conservatoire, comptes internes, management des équipes, sur tous ses fronts le redressement est spectaculaire. C’est invisible aux yeux de la population et la maîtrise du budget n’est pas un thème sur lequel on peut assoir sa popularité admet cependant ce membre de l’état major. Il faudrait sans doute associer quelques projets - pourquoi pas sur le thème de la ville connectée - pour mieux valoriser le travail formidable accompli en deux ans."  Fermez le ban !

Un travail de pédagogie sera nécessaire aux équipes du château si elles souhaitent que ces éléments de langage aient une chance d’être assimilés par l’opinion.

C'est le challenge du 18 janvier : rendre crédible un succès dont la visibilité a échappé jusqu'à présent à beaucoup de pékins.

 

18 commentaires:

  1. Que dire de cet éloge personnel si ce n'est qu'il devrait avoir honte et son lieutenant avec ! Qu'a-t-il fait, qu'ont-ils fait pour notre ville ? Vraiment je crois qu'il dépasse tous les EX du château. On pourrait en rire tellement c'est gros, prétentieux et indigeste à lire mais moi j'ai envie d'en pleurer. Notre ville se dégrade à vue d'œil dans tous les domaines, la gestion est dramatique, il n'y a rien aucun projet, aucune vision d'avenir pour nous, nos enfants. La ville n'est devenue qu'une cité dortoir. Le week-end le centre ville est déserté, tout comme la semaine. La Place du Marché est horrible, le bétonnage légion, les agences immobilières sont à tous les coins de rue. Aucun événement pour dynamiser notre ville... Je sais que l'opposition aimerait faire quelque chose et le dénonce assez souvent mais ils ne peuvent rien faire car ils sont en minorité alors n'est-il pas possible de tous se rassembler, tous les vésigondins pour mettre un terme à cette mascarade et leur imposer de démissionner.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un gag ou un égo surdimensionné ? Limite il pisse de l'or le bonhomme. Et qui est le soldat du même niveau : Le gros lapin blanc crétin, Picsou qui sait pas compter ou cloche bouille 1er ?

    RépondreSupprimer
  3. Donc, demandons haut et fort, des conseils de quartiers, pour que les vésigondins puissent approcher et discuter avec leurs élus. Pouvoir se rendre compte de "l'énorme travail" fait par eux quelle meilleure façon que les rencontrer de façon régulière....
    Sera ce encore un voeu pieux ou une excellente réalisation mise à leur actif?
    Nous le saurons certainement mercredi prochain?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pouvons nous espérer qu'une idée très chère aux Vésigondins puisse intéresser le maire et ses adjoints. :Pour se rapprocher des habitants afin de connaître "des idées nouvelles" proposons leur de le faire lors de réunions de quartiers.
      La proposition de génie de faire un RV sur la place du marché en privilègiant soit un samedi d'hiver où il fait froid ou un samedi de grand WE où la population émigre vers ses résidences secondaires est une excellente idée pour ne voir personne... Je pense que la programmer un marché du mardi matin devrait avoir un grand succès au chateau Carnot. Ils sont champions pour la communication !

      Supprimer
  4. A force de s'asseoir sur ses habitudes, son confort et son petit pouvoir, il est devenu artificiel, vaniteux et prétentieux. En réalité, il n'est devenu que le fantôme de sa propre existence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non il ne l'est pas devenu. Il l'était déjà et cela ne s'est pas arrangé malheureusement.

      Supprimer
  5. Ok, on comprend mieux pourquoi Monsieur NO et son équipe de clowns ont viré tous les cirques au Vésinet. La grande "réalisation" qu'il nous préparait depuis 3 ans, c'est la création de son propre cirque pour nous faire passer : "De bons moments à partager". Et dans le rôle de Monsieur LOYAL, nous retrouverons Monsieur PARFAIT pour nous présenter son spectacle. Ah c'est certain que "l'on va pouvoir vivre tous ensemble une superbe année 2017"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Modestie avec l’Orgueil,
      Un matin, faisait route,
      » Regardez, disait-il, quel agréable accueil
      On me fait en tous lieux et comme l’on m’écoute !
      Pour l’univers ma mort serait un deuil. »
      Et cent autres propos de la même nature.
      Comme la Modestie en silence écoutait,
      Et point ne se vantait,
      L’Orgueil se dit : « La chose est sûre :
      Puisque mon compagnon ne s’avantage pas,
      C’est quelque pauvre créature;
      Autrement il ferait un peu plus d’embarras.»

      Modestie et respect, douces vertus que j’aime,
      Grandeurs si rares aujourd’hui,
      Il faut vous posséder soi-même,
      Pour vous reconnaître en autrui.

      « L’Orgueil et la Modestie »
      Raymond Belfeuil – Paris 1869 .

      Supprimer
  6. Honneur bien mal traité5 janvier 2017 à 13:57

    "...C'est un honneur pour nous que de faire partie du conseil municipal du Vésinet..", il n'a vraiment pas honte et surtout la mémoire courte quant à "l'honneur" qu'il a fait à l'égard d'une conseillère municipale d'opposition bien sur, en préambule au dernier conseil du 5 décembre...où seul un membre du conseil a osé faire un commentaire quant à la violence de ses propos.

    Oui il faut endormir les Vésigondins, un certain Charles n'aurait il pas dit "ce sont des veaux" ?

    Le conte d'Andersen "Les Habits neufs de l'empereur" serait à programmer en urgence au Théâtre du Vésinet dans un spectacle pour enfants. Seul un petit garçon oserait dire la vérité : « Mais il n’a pas d’habit du tout ! », « le roi est nu ! »); peut être que les Vésigondins ouvriraient les yeux et se manifesteraient, au lieu de laisser faire et même courtiser "l'Autocrate" honoré de faire partie du conseil municipal du Vésinet.

    RépondreSupprimer
  7. Info à transmettre en haut lieu: Les chaussures ANDRÉ prennent l'eau, un peu comme le Vésinet . Si vous connaissez un acheteur potentiel, faites le lui savoir , il y a peut être matière à se faire du fric dans une transaction d'achat et de revente !?

    RépondreSupprimer
  8. Une Grenouille vit un Bœuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
    Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
    Pour égaler l'animal en grosseur,
    Disant : « Regardez bien, ma sœur ;
    Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
    - Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
    - Vous n'en approchez point. » La chétive pécore (1)
    S'enfla si bien qu'elle creva.
    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs (2),
    Tout petit prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages (3).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'apprécie les citations pleines d'érudition qui fleurissent sur ce blog.
      Je propose donc à tout un chacun chaque jour d'alimenter la partie commentaires d'une citation .
      Un petit billet d'humeur en quelque sorte.

      Supprimer
  9. Tout d'abord, mes meilleurs voeux à Phénix et mes remerciements pour les articles passionnants qu'il publie régulièrement.

    "Théâtre, conservatoire, comptes internes, management des équipes, sur tous ses fronts le redressement est spectaculaire."

    Ah bon ?
    Monsieur le fidèle lieutenant est-il venu sur place constater ces redressements ?
    Parce que ce n’est pas l’impression que l’on a « de l’intérieur » !!
    Si le but est de fermer le théâtre et le conservatoire, et de faire partir le plus possible d’agents compétents (que ce soit dans les services de la mairie ou au conservatoire), c’est effectivement spectaculaire, mais pour ce que qui est d’un redressement ?
    Nous avions un conservatoire vivant, où régnait une ambiance chaleureuse, avec des directeurs et des professeurs qui travaillaient main dans la main pour le bien des élèves, et leurs élèves le leur rendaient bien.
    Maintenant, le conservatoire est devenu un lieu froid, les professeurs restent cloitrés dans leurs salles…
    Quand on tente de demander un renseignement au secrétariat, on nous invite poliment à prendre rendez-vous, ou à envoyer un mail...
    Le conservatoire n’a pas perdu que son agrément, il a perdu énormément d'excellents professeurs et de grands élèves.
    Il semble bien que la fermeture programmée approche à grands pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel dommage ! Ils font ce qu'il faut pour envoyer les élèves vers les autres conservatoires de la boucle ou celui de Rueil..Je leur en veux car aussi bien les familles que les professeurs étaient heureux et maintenant ce ne sont que regrets.
      Ces tristes sires ne sont ils arrivés là que pour mettre en place une entreprise de démolition de tout ce qui marchait .Ils y sont arrivés en peu de temps.

      Supprimer
  10. La lecture des vœux du maire m’a rendu songeur, leur relecture m’a laissé pantois.
    Est-ce bien du Vésinet – ville phare s’il en est - qu’il s’agit ? Non je n’y crois pas : son maire se doit de maîtriser la langue de Molière, voire celle de Céline, à défaut celle d’Audiard, mais ici ce ne sont qu’alignement de mots, lourdeur et platitude. Cela sent le pensum bâclé. Sans compter que la formule « je vous prie de recevoir mes meilleurs vœux de santé … » masque mal la condescendance du scripteur vis-à-vis des collègues élus aux quels sont destinés ces quelques lignes.
    Non, rassure moi Phénix, ce monsieur n’est pas l'élu du Vésinet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les voeux ont sans doute été écrits par l'une des personnes faisant partie du trio infernal ! Eux ne sont pas élus mais choisis par le Roi du Château. Et, nous en avons déjà eu la preuve, très capables d'écrire de beaux discours, dignes d'un spectacle de Guignol sur la Grande Pelouse.

      Supprimer
  11. Vésigondins heureux et fiers, pour montrer votre désaccord profond avec l'équipe municipale, boycottez la réunion des voeux du 18 janvier au CAL.
    Laissez les élus de la majorité se congratuler entre eux de leur nullité et surtout de leur entreprise de destruction de ce qui a fait l'histoire et la vie du Vésinet.
    Ne vous laissez pas abuser.
    Ne soutenez pas, par votre présence le 18 janvier, un Maire qui ne respecte rien ni personne.
    Fuyons, fuyez ces personnages malsains ...

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer