5 janvier 2017

Hunnique la grande Catherine

Là où elle passe la culture trépasse. 

Par un simple trait de plume la Hune (femme de Huns) vient de signer la fin de l’ACAL. "Finie la subvention de fonctionnement, le théâtre est mis sous tutelle de la mairie à compter d’avant la réunion du prochain CM du 30 janvier, et fonctionnera (provisoirement) en régie municipale. Le personnel est transféré sur l’effectif de la ville et le conseil d’administration de la régie placé sous la présidence de No". Ainsi a parlé la grande Catherine lors de la réunion culture convoquée extraordinairement ce soir 5 janvier.

Véritable coup de force contre l’establishment cette opération de détricotage d’un des piliers de la culture vésigondine est à mettre à l’actif de la grande Catherine. Officiellement pour être compliant avec la loi Sapin. La réalité est tout autre : mettre dans un premier temps au pas une institution qui faisait de l’ombre aux têtes pensantes du Château, avant dans une deuxième phase trouver un opérateur en DSP.  

Le président nommé il y a 18 mois est déboulonné sans ménagement. Cet homme de théâtre, fier du redressement qu’il avait conduit depuis son arrivée n’a pas été associé aux discussions. Pour raison de santé a insisté la très charitable Catherine.

Comment vont réagir les adhérents de l’ACAL et le conseil d’administration mis en situation de cessation d’activité ? C’est l’inconnu d’un dossier préparé dans le dos des intéressés.

Certitude : le feuilleton « Théâtre » ne fait que commencer.

32 commentaires:

  1. Manifestement il y a du Poutinesque dans cette décision .
    Ou du Xi Jinping.
    Ceci dit je note une petite contradiction entre ce billet et d'autres précédents:
    si la situation se redresse (ce que dit ce billet )et cela malgré la baisse des subventions décrétée précedemment
    On peut espérer que Plassard continuera à faire vivre ce théatre de bonne façon
    C'est certainement plus le changement de directeur de Théatre qui peut être le plus mauvais coup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi parlez vous, tout les employés sont repris. En gros rien ne va changer.
      D'autant que vous critiquiez le président pour être à la botte de la Ville, maintenant il,est encensé, et vous oubliez de dire qu'il fera probablement parti du futur conseil d'administration comme d'autres personnalités de l'Acal

      Supprimer
    2. Si rien ne va changer, pourquoi cette mise à mort de l.ACAL ?

      Supprimer
    3. Le commentaire du 6 janvier 08:07 ne peut venir que de Poutine, de son nègre , ou d'un(e) associé(e) :" De quoi parlez vous, T O U T les employés sont repris . En gros rien va changer " . Ma question : Et en petit ???
      Alors permettez moi de vous chanter : "Non, non rien n'a changé
      T O U T , T O U T a continué" ( Bis et BID)
      ..............................
      HEY! HEY! HEY! HEY ..........."

      Ne fermez pas le théâtre où nous aimons à nous distraire ! " T O U T , T O U T, T O U T, Mais pas cela !
      Ne fermez pas les classes des écoles primaires où l'on apprend à écrire français." T O U T , T O U T ,T O U T, mais pas cela!


      Supprimer
    4. Anonyme du 6 janvier 08:07, en pantalon ou en jupon (au cas ou le jupon existe encore) : Si singulièrement vous parlez pour vous seul(e), vous êtes un singulier puisque " un tout"!
      Si vous parlez des opposants au régime , c'est le pluriel car vous désignez " tous" les opposants ... au pouvoir .
      Surtout n'en ratez pas "Une" pour attirer notre attention. C'est une diversion de vous lire ."Merci pour ce moment "!
      N'étant pas du Vésinet je peux prendre les choses du bon côté ou mon pied !

      Mes meilleurs vœux pour 2017 , à vous tout et à tous les autres Vésigondins et Vésigondines ."Tout" en sachant que la réalisation des vœux des hôtes du château ne sont pas ceux des considérés comme des manants par les premiers.

      Supprimer
  2. Je viens d'assister à une merveilleuse pièce de théâtre, judicieusement choisie par Mr Plassard. Le billet de Phénix nous apprend que le tandem KBG C.politis a enfin réalisé une démolition de plus. Grace à leur gestion calamiteuse la ville mettra longtemps a retrouver une ambiance sympathique dans laquelle il fait bon vivre.

    RépondreSupprimer
  3. le premier des 3 coups !6 janvier 2017 à 01:15

    Chronique d'une mort annoncée...
    Après les voeux "tout va très bien Madame la Marquise", on frappe le premier des 3 coups (fourrés).

    Phénix, pouvez vous nous dire quand est prévu le prochain CM, car d'après cette chronique je comprends que c'est le lundi 30 janvier, c'est habituellement un jeudi. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Le blogeur et ses petits écrivains pour l'encourager passent toujours à côté des vrais sujets....comme une comète mais sans briller..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous, élu de la majorité, qui ne respectez rien ni personne, qui faites tout pour détruire ce qui a fait la beauté et la grandeur du Vésinet, qui suivez commme un mouton un chef qui n'a aucun charisme, aucun projet et surtout aucun talent, ne vous cachez pas derrière un anonymat pour venir critiquer des opposants qui ont toute raison de ne pas être satisfaits de l'équipe municipale.

      Supprimer
    2. Quant à la "fusée à plusieurs étages " est elle en ascension ??? Je ne parle pas là de la fête !

      Supprimer
    3. Parce que Jo Furax, c'est pas anonyme peut-être?
      Et puis le charisme, vous savez où vous pouvez vous le carrer?...l'histoire est remplie de dictateurs qui en avaient du charisme, crétin!

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  5. Vésigondins heureux et fiers, pour montrer votre désaccord profond avec l'équipe municipale, boycottez la réunion des voeux du 18 janvier au CAL.
    Laissez les élus de la majorité se congratuler entre eux de leur nullité et surtout de leur entreprise de destruction de ce qui a fait l'histoire et la vie du Vésinet.
    Ne vous laissez pas abuser.
    Ne soutenez pas, par votre présence le 18 janvier, un Maire qui ne respecte rien ni personne.
    Fuyons, fuyez ces personnages malsains ...

    RépondreSupprimer
  6. Attention à ne pas interpréter trop rapidement cette décision. Dumont, Politis et Grouchko sont en phase. Ils savent ce qu'ils font.
    C'est plutôt une claque pour Plassard.
    Que lui reproche-t-on ? Pourquoi un tel soufflet à moins de 2 ans de la retraite ?
    Ce sont là les vraies questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de cette contribution.
      ce billet de Phenix meritait une explication du pourquoi.
      Mais à la lecture du seul billet de Phenix on partait sur d'autres interprétations.
      Dans l'attente de nouveaux commentaires

      Supprimer
  7. Hélas, Le Vésinet fut un terrain de chasses royales : Attila et sa Meuf sont venus et ont tout rasé.Vive les promoteurs, les copains, les financiers ayant eu quelques problèmes au tribunal, la classe quoi !
    Hélas, plus de conservatoire,une salle de théâtre réservée pour les autocongratulations du chef et ses sbires, Quelle tristesse.
    Où en sont les assoces qui ont fait l'élection de cette équipe? On ne les entend plus tellement, elles se sont fait piéger.

    RépondreSupprimer
  8. Remarques:
    . Comment se fait-il qu'un changement aussi important concernant la reprise de gestion du théâtre et surtout le "transfert " du personnel ne soient pas passé d'abord au conseil municipal comme "projet" ?
    . La condescendance affichée à 8h07 et 8h39 ne fait qu'aggraver la situation !
    . Jo Furax a une bonne idée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que vous vivez sous un régime Poutine au Vèze. Il faut vous le farcir, ce Monsieur des 36% !

      Supprimer
  9. Il est temps de remettre au pas un certain nombre de choses, alors bravo à Grouchko d'avoir le courage de le faire.
    Et pan pour les grincheux, les bobos, les retraités atrabilaires, et tous ceux qui pleurent les conséquences dont ils chérissent les causes.

    RépondreSupprimer
  10. Ce matin, tous les élus ont reçu un email écrit et signé d'une femme rendue célèbre par ses écrits dont Phénix a du recevoir "copie" grâce à ses sources. Email dont le français laisse à désirer mais c'est une habitude pour cette personne qui se prend depuis longtemps pour le calife. No n'a même pas eu le courage de rédiger lui même cet email afin d'expliquer ce qui s'est passé lors de cette commission. Ce qui ressort surtout de cet email c'est que cette équipe de bras cassés essaye de se justifier en urgence pour stopper l'hémorragie massive qui va arriver à la suite de leur décision. Et, ils s'expriment tellement mal que tout sonne faux et que tout n'est qu'INTOX pour tenter de faire gober des choses qui ne tiennent pas la route. Espérons que les oppositions vont mettre le feu aux poudres... Trop c'est trop qu'ils démissionnent et comme le dit Jo le Furax boycottons les vœux de Monsieur PARFAIT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite une belle année sereine cher anonyme rempli de frustration et de haine. Sincèrement, que vous puissiez trouver la paix et l'harmonie ailleurs que dans le conflit, la paranoia et l'interprétation. Que cette année soit constructive enfin ! c'est également valable pour phenix et tous ceux qui se nourrissent aveuglement de polémiques stériles. signé : un lecteur non partisan et de bon sens.

      Supprimer
    2. Et moi Madame, permettez-moi de vous dire d'aller au Diable

      Supprimer
  11. Tellement triste...c est désespérant. Ce qu il y avait de plus vivant et de plus réussi au vesinet est détruit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça continue encore et encore.Honteux comme le reste ,toujours en cachette,avec des courriers écris par des collaborateurs zélés.Heureusement il y a des lois,des tribunaux,un préfet.tout a une fin.

      Supprimer
    2. Que peut on faire? La mobilisation pour le conservatoire est retombée par désespoir. 300 inscrits de moins en 3 ans...l affaire est pliée. Mais va t on assister, impuissants à la disparition de toute trace de culture au vesinet? De tout engagement pour les familles? La programmation du théâtre était riche variée...tout ça est piétiné.

      Supprimer
  12. « Le c. était presque parfait »

    Pour la mise en scène : Catherine entourée du DGS et de la directrice de cabinet (dans les commissions habituellement c’est la place des élus délégués). Elle en avait la voix qui tremblait tant son émotion était forte.
    Le maire était passé avant l’ouverture pour vérifier sans doute si tout était calé ; le président de l’ACAL et le directeur du théâtre étaient interdits de participer nous a précisé Catherine, étant directement concernés !
    Je suis venu comme auditeur ne faisant pas parti de la commission, informé qu’un « coup »se préparait (mais lequel ?)Je m’étais engagé auprès de Catherine à respecter le règlement et à ne pas intervenir. Le maire a bien voulu m’appeler pour s’en assurer avant la commission et être ainsi sûr ainsi que je n’interviendrai pas … et tout s’est fait dans le silence.
    La décision est tombée (cf billet de Phénix), l’avis à la presse part demain, le sms au président de l’ACAL part tout à l’heure : l’ACAL dépossédée sans la moindre concertation par une décision entre qui et qui ?
    Les élus n’auront qu’à voter le 30 Janvier, c’est tout ce qu’on leur demande comme dab. Des études ont été menées, Des avocats ont été mandatés nous a dit Catherine. Les contrats d’études et les honoraires d’avocat ne figuraient pas dans les décisions au dernier conseil municipal.
    Il reste à juger. RV au conseil municipal du 30 Janvier .Mais je dois reconnaitre que Catherine a très bien fait le job.


    RépondreSupprimer
  13. Nous pouvons penser que nous avons ici un compte rendu fidèle de cette commission ! Maintenant attendons le CR infidèle de la mairie !
    Consternant, Incroyable, Edifiant difficile à croire.
    Mais hélas comme d'habitude, les décisions sont actées sans en avertir les élus, majorité et opposition.
    je reste sans voix.

    RépondreSupprimer
  14. Comment les membres de la commission ont ils pu accepter cette décision sans avoir eu des infos et en discuter?

    RépondreSupprimer
  15. Les limites sont dépassées, les tracts dans les Gares, dans le Centre ville et dans les boîtes aux lettres vont bientôt fleurir. Il est temps de les mettre dehors :
    "Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
    Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaine ?
    Ohé, partisans, ouvriers et paysans c'est l'alarme,
    Ce soir, l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes
    Ils se croient les plus forts et les plus intelligents et bien qu'ils apprennent par l'intermédiaire de ce Blog que le glaive va se lever.

    RépondreSupprimer
  16. Comparer notre adjointe à la "culture" à la grande Catherine a autant de sens que faire une corrélation entre Jacques Anquetil et Jacques Lacan.
    Catherine II a agrandi le territoire de la Russie de 518 000 km2 et a imprimé une activité nouvelle à l'agriculture et à l'industrie, sans compter qu'elle fut une mécène hors pair pour l'Encyclopédie de Diderot et fonda (entre autres choses) l'Académie des trois arts nobles.
    En résumé, son action fut formidable (comme dirait B. Grouchko) alors que celle du Vésinet est fort minable (comme dirait Stromae).

    RépondreSupprimer
  17. Catherine serait elle une "grande", ou "la Grande Catherine "?
    Merci Mr Michel bien que muselé de nous avoir adressé ce commentaire . Il y a longtemps que avons découvert qu'il faut obéir aux ordres du Maître de tous les chiens du chenil du Château comme une meute doit le faire .

    RépondreSupprimer
  18. Merci à M.Michel.
    Il dit bien "la décision est tombée".
    Ainsi, on s'assure de toutes parts que le conseiller municipal -pas des moindres- sera bien silencieux et dans le même temps, on s'abstient de toutes consultations ( conseil municipal, personnel ) et on cherche à rassurer en mentionnant des consultations d'avocats...
    Sommes nous en France ?

    RépondreSupprimer