2 janvier 2017

La loi des séries : stop ou encore ?

2007, AM Foy privé de ré-investiture ; 2012, R Varèse poussé à la démission ; 2013, P. Bastard auto éliminé ;  2014 D Jonemann démis ;  2017, B Grouchko ...... ?

Longtemps un étrange virus a décimé les régisseurs successifs du château. Va-t-il frapper le 21ème maire du Vésinet ? La question incongrue il y a quelques mois, des élus se la posent aujourd’hui, pas seulement dans l’opposition.

En cause les rayonnements potentiellement nucléaires que pourraient produire « l’Affaire ». Rayonnements qui ne s’arrêteraient pas aux limites de la ville et ruineraient l’image de son élu jusqu’aux confins du département. Le maire (le notre) se voyait déjà un destin national - cette fois dans l’équipe de Fillon. Cette ambition aurait du plomb dans l’aile. Pauvre Fillon condamné à se faire élire sans l’aide de No.

Il y aurait selon ses proches un antidote puissant aux radiations nocives émanant de "l’Affaire". La grande popularité dont jouit l’hôte de Carnot auprès de ses administrés, à en croire la Crétoise et la cohorte des Théodule, l'immunise. A les entendre, à les lire sur ce blog qu’ils fréquentent assidument, No a débaptisé Alain Jonemann mais restauré son théâtre, ressuscité le Conservatoire, boosté le CIAV et son service emploi … rasé les agences immobilières, bancaires ; rendus aux piétons le centre ville en bannissant les érections sauvages de 4 étages ou plus !

C’est un fait, il n’a encore déstabilisé ni la MJC ni l’Harmonie, mais selon des sources les deux institutions sont dans le collimateur, et le Conservatoire n’a pas perdu 20% de ses élèves entre 2015 et 2016 mais seulement une centaine ... (l’effectif tombant de 674 à 572 selon les services de Mme Politis, publication du 11 oct.), quant à l’école de danse elle est entrée en déshérence.  

La popularité de No est donc au top et son rayonnement personnel le protège de toutes radiations des forces du mal.
A l’instar de Catherine de Crête les vésigondins peuvent être rassurés, ce n’est pas en 2017 que la loi des séries s'appliquera à No !

L'homme aux patients qui mettait les bouchées doubles pour reconstituer son équipe va devoir patienter. 


8 commentaires:

  1. Foy a fait un mauvais projet et a persisté contre l'avis des tribunaux
    Varese a dépensé beaucoup trop
    Bastard a fait un mauvais PLU
    Jonneman a contrevenu à la loi électorale.
    Quand à Grouchko il échappe pour le moment à toutes ces critiques,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui est L'anonyme du 2 janvier à 12:43 qui critique Foy, Varese, Bastard, Jonneman???? Ne serait ce pas Grouchko en personne ???
      Attention cher non critiquable, vos chevilles enflent :" Tout arrive à qui sait attendre", ce que vous considérez comme vos prouesses n'échapperons pas aux critiques.
      Un conseil ouvrez les yeux ils peuvent servir à y voir clair et vos oreilles à entendre ce que vous refusez d'entendre .
      par certains côtés Grouchko me fait penser à Hollande fier de lui ! Ainsi par mes propos , je ne pense froisser personne au Vésinet, si ce n'est que de rassurer "les Messieurs critiquables" : Foy, Varese, Bastard , Jonneman Didier.

      Supprimer
  2. "STOP". Nous ignorons la raison qui l'a poussé à plaquer sa plaque Luxembourgeoise !?
    "ENCORE". Mais il n'est pas prêt de plaquer le château vésigondin et ses avantages ! Il a assez bataillé pour l'avoir, c'est un preux chevalier , un sans peur et sans reproche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas "sans reproche" mais avec beaucoup de reprocheS........

      Supprimer
  3. Economies, économies : puisque Monsieur No cherche des économies à tout prix et qu'il veut renflouer rapidement les caisses de la commune, qu'il mette en vente le Château des Merlettes.
    Les activités en cours au château seront transférées dans les immenses espaces, vides en permanence, du CAL.
    Quand on se prétend gestionnaire, encore faut-il avoir des idées et les mettre en pratique ... CQFD

    RépondreSupprimer
  4. "L'Affaire" va-t-elle éclater en 2017 ? No et son équipe paraissent un peu trop sereins.

    RépondreSupprimer
  5. Et quid de l'agrément perdu ?

    La super directrice super diplômée a-t-elle trouvé le temps de commencer à ficeler un semblant de projet pédagogique d’établissement ?
    Ou est-elle trop occupée pour ne pas retenir les nombreux professeurs qui partent vers des cieux plus accueillants ?
    Le procédé fonctionne parfaitement jusqu'à présent, nombre de professeurs ont pris la poudre d'escampette, et beaucoup de leurs élèves également ! Il se dit que d'autres professeurs sont prêts à suivre le mouvement, tant mieux pour les conservatoires qui hériteront de leur talent, mais dommage pour l'école de musique du Vésinet.

    RépondreSupprimer