7 janvier 2017

No à la tête de l’art ... oratoire ?!

Tout indique que l’information offerte par le blog à ses 1273 lecteurs colle au plus près de la réalité. D’ailleurs la mairie s’est ensuite fendue d’un communiqué à ses élus (extraits ci-contre du mail du 6 janvier) pour qu’ils découvrent enfin ce qu’ils avaient … décidé.

Tout s’achète, fors l’intelligence. En apprenant de la plume d’une contractuelle subalterne que les élus ont décidé de fermer l’ACAL le blog – qui en manque notoirement - s’étonne du besoin de les en informer. Serions-nous tous des BTS ? 

Un maire qui décide ne fait que son métier ; un maire qui laisse signer une subalterne pour une communication d’importance à ses collègues ne tient pas son rôle. Mais peut-être tient-il les élus pour quantité négligeable ? D’autant qu’une information importante est soustraite à l’attention des destinataires : le remplacement de Monsieur Dominique Dumond, président du théâtre par le maire du Vésinet, es qualité. 

No, en toute modestie, n’a pas souhaité se mettre en scène dans ce grand chambardement dont nul ne prétendra qu’il n’en est pas l’ordonnateur. Dans le jeu de dupes qui se joue entre la ville et son théâtre, No s’est réservé un rôle de choix. D’abord pour limoger le chef d’orchestre qu’il avait – il y a quelques mois - imploré pour reprendre la scène vésigondine. Puis pour le remplacer en tant que président de la nouvelle entité qui se substituera à l’ACAL. 

No auto propulsé à la tête de l’art … oratoire au Vésinet, on comprend qu’il se la joue faussement modeste.

Le blog décerne à No le Molière du contre emploi. 


22 commentaires:

  1. Le Père No, du Boulevard Car No, se révèle et transforme le Théâtre Jonemann en Théâtre No.
    Quelle tête a du faire Dumont devant le nouveau Bobi No ;
    Personne pour le contrer ou à ses basques, car il n’est pas de Bigorre No !
    Même nos jumeaux allemands restent pantois en voyant Le Vésinet se transformer en Lander No !
    De toute façon, ne nous trompons pas, nous sommes encerclés d’Anes No.
    Tel un dictateur, notre Maire déclare : il n’y en a qu’un, c’est Moi No !
    Du coup, voulant tout faire, il est au four No et au pia No.
    Certains diront qu’il en fait des tonnes No.
    Moi je dirai qu’il sonne Faux No et qu’il est encore loin du port No.
    Larguons les amarres avant qu’il nous croque No …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le père du Père No7 janvier 2017 à 11:50

      de l'excellent R Bus ... !

      Supprimer
    2. c'est bien le Père No ,celui qui se prend pour le plus bo !

      Supprimer
  2. On comprend ainsi le pourquoi de la décision.,
    Reste à connaitre le sort de Plassard qui a toujours bien oeuvré pour ce théatre

    RépondreSupprimer
  3. Plassard a eu la vie belle ces dernières années, il aura bien profité de la bienveillance et de la bonne
    Gouvernance de Varèse,Bastard, tout en les critiquant.La dure réalité le rattrape, le maire actuel et son
    Adjointe n'ont aucun intérêt pour la culture et le rôle social d'un théâtre .Pas de classe, pas d'élocution,
    Pas de charisme... pas de théâtre, c'est comme : Pas de bras, pas de chocolat .Mieux vaut en rire . ..
    Le Vésinet se meure, je suis triste, affligé et révolté !

    RépondreSupprimer
  4. Camouflet au scribouillard de No.
    Se fendre d’un communiqué pareil nous rappelle les harangues d’un caporal chef se prenant pour le colonel mais avec quelques pois chiches à la place du cerveau.
    L’entame est d’une soumission crasse. Devant un sujet aussi important, le Maire, s’il avait un peu de courage, prendrait lui-même la plume.
    Informer d’un débat (quel débat ???), d’un débat qui s’est, notamment, tenu (ce n’est pas français) lors de la commission culture (depuis quand les commissions au Vésinet servent au débat et à des décisions aussi importantes).
    Des avocats appointés par les deux parties : on va attendre que M. Dumont nous confirme qu’il a missionné des avocats …
    Les élus par ci, les élus par là ont décidé … !!! Quels élus et les décisions sur des conventions conclues par la Municipalité sont du ressort du Conseil Municipal et non d’une commission où même le Maire ne siège pas.
    Les employés … vont voir beaucoup les Ressources Humaines citée deux fois en deux lignes … Ceci ne doit pas inspirer grande confiance dans les garanties promises aux employés du Théâtre et du cinéma.
    Enfin, bouquet final de ce poulet mal cuit, « Je me tiens …. » : qui écrit ??? Le Maire … il manque de courage; sa secrétaire … elle manque de compétence; le BTS … il affiche son incompétence; les Ressources Humaines … la porte n’est pas loin; un ou plutôt une élue … on va lui frapper les trois coups !
    Bref, ce communiqué est une honte … à l’image de l’équipe municipale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le communiqué: tout à fait d'accord avec les messages précédents, c'est du très mauvais bts, j'en ai h..... . Que cache t'il ?
      Mes questions:
      . Les conventions existantes son caduques. Sur quels points ? N'était-il pas plus simple de les adapter ? Peut être qu'un lecteur pourra me répondre !
      . Des avocats ont été consultés. Était-ce nécessaire ? N'y a-t-il pas quelques juristes dans cette municipalité ?
      . Aux élus que l'on félicite d'avoir décidé: Etait-ce bien opportun d'augmenter la masse salariale de la commune ?


      Supprimer
  5. Bon courage au personnel du théâtre si vous avez vraiment un entretien avec les élus et le DRH en conservant vos statuts et vos acquis sociaux intacts ça équivaut à un pèlerinage à Lourdes.Tenez nous au courant.Que la force soit avec vous.

    RépondreSupprimer
  6. "No auto proclamé a la tête de l'art " ! Ce n'est pas du "l'art" , c'est du c....., pour les amoureux de la scène Vésigondine, dénigrée par Mr No qui préfère les scènes parisiennes ?
    Le but final est il de couler le Théâtre afin le transformer en un entrepôt industriel pour les marchandises des entreprises rachetées à bas prix? Ou bien pour le vendre à un promoteur bétonneur pour une résidence qui perdra le nom vieillot d' "Alain Jonnemann" pour celui de ......?
    Tout cela les Vésigondins le découvriront après que les décisions soient prises.
    .

    RépondreSupprimer
  7. Bonne analyse de JO Furax. Je ne suis pas d'accord d'habitude avec la véhémence de ses écrits,ils amoindrissent la portée de son propos. Mais là, BRAVO.Mme D fait une erreur quand elle écrit à la place du maire et prend la place de celui ci pour dire que "je me tiens à la disposition". Qui est à la disposition, lui ou elle?Décidemment, elle devrait changer de job !(pourquoi pas au CIAV) j'arrète là car je suis complètement en colère et déprimée par autant d'incompétence et d'arrogance.

    RépondreSupprimer
  8. Au lieu de blablater sans savoir, au moins cette Ville avance alors que tous ces commentaires sont la traduction de ceux/celles qui restent figés dans le passé, sclérosés sur tout et dans la critique. Et comme toujours, les critiques viennent de ceux/elles qui ne font rien pour la Ville. Vivant au Vésinet, je constate que cette Ville évolue et ne reste pas uniquement collée à sa nostalgie!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment que nous "ne savons pas", la clique qui démolit consciensement le Vésinet agit sans concertation ou explication, sûre de ses choix et sourde aux regrets que les Vésigondins éprouvent de voir disparaître ce qui faisait le charme de leur ville.

      Supprimer
    2. Le premier adjoint du maire n'est il pas avocat? Peut être aurait il pu" se renseigner" pour "renseigner"son ami le maire et faire un prix d'ami à la ville pour la consultation ?
      Une question me vient à l'esprit , j'aimerais savoir si le salaire qui était alloué à Mr DUMONT, Directeur du Théâtre le sera à son remplacent , Mr GROUCHKO en une sorte d'indemnité !? Ceci dans le seul souci "de savoir" pour comprendre , afin que l'Anonyme du 7 janvier de 15;04 ne puisse dire de moi que je " blablate sans savoir"!
      Il ou elle le sait puisqu'elle voit "avancer la ville" .....

      Supprimer
    3. c'est vrai que ce blog attriste à force de "NO-Bashing" systémique.

      Supprimer
  9. Bizarre monsieur MICHEL n'a pas réagi à cette lettre. Lui si prompt à dégainer quand la mairie fait un impair se serait-il rangé derrière la municipalité dans cette opération de mise en tutelle du théâtre. A moins qu'il ne prenne le temps d'étudier les voies de recours avant le passage de la délibération au CM

    RépondreSupprimer
  10. La secrétaire du maire justifie de la rupture contractuelle en invoquant Sapin 2. Si Sapin 2 organise la chasse aux corrupteurs, aux fraudeurs, aux lobbyistes et aux patrons voyous son effet dans la relation ACAL - Ville du Vésinet apparait marginale.

    Il faut sans doute s'assurer que le contrat de concession est bien conforme aux nouvelles dispositons, mais n'est ce pas aussi le cas pour l'USV, la MJC et tant d'autres opérations mixtes association/ville.

    La secrétaire de monsieur le maire est-elle la personne la mieux placée au Château pour traiter de cette question ? A t-elle seulement un BTS ?
    Pour quoi monsieur François Jonemann - brillant avocat et n° 2 de la mairie - n'apparait pas dans cette affaire qui traite du théâtre de son père ?

    La note de la secrétaire publiée par Phénix est une insulte aux élus aux quels on demande de s'adresser à une simple secrétaire pour connaître le pourquoi du comment. Commente le Vésinet a pu tomber aussi bas ...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remettons les choses à leur place : elle n'a pas fait de grandes écoles cette dame même si elle se croit la Reine du Château. Elle et son Doudou ne sont RIEN. Aucune intelligence, juste de petits personnages pédants qui terrorisent les plus petits. Monsieur Michel comme les autres opposants vont très certainement dire quelque chose au prochain Conseil Municipal et il est plus que possible que les mécontents tractent ou pétitionnent dans les prochains jours. D'après moi, il va y avoir beaucoup d'attaques dirigées contre les élus de la majorité en 2017 et si j'étais eux, j'éviterai les sorties inutiles en ville comme l'a fait Varése qui faisait ses courses à Chatou pour ne pas affronter les colibets de la rue.

      Supprimer
    2. Le bridge qui dépend MJC, (jeunesse et culture), est déjà sous la coupe et la protection de la famille du maire . Si l'on veut supprimer la MJC il faudra consulter des avocats de manière à préserver le bridge . Le bridge serait il le boulet qui empêcherait la fermeture la MJC ? Il y a toujours une solution . Regardez le nombre de maires poussés dehors entre l'EX et NO , en passant par JO Didier, fils de JO Alain, Père , (l'avant de l'EX). JO fils étant devenu lui même l' avant du NO fils de Mère ! Ce "blabla " n'est pas " un blabla sans savoir"! L'expression a été empruntée à l'Anonyme du 7 décembre 15:04
      Prenez votre tête entre les mains, réfléchissez pour suivre le parcours des Maires de l'EX à NO, le parcours... du Vésinet d'où à où ? Et les projets de NO pour l'avenir de "l' EX ville d'exception " devenue "sa ville perso" qui évolue comme il l'entend lui .

      Supprimer
  11. Ne vous inquietez pas, Andre Michel vient de lire les 169 articles de la loi Sapin 2 en 24 heures, donc le temps de les digérer et d'en faire une synthèse "fidèle" cela vous aidera sûrement! La méthode de la lecture rapide est toujours aussi efficace 💪

    RépondreSupprimer
  12. A quelques jours des voeux du maire, fermer le CIAV et mettre le théâtre sous tutelle démontre une volonté délibérée de provoquer; Le maire escompte que que personne n'osera le défier et qu'il pourra continuer son travail de sape en arguant du soutien de la majorité silencieuse pour raison d'économies et de bonne gestion; Tous les dictateurs sans exception sont populaires pour une majorité de minus habens quand ils sont au pouvoir. Ils ont aussi leur Idiot Utile, genre ce blog.
    Le maire va s'assurer de sa popularité auprès des boeufs le 18 janvier et ensuite détruire les grosses associations USV et MJC .... qui lui résistent encore. Schéma à l'identique dans toutes les villes gérées par l’extrême droite : le Vésinet en cours de lepénisation, avec l'onction des oppositions ...

    Y a de quoi se marrer


    RépondreSupprimer
  13. Les Maires se succèdent... on croit que l’on connaît le pire mais le pire est toujours à venir et on trouve toujours pire que le pire.
    Même Sainte RITA ne peut plus rien pour la ville, quid du Préfet et la mise sous tutelle préfectorale ?

    RépondreSupprimer
  14. Comment tout détruire ? faire appel aux spécialistes. Il y a un scénario à écrire et à jouer pour la finale.

    RépondreSupprimer