20 janvier 2017

Théâtre : Rétro pédalage, danger !

Photo Yvelines Première
Pédaler est un exercice qui a conduit un maire du Pecq à se casser le nez - n’est ce pas madame Bernard -  alors Bernard G devrait réfléchir avant de rétro ... pédaler. C’est toute son autorité et sa méthode de management qu’il pourrait dynamiter s'il annonçait - comme l'intention lui est prêtée - le retrait de toutes les délibérations relatives à l'ACAL et au théâtre lors du conseil municipal du 30 janvier !

Retro pédaler sur le théâtre, c’est donner raison au blog et à ses 1.200  visiteurs quotidiens!

C’est admettre que les études préliminaires n’ont pas été faites, que les consultations des personnes compétentes ont été zappées. C’est reconnaître qu’il n’y avait ni nécessité, ni urgence à travailler à la cosaque et que la tsarine a outrepassé ses attributions en donnant des instructions aux élus.

C’est donner raison aux « messieurs-dames Paul » de la majorité outrés d’avoir été traités comme des moins que rien.

C’est surtout reconnaitre que la grande Catherine ne tient pas son ministère si elle est capable sur un dossier aussi visible que le théâtre de mettre son maire « préféré* » en grande difficulté.

Ne pas rétro pédaler pourrait avoir des conséquences plus funestes.
 

Outre l’absolu ridicule pour  le filloniste No de recruter 12 fonctionnaires de plus quand on en décompte déjà 450, outre les pertes financières provoquées par l’abandon des avantages fiscaux liés au statut actuel du théâtre, avantages que connait bien Monseigneur l’Ex, c’est offrir l’image à la Communauté d’agglo d’un Vésinet géré par une équipe de bras cassés … il suffisait d’entendre les Fournier, Davin et autres édiles rire sous cape lors des vœux !

Seule solution : faire porter le chapeau de cet imbroglio à un bouc émissaire et désigner ce blog à la vindicte populaire … dans son intervention ce soir sur Yvelines Première.



8 commentaires:

  1. Il ne faut pas oublier un P.Font et un A. DE Bourrousse qui eux gèrent très bien leur ville et n'ont pas la langue dans leur poche ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'y pensez pas ! Vous n'allez pas comparer le Super-Maire Grouchko du Vésinet à ceux des villes-torchons comme Sartrouville et Carrière-sur-Seine !?
      "Oubliez donc P Font et A de Bourrousse" pour vous focaliser sur les œuvres de votre K G B .

      Supprimer
  2. Sur la photo ne cherchez pas la cravate: Elle est dans la poche comme la victoire !
    Pour changer de cliché , lors d'un prochain CM on pourrait suggérer à tous les élus, les + de la majorité et les - de l'opposition la formule : "Au carnaval... "Ce soir nous allons danser sans chemise, sans pantalon ".
    Le but c'est de nous distraire par le château en toutes circonstances. C'est à cela que Phénix veille !

    RépondreSupprimer
  3. Une formule autre que le Rétro pédalage " est celle de "Pédaler dans la choucroute"!

    RépondreSupprimer
  4. Phénix, vous qui arrivez à tout savoir, pourriez vous nous donnez la répartition (par grandes catégories: espaces verts, crèches.....)des 450 personnes employées par la commune ? 450, en effet, c'est énormes.

    RépondreSupprimer
  5. En effet, je pense qu'il faut réviser ces chiffres. Cf CM de décembre 2016 publiant le nombre des postes municipaux officiels. Remettons les pendules à l'heure. La charge des salaires des fonctionnaires n'est pas la seule à faire partie du budget.

    RépondreSupprimer
  6. Très intéressant. Je vous invite à voir ou revoir, surtout écouter les propos de BG au soir des élections. Ce n'est plus un fossé entre ces propos et les actions de cette équipe. Mais un réel tsunami. A chaque phrase on peut opposer une action contraire. Vraiment, regardez cette vidéo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le renseignement, A voir et revoir pour constater les promesses de notre maire normal ! Et les faits actuels !!!!!!!

      Supprimer