25 janvier 2017

Trop bavard Bernard ?

Pourquoi laisser au Courrier des Yvelines la primeur de ses révélations ? S'il veut diffuser ce mercredi une interview aux antipodes de la réalité le maire devrait choisir le blog de Phénix et son millier de lecteurs certifiés ODJ (ci dessous)? Comment fait-il pour se contredire ? Est-il trop bavard, virevoltant ou otage d’un mauvais génie ?

Les communicants de la ville ont du mal à suivre les méandres du processus décisionnel de leur patron. Un jour il faut passer au plus tôt la délibération plaçant le théâtre en régie, c'est-à-dire lors du CM du 30 janvier, le lendemain il convient de surseoir et de donner du temps au temps. Bernard, c’est du Hollande pur jus … un jour j’y vais, un jour j’y vais plus. De la politique de gribouille.

Après la décision re-claironnée lors des vœux du personnel - le vendredi – d’un débat lors du CM du 30 janvier, changement de pied le lundi après midi et décision de ne rien faire suite aux virulentes réactions des membres de l’ACAL. Mis devant le fait accompli sans avoir été sollicités, ni même informés, se sont étranglés de vieux adhérents de plus de 20 ans !

On a connu des maires qui ont sauté pour moins que ça rappelle cyniquement une autre adhérente et frondeuse de l’époque Matalou. Lors d’un conseil d’anthologie Varèse avait du se réfugier derrière un cordon de gendarmes pour échapper à la vindicte des parents. Si No veut sauter qu’il continue, peste-t-elle !

Aussi lors du conseil du 23 devant les administrateurs de l’ACAL Bernard a tenté de déminer. Rien n’est décidé, on va réfléchir, ça prendra un an et en attendant rien ne change ! Circulez, il n’y a rien plus rien à voir … et surtout pas un mot au blog !
 

Mais sa majorité s’est divisée. Comme le rapporte le blog (réunion dominicale des monsieur Paul)) elle est fissurée et ce n’est pas la gestion ubuesque de la mise en régie du théâtre par une contractuelle exécrée qui crée les conditions d’une réconciliation. D’un coté sept frondeurs dont un à mi temps, de l’autre les godillots. Problème, 23 moins 6 égale 17, une majorité tellement étriquée que la survie ne peut plus être garantie. Le maire conduira le conseil du 30 janvier sans avoir tenu l'habituelle réunion de liste jugée potentiellement explosive !

Il n’existe pas de 49.3 en matière municipale, maugrée le maire et futur prétendant à la députation.

Le jour où Bernard aura pris du galon, le jour où il siègera au palais Bourbon il lui reviendra de donner aux maires l’arme nucléaire. En attendant il serait avisé de mettre de l’eau dans son whisky sauf à terminer son mandat "bastardisé"

.

11 commentaires:

  1. Le Courrier des Yvelines du 25 janvier : Le théâtre " va passer "...c' est une AFFIRMATION ! contrairement à " va t'il passer "...?
    Les désirs " Grouchko" sont des ordres! et ne sont pas " GÉNÉTIQUEMENT MODIFIABLES "!

    RépondreSupprimer
  2. mais il a du battre en retraite à cause des frondeurs
    pas glorieux

    RépondreSupprimer
  3. Le blog n'a donc aucune information sur le conseil de l'acal du 23.
    Ses injures répétées ont sans doute fini par lassé tous ses membres de lui parler.
    Amusant de voir Phenix se présenter comme un organe de communication possible pour la Ville, alors qu'il ne consacre ses articles qu'à les déclarer incompétents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mme Torno maire-adjointe à la communauté d'agglo a reçu les félicitations du blog pour l'obtention de petits bus sur la ligne 19.

      http://notrevesinet.blogspot.fr/2017/01/l19-les-petits-bus-debarquent.html

      Bonne lecture

      Supprimer
  4. C'est qui les frondeurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils doivent abattre leurs cartes au CM le 30 la balle est dans leur camp.Le courage et l'honneur ont un prix.

      Supprimer
  5. J'ai lu ce soir un courrier qui était très bien tournée d'un certain Philippe C , sur l'avenir du Théâtre . Mais il a disparu de mon écran ? Ai -je fait une fausse manœuvre? Un tout puissant l'a t'il fait retirer, censurer?
    le contenu de la lettre était très clair, compréhensible , ce qui prouve bien que: " ce qui se conçoit bien s'énonce clairement "et " les mots pour le dire arrivent aisément"
    PS: sérieusement je ne peux plus relire ce billet du 25 janvier il a chez moi disparu !?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui a bien pu Muselé Phénix? Simple supposition, on peut penser ...

      Supprimer
  6. 6 frondeurs ! Seulement 6 ! Je pense que la majorité pourrait faire mieux ! Un peu de courage mesdames, messieurs, vous n'avez rien à perdre mais tout à gagner.

    RépondreSupprimer
  7. Ca ne répond pas à la question ...

    RépondreSupprimer
  8. En effet "CE QUI SE CONÇOIS BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT ". Le courrier des Yvelines du 25janvier " L'édile"(= le maire)" envisage de développer un espace... ". "nous" ( =je +quelques copains) " voulons aussi rénover un système permettant de bouger les gradins afin de configurer à notre guise"( = la guise à qui?)" la salle située au second étage"
    Pourquoi ne pas positionner les gradins dos à la scène ? c'est une question que je me pose . Génial! Youpi ! de longs, longs travaux permettrons de programmer la mort naturelle du théâtre qui sera devenu un espace . Du Théâtre Alain Jonemann on passera à l'espace Bernard Grouchko . Il ne faut pas oublier que " l'édile" préfère les scènes Parisiennes à celle du Vésinet .

    RépondreSupprimer