1 mars 2017

Les vicissitudes de la vie communautaire

Entre No et JR (échevin croissillon) la saison des mamours aura été de courte durée. Les deux compères qui échangeaient moult amabilités au début du mandat et annonçaient la fusion de leurs « services espaces verts » comme préalable à leur volonté de généraliser la mutualisation en sont à croiser le fer.

JR menace No (réunion publique rapportée par le Courrier du  28/02) de lui envoyer du papier bleu, en vue de l’écharper devant les tribunaux. Le maire de Croissy marri de n’avoir pu annexer le Vésinet déterre un vieux conflit pour justifier son refus de concertation sur l’urbanisation des friches de la Lyonnaise au sud du chemin de ronde.

A l’origine un document de travail datant du Cosmique qui faisait apparaître une voie de circulation longeant le parc à l’intérieur du mur d’enceinte pour s’échapper de l’éco quartier vers le quartier Princesse. Hypothèse rejetée depuis belle lurette pour ne pas ajouter à la saturation du carrefour Verdun Princesse.

Les positions semblent irréconciliables. No a péché par ingénuité et par l’incompétence de son adjoint technique sur le projet espaces verts, JR par précipitation à vouloir plumer à son tour la volaille vésigondine.

Le caduc de Montesson s’était payé la tronche des vésigondins depuis l’origine de la CCBS en détournant des millions d’€ (300.000 € par an). JR a cru pouvoir abuser du successeur de l’éphé-maire qui avait ratifié ce racket. No entouré de buses aura mis deux ans pour comprendre qu’il était en voie d’être cocufié. Il aurait gagné du temps à relire le blog.

P Fond le président de la Communauté a mis un terme à cette escroquerie. Montesson doit trouver impérieusement 1 M€ pour boucler son budget et va augmenter … les tickets de cantine. No et le Caduc s’invectivent publiquement en bureau communautaire. No et JR s’échangent des amabilités par voie de presse. Le maire de Houilles et celui de Carrières changent de trottoir quand ils se croisent, et l’échevin catovien a rompu brutalement avec son partenaire carillon pour cause de bisbilles sur leurs cuisines scolaires.

Et tout ce petit monde n’a que sarcasmes pour l’énarque de St Germain englué dans une affaire de prêts toxiques … qu’il voulait transférer en loucedé aux besogneux de la CABS. Hormis le carriériste de Bourrousse, les autres n’y avaient vu que du feu !

Petit résumé de la vie en communauté dont on met au défi l’un quelconque des protagonistes de démentir l’exactitude.


 

5 commentaires:

  1. Tout ce petit monde est amer? Comme La Mère Le Maire.
    Bref, c'est la débandade chez tous les cornichons de droite qui sont aux manettes.
    En d'autres temps, on aurait appelé Joey Starr à la rescousse : Nique Ta Mère était à l'honneur avec lui.
    Heureusement beaucoup d'entre nous l'ont honni à l'époque ... et encore maintenant d'ailleurs.
    Nous, on a notre dose d'amer avec le Maire, la Mère du Maire, le Maire copain de Le Maire ... bref servez-nous un Bitter Sans Pellegri NO.

    RépondreSupprimer
  2. Si seulement No (et Compagnie) avai(en)t écouté la sagesse de certains concernant le voisin Croisillon lors de l'essai de mutualisation..... mais ça, c'était AVANT...... les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Mais dans ce cas, qui va payer ? Peut-on faire un parallèle avec l'actualité d'aujourd'hui ? Non, nous ne l'oserons pas. Mais, que de similitudes sur l'attitude de certains politiques! Nous sommes les rois et ignorons les lois et les conseils avisés de professionnels ou anciens. A quand la suite ?

    RépondreSupprimer
  3. Moi je refuse de payer les avocats de No. On va payer combien à cause de certaines têtes qui ne lui reviennent pas ou qui ne se laissent pas faire (Affaire "Willemin" et peut-être un jour à nouveau Phénix). Il devrait se payer avec son argent un Psy, cela ferait le plus grand bien à cet egocentrique pathologique.

    RépondreSupprimer
  4. Ni Godest, ni Guiza, ni Vintraud ,n'ont eu le courage de s'opposer au maire et de défendre comme l'avait fait
    L'équipe précédente les intérêts du Vésinet . Ils savaient que le maire de Croissy ne supporte pas tout ce qui
    Vient du Vésinet, et le grand naïf de Grouchko s'est fait avoir comme un bleu ! Il parait que ces trois élus
    Ci-dessus nommés, sont critiqués voir méprisés par le maire et ses proches, ils payent chers leur trahison !

    RépondreSupprimer
  5. Oui, mais "Le Bleu" ne supporte pas les autres maires de la région !
    " le bleu "à toujours raison !

    RépondreSupprimer