21 mars 2017

Un budget de liquidateur

Qui veut céder son affaire, ravale l’extérieur, nettoie ses abords, fleuris les parterres mais ne garde que les BTS, laisse filer les compétences, ne lance aucune étude, annule les contrats de coopération (Croissy) … et les projets en cours (CTM). Pour camoufler cet état des lieux on maquille la compta en enregistrant dans les livres 3 M€ de AP/CP*, comme si des travaux étaient planifiés en dehors de son imagination. Après 1 M€ l’année précédente dont moins de 10% a été exécuté.

Habillage et enfumage sont maîtrisés par le rédacteur des pages budgétaires de la revue municipale, monsieur Carour.

Tout fier de prétendre qu’il maîtrise les coûts, qu’il réduit les dépenses, il oublie de préciser que les courbes baissières s’appliquent aussi à la marge d’autofinancement et au montant des investissements, graphes que l’on omet de publier. Jamais le volume des investissements : 4.5m€  - montant dont le maire se vante dans son édito - n’a été aussi faible au Vésinet. Ce faible montant s'explique par l'impossibilité pour l'effectif résiduel de gérer plus d'activités. 

Dans la liste ci-contre hormis le parc Impérial qui échappe à la ville, aucun projet, que de la maintenance ! Les plantations des Ibis sont à mettre au crédit de la Fondation, pas même mentionnée par l’adjoint. 

Une fois encore Monsieur Carour, le concepteur de ce budget, prend les lecteurs de la revue municipale pour des buses incapables de lire entre les lignes qu’il produit. Comprendra-t-il un jour que le vésigondin sait faire la différence entre la bouillie pour les chats et une présentation financière sincère.

La ville est gérée par un syndic de faillite. Le budget qui sera présenté jeudi soir témoigne de la volonté liquidatrice du maire dont nul n’ignore qu’il en maîtrise toutes les astuces, tous les les ressorts.

Tout est mis en œuvre pour que la ville se recroqueville et se flétrisse à l’image du Conservatoire de musique qu’une saboteuse s’ingénie à laisse décrépir.

A celui qui reprendra l'affaire après le départ des faillitaires de faire face à la réalité dont il héritera.

* Tribune de madame Willemin conseillère LIVE dans le magazine municipal.

 

15 commentaires:

  1. Je ne doute pas qu'au conseil municipal de jeudi lors de la présentation du budget, l'équipe de la majorité fera tout pour faire taire Sophie Willemin. Pour le Maire et Carour c'est l'opposante qui dérange, qui les dérange et ils doivent déjà prier pour qu'elle ne vienne pas. "C'est quand même Con de se faire prendre la main dans le pot de miel et en plus par une nana". Je m'aperçois en regardant ce dernier magazine qu'ils ont fait des pages et des pages pour tenter de noyer le poisson. Très drôle aussi ce message du Maire écrit de sa main en première page "je serai heureux de vous retrouver lors de nombreux événements organisés au vésinet au printemps" : alors surtout n'annulez pas vos vacances Mesdames, Messieurs les vésigondins, ce sera l'éclate au mois de juin ! Et puis dormez tranquille, la première page du magazine l'indique bien en gros : "o% de hausse du taux de fiscalité communal" : un peu facile Monsieur Carour, un peu facile de vendre tous les biens du vésinet, de fermer toutes nos infrastructures ou du moins de les laisser crever dans leur coin pour tenter de garder la tête hors de l'eau et d'éviter ainsi une hausse d'impôts à vos administrés. Est ce que vous croyez que cette gestion vous permettra de passer aux prochaines élections ? Les vésigondins ne sont pas des andouilles !

    RépondreSupprimer
  2. Sainte Marie, Sainte Madeleine priez pour notre Marie-Madeleine qui va subir jeudi soir, une seconde crucifixtion. Heureusement que la resurection est à Pâques. 😇

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ose espérer que l'Anonyme du 17:48 n'est pas Bernard, le bourreau qui joue au petit Saint Vésigondin?

      Supprimer
    2. Jeudi, Mère-Madeleine sera t'elle présente au C M pour y voir lapider et crucifier pour la seconde fois, Sophie la Sagesse par le Cas G B. Courage Madame Willemin , vous êtes plus digne de respect que celui qui aboie lâchement sur une Femme enceinte dans le but la déstabiliser.
      A lire les commentaires , je ne suis pas la seule à vous soutenir et vous admirer pour votre action non reconnu par Mr 36% !

      Supprimer
  3. En lisant les péripéties de Madame Willemin, je me plonge au temps de Marc Auréle et de son fils Commode (ambitieux et maléfique garçon qui finira par trahir et laisser pour mort son père pour accéder au pouvoir) et de ce célébre gladiateur, Maximux qui a conqui le coeur du peuple romain par ses talents de combattant dans l'arène du Colisée pour finalement un jour affronter Commode et périr dans un ultime combat. La grande question est : arrivera-t-elle à survivre jeudi soir et à faire mentir cette célébre phrase "Ave Caesar, morituri te salutant" "Ave Caesar, ceux qui vont mourir te saluent" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne peut y avoir de combat égal et loyal quand on est seul(e) contre une horde de destructeurs.Rappelez-vous, seul André Michel s'est élevé contre les vomissures du Maire.
      Donc Madame Willemin, critiquez et continuez à démontrer que le Maire fait n'importe quoi ou tout simplement ne fait rien, mais ne répliquez pas. Laissez les prétoires faire le travail juste de Justice.

      Supprimer
  4. Dites moi Phénix, votre "bouillie pour les chats" c'est bien fabriquée par Cesar ? Si oui, sachez qu'ils y mettent que de la merde dedans et malheureusement à force de publicité vantant la Haute Qualité de leurs produits certaines grand-mères finissent par y croire. Heureusement, cette marque va être très rapidement en faillite parce que leur méthode de production est à présent connue par tous les consommateurs.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut sauver notre soldat Willemin, achetons lui des boules quies comme armes de protection 🎧

    RépondreSupprimer
  6. Après la mise en œuvre de la fin du conservatoire venez assister à la mise en œuvre de la fin du théâtre. Ne manquez pas le 23 Mars.Le pire c'est que le fils va 'sacrifier' le père.

    RépondreSupprimer
  7. Dans le COURRIER DES YVELINES de ce jour :
    page 27 , au Vésinet "Stage d'échecs" !
    page 17, à Carrières -sur- Seine," le Maire Arnaud de Bourroux , refuse toujours de percevoir son indemnité de maire n'ayant pas besoin d'un mandat pour vivre ...." C'est un Monsieur intéressant , désintéressé ! Ce qui est pas le K au Vésinet où certains qui courent après les indemnités .
    Madame Willemin peut toujours courir elle, pour son association d'enfants qui mériteraient d'être soignés pour vivre. Tandis que pour d'autres le tiroir caisse de la commune reste ouvert!

    RépondreSupprimer
  8. Arnaud de Bourousse, lisez bien..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre remarque, qui m'a amené à vérifier mon erreur et a relire l'article en son entier .
      Je m'excuse auprès de Monsieur Arnaud de BOUROUSSE d'avoir écorché son nom "involontairement". Je le félicite "volontairement" pour le cadeau qu'il fait chaque mois à sa commune ! Je précise que ceci se fait "chaque mois" et non chaque fois au bénéfice d'un "moi".

      Si Mr Bourousse peut vivre sans le mandat de maire , c'est qu'il est sûrement à la tête d'encore plus +++de sociétés que Mr Grouchko! Pour le savoir interrogez Mr Google ou encore mieux " le canard enchaîné".

      Ce soir jour du C M, je penserai très fort à Mme Willemin , une Dame qui est plus intéressée pour les autres que pour elle même.

      Supprimer
    2. En tant qu'Anonyme du 22 mars 14:34, je répondrai avec humour à l'Anonyme du 21:26 qui avec humour m'a conseillé :"lisez bien", ce qu'il na lui même pas fait!
      Puisque "faute avouée est à moitié pardonnée", je laisse à l'autre Anonyme la moitié du pardon .

      Supprimer
    3. Vous parlez bien de Mr bourrousse celui qui a donner son parrainage à Dupont Aignant alors que toute la petite boucle a misée sur une famille entière mise en examen mais soumise bien sûr à la présomption d'innocence....

      Supprimer
  9. Cher Anonyme du 22 mars 21: 26, donneur de leçon à l'Anonyme 14 34 en écrivant : "Arnaud de BOUROUSSE , Lisez Bien .." à toute fin utile je vous fais remarquer que sur le journal est écrit donc "à lire bien" : Arnaud de BOURROUSE avec 2 R.
    Excusez du peu, mais seul le journaliste du Courrier des Yvelines a raison. Vous restez 2 a ne pas savoir" bien lire" !
    Pour précision, c'est bien le Maire de Carrières -sur -Seine " qui refuse de percevoir son indémnité de Maire" et non un autre maire du coin! Là Il n'y a pas d'erreur possible .

    RépondreSupprimer