12 avril 2017

Agapes royales au château du val ?


No se prendrait-il pour le roi Soleil, ou pour Louis XV le bien aimé ? Les deux monarques avaient leurs habitudes au château du val. L'un pour ses parties de chasse, l'autre pour batifoler avec sa Poisson.

Dans un savoureux "save the date" No prévoirait de privatiser le château du Val pour la soirée du samedi 24 juin. Les mets les plus fins, les meilleurs crus et les champagnes millésimés ont fait l'objet d'une pré sélection par les membres de son entourage. Comme l'atteste la réponse à la demande de réservation du Prince Bernard datée 11 avril.(à droite)

En ces temps de munificence rien n'est trop beau pour No et ses hôtes de marque. Les annexes habituelles du château Carnot semblent un peu ternes au gout du prince du Vésinet. Pour régaler les courtisans No pourrait jeter son dévolu sur l'un des pavillons de chasse les plus prisés de son apanage.

Privatiser ce symbole du luxe et de l'opulence, ce temple de l'aristocratie n'est possible qu'au delà d’une cinquantaine de convives. Quels sont ces sont ces VIP, ces membres de la jet set dont No voudra s’assurer le temps venu la bonne influence ? No est grand seigneur et grand prince avec l'argent du contribuable. Un événement de cette ampleur pourrait engloutir jusqu'à 10.000€ ! Une gouttelette d'eau dans le budget des agapes et festivités depuis l'avènement de No.

Pour mémoire sous le règne de l'éphémère Jo pas un € de la ville n'a été dépensé en frais de bouche. Heureusement pour les traiteurs et restaurateurs qui font leur beurre en honorant les invités des raouts du prince les temps ont bien changé, et le grand argentier rat avec les bouseux sait bourse délier pour les protégés de son maître.

Le Cosmique déjà avait eu la folie des grandeurs. Au vu et au su de tous il faisait table ouverte pour ses prébendiers à l'Océan ou au pavillon des Ibis. Il du abdiquer avant d'être destitué.

Et No qui croyait le château du val plus discret ...  




12 commentaires:

  1. le double langage du maire apparait au grand jour; On raconte qu'on fait tout pour réduire les dépenses et on est pris la main dans le sac d'opérations de communication à visée électoraliste. Merci Phénix de faire connaître des méthodes qui rappellent celles du temps de Varèse. Entre Grouchko et Varèse c'est blanc bonnet, bonnet blanc.
    Les élus ont poussé le premier dehors qu'est ce qu'ils attendent pour faire le même sort au second.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste un détail, je ne vois dans le mail publié aucune allusion à une réception faite par le maire, il n'est d'ailleurs même pas destinataire du mail !


      Supprimer
    2. Quand je vois la modestie des buffets des commémorations ces derniers temps, ce budget semble plutôt en baisse !

      Supprimer
    3. 150 € pour privatiser un salon pour 50 personnes ce n'est vraiment pas cher !

      Supprimer
    4. l'Anonyme du 12 avril 15:44 a raison," aucune allusion à une réception faite par le Maire". Il suffit de demander à la Vésigondine Cécile de Lanlay, pour qui elle organise ce dîner de combien de couverts ?

      Supprimer
    5. A la Vésigondine C 2 L, mais vous rigolez, elle est logée à nos frais au Vésinet.

      Supprimer
  2. GUILLOTINE puis on sabre le champagne !

    RépondreSupprimer
  3. Bon appétit, messieurs. Ô ministres intègres !
    Conseillers vertueux ! Voilà votre façon
    De servir, serviteurs qui pillez la maison !
    Donc vous n'avez pas honte et vous choisissez l'heure,
    L'heure sombre où l'Espagne agonisante pleure !
    Donc vous n'avez ici pas d'autres intérêts
    Que remplir votre poche et vous enfuir après !
    Soyez flétris, devant votre pays qui tombe,
    Fossoyeurs qui venez le voler dans sa tombe !

    RépondreSupprimer
  4. Maigre ce genre d info

    RépondreSupprimer
  5. Le 24 juin c'est le samedi du week-end de la Marguerite. Encore une excuse pour ne pas aller au Dîner en blanc du Vésinet organisé ce soir là sur la Grande Pelouse ! Pourtant voilà un événement gratuit où il eut été de bon temps de se rendre, à la rencontre de ses administrés... Une soirée qui ravit toujours les représentants des villes jumelles présents pour la Marguerite. Ah oui mais on préfère rester entre happy few aux frais de la populace, visiblement. Et le Château des Charmettes, il n'était pas libre ? Un édifice lui aussi bien utile en temps électoral...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai trouvé qui était "C 2 L" du Vésinet. Quelle est son activité au château Carnot? qui lui donne le privilège de pouvoir s'introduire au château du Val haut Lieu de "la Légion d'Honneur "? Le Seigneur du Vésinet" B 2 G" aurait il sollicité d'y être médaillé le 24 juin, jour de la St Jean -Baptiste et non de la Ste- Marguerite !
    B 2 G parce qu'il 'y en a pas 2 comme lui .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui nous dira ce que fait cette" C 2 L " à la cour du Roi Bernard ? J'aimerais le savoir??? Est-elle en charge" des menus plaisirs du roi" ?
      Je vous assure que ceci a existé à Versailles sous la royauté de la France, alors pourquoi ceci n'existerait il pas sous celle du Vésinet?
      Ne vous méprenez pas sur les plaisirs!
      Alors que fait C 2 L ???

      Supprimer