17 mai 2017

Green Recovery (3) : la machine à laver

Troisième chapitre du dossier consacré à "Green Recovery". Aujourd'hui comment fonctionne la lessiveuse avec l'exemple de l'agence Gamma. 


Mettre au pot 600.000€ et s’en faire avancer 6 millions gagés sur le trésor de l’agence photos GAMMA (entre autres) aurait pu très mal se terminer.

Le montage est très technique mais astucieux. Nous n’avons pas l’intention de rentrer dans les détails et laissons le lecteur intéressé se pencher sur le très long article que Mediapart consacre à la reprise de l’agence GAMMA par Green Recovery. "Photo: 30 millions de clichés dans un hangar ? »

Green Recovery rachète le pôle photos du groupe Hachette Filipacchi Medias (HFM) en 2007. L’ensemble est logé dans une structure appelée EYEDEA. Mais comme Médiapart l’indique  « Au printemps 2009, [...] ce n’est plus LA crise, mais la catastrophe qui se profile à l’horizon pour les dirigeants. »

On utilise alors la fiducie, une technique financière miraculeusement redevenue en odeur de sainteté (merci Saint-Nicolas Sarkozy).

Selon Médiapart « …La fiducie avait disparu depuis bien longtemps en raison des risques et des abus qu’elle permet. …illégale en France, mais pratiquée …au Luxembourg et sur quelques îles lointaines. Il faut attendre 2007 pour que la fiducie réapparaisse … dans le Code à la faveur de trois lois et de deux ordonnances en deux ans ! »

Cette technique permettrait à Green Recovery de s’approprier les 30 millions de clichés pour quelques euros en cas de défaillance d’EYEDEA.

Il y eut bien dépôt de bilan de EYEDEA et licenciement d’une centaine de collaborateurs mais Haro sur les lessiveurs, une pétition signée par la fine fleur du monde politique (Aubry, Bayrou, Copé, Frédéric Mitterrand … et du monde de la presse : Étienne Mougeotte,  Franz-Olivier Giesbert, Denis Olivennes, Edwy Plenel …) pour sauver les archives de l’une des plus célèbres agence photo de la planète calme les ardeurs destructrices de nos lascars. La solidarité des journalistes est sans faille dès qu’il s’agit de défendre l’un des leurs.

Le principe de la machine à laver est simple, même si pour tromper l’ennemi – entendre les salariés bernés – le montage peut passer par des chemins de traverse.

Une société bien cotée au CAC40, dont le conseil d’administration héberge des grands noms du capitalisme à la française peut ne pas souhaiter être en première ligne pour se défaire d’un canard boiteux. Elle fait appel à une « lessiveuse ».

L’intermédiaire blanchisseur peu regardant sur les moyens acquiert la cible pour une bouchée de pain et bénéficie d’un prêt généreux du cédant, prêt dont le remboursement n’intervient qu'en cas de retour à meilleure fortune. Pour l’opération GAMMA/EYEDEA le prêt vaut dix fois la mise … !

Charge au lessiveur de mettre l’affaire en liquidation après avoir fait semblant de la redresser. Quelques mois plus tard la faillite est prononcée et il ne se trouve personne pour se souvenir des messieurs bien mis du CAC40 !

La lessiveuse a fait son effet. La réputation sulfureuse de la lessiveuse ne fait qu’accroitre sa valeur sur le marché des machines à laver … à telle enseigne que la société Green Recovery sur son site internet fait figurer – comme titre de gloire - une liste incluant les sociétés qu’elle a lessivées avant de les conduire devant les tribunaux de commerce.

Grande Vedette de la lessiveuse, No serait-il le fils que la mère Denis avait caché ?


Cliquez ici pour avoir accès à la revue de presse sur GAMMA


Cliquez ici pour avoir accès à la revue de presse sur TROUVE-LECLAIRE

Cliquez ici pour avoir accès à la revue de presse sur EUROCEL


21 commentaires:

  1. Toutes ces histoires ( non authentifiées) n'ont aucun rapport avec la Ville.
    Que se passe t il dans la tête de Phénix pour un tel acharnement?
    Mystère.....mais sûrement de la haine personnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, toutes ces histoires sortent de l'imaginaire de Phénix qui les a fait publier par tous ses potes directeurs de journaux juste pour titiller Grouchko !

      Et aucune relation avec la ville du Vésinet qui est gérée en bon père de famille, pas par les émules des vautours de Green Recovery.

      Il en pense quoi le gérant du pavillon des Ibis quand le nom de l'avocat de Green Recovery apparait à la mairie ???

      Supprimer
    2. Aucun rapport avec la ville? Bien sûr que si. Un éclairage complet sur la personnalité du maire. Un homme sans morale et sans scrupule.

      Supprimer
    3. On dit que l'on ne peut être a la fois au four et au moulin . Lui le peut il est la fois à Rueil chez" sa mie" pour Green Recovery ( histoire authentifiée)
      et" au moulin" du Château au Vésinet y pour faire tourner la meule qui. écrasera les vésigondins qui le gênent ! ( histoire authentifiée ).
      si "toutes ses histoires ( non authentifiées)n'ont aucun rapport avec la ville " que faites vous de l'homme( authentifié) qui alimente toutes ces histoires et qui siège à la mairie!?
      Votre réflexion Anonyme du 17 mai à 19:41 m'a amené à une réflexion!

      Supprimer
    4. J'ai "authentifié " l'homme qui roulait dans un 4x4 immatriculé au Luxembourg dans les rues du Vésinet . En lisant " Green Recovery (3): selon Médiapart la fiducie...illégale en France...mais pratiquée au Luxembourg..." j'ai compris ce que je ne comprenais pas...

      Supprimer
  2. Il en pense ce qu il veut!

    Ce sont ses potes? Intéressant...à savoir.

    Et oui, aucun rapport avec la Ville du Vésinet.


    RépondreSupprimer
  3. Et moi qui pensait qu'on avait élu un type bien ... je suis sidéré

    RépondreSupprimer
  4. J'hallucine en lisant le commentaire de No de 19:41.
    J'ai vérifié moi-même les revues de presse que Phénix publie: on peut les retrouver sur Mediapart, Le Parisien, etc ...
    No est un homme sans aucune morale. Et il intoxique ses quelques proches en parlant d’histoires non authentifiées.
    La chute n'en sera que plus douloureuse.

    RépondreSupprimer
  5. Je pense que c'est utile de connaître les bassesses de notre dirigeant.
    je découvre de nouvelles turpitudes chaque semaine.
    Pourquoi si ces choses là existaient depuis un temps certain, avoir lancé puis soutenu cette fusée.
    Phénix étiez vous au courant ou est ce seulement maintenant ?

    RépondreSupprimer
  6. La remarque d'anonyme 19:41 est la même que celle faite par la reine-mère à ma voisine !!
    Faudrait peut-être que le grand garçon explique à Maman toutes les bêtises qu'il a faites

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison Anonyme du 09: 10! Même la mère Denis aurait dit "O oui c'est ben vrai ça "!
      Est ce que Mme la reine-Mère est aussi coule avec les grands garçons des dames moins reines qu'elle ??? notamment ceux de votre voisine !?

      Supprimer
    2. Mme La Reine Mère n'a jamais été tendre avec ceux qui ne sont pas à ses pieds ! Anonyme du 18 mai 09 10 votre voisine à le choix entre ramper à genoux devant la Madame, ou rester debout droite dans ses bottes.
      En définitive ce qu'on récolte c'est bien ce que l'on a semé, que l'on soit Reine ou mère ou les deux !

      Supprimer
  7. Très bon article. Sujet certes compliqué mais excellent résumé Monsieur Phénix. C'est édifiant n'est-ce pas? Mais comme 22:40 j'aimerais savoir si vous étiez au courant de tout ça en 2014 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phénix avait été informé du sujet qui sera traité dimanche 21 mai Green Recovery (4) par plusieurs tracts distribués en ville avant les élections de 2014 et par des billets sur d'autres blogs.

      Il s'est progressivement documenté avec l'aide de plusieurs contributeurs pour réaliser le dossier présenté par chapitre.



      Supprimer
  8. Bayrou à la justice va peut-être s'occuper du cas GB, vu qu'il a signé la pétition Gamma

    RépondreSupprimer
  9. "30 millions de clichés pour quelques euros achetés" acheté par B G de Green-Recovery! Phénix trie le tout pour pas un rond, afin de retrouver les photos de B G à mettre sur le blog.
    Le reste,( les 3o millions moins ???), sera vendu à l'unité pour que le repas au château du Val, le soir de la Marguerite ne coûte rien aux contribuables vésigondins .
    Phénix combien de millions de photos vous restent à trier ?
    Il y a de quoi s'amuser non pas à trier les photos mais à lire le blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dois dire que loin de m'amuser, je suis déprimé au point que j'envisage de vendre ma maison pour aller à Croissy.
      Le seul avantage du Vésinet c'est qu'il a 2 stations de RER.
      Mais je suis scandalisée par les CV des principaux élus. : le KGB, JF Carour, F.Jonnemann, le manque de pro de C.Politis, de M.Geneix ces 2 là ne sont bonnes qu'à faire des ronds de jambe et des sourires...
      Quelles piètre équipe !!!!

      Supprimer
    2. Je vous comprends, je suis le 14:28 et si je m'amuse c'est que justement parce que je n'habite pas le Vésinet. Pour certains Vésigondins ( je dis bien certains seulement) je suis un être plus qu'inférieur puisque non du Vésinet.
      Je suis spectateur: Ce qui arrive était prévisible, Madame Mère qui fut à la barre du temps de l'EX, voulait après son échec voir absolument "son Grand Garçon, Maire du Vésinet ". Elle a fait en sorte que tous les obstacles tombent les uns après les autres. Mais comment faire oublier les malheureuses conséquences des ( bonnes) affaires de G B " Green Recovry ". Les rachats en nombre , les licenciements en nombre que tout le monde pouvait et peut découvrir sur internet.
      Que Phénix présente le cas GB comme une fusée à plusieurs étages pour "Green Recovery " Ok, mais comme futur maire c'était risqué ! Un risque 36% des votants l'ont pris et ....

      Supprimer
  10. C dans l'air de ce soir sur Trump.
    Trump : on connaissait ses magouilles,son sentiment de supériorité à qui tout réussit !
    Faisons un parallèle : KGB : on ne connaissait pas ses magouilles mais on a très vite vu le sentiment de supériorité à qui tout réussissait : seulement 36% et ça a suffit pour l'introniser petit chef du Vésinet !

    RépondreSupprimer
  11. Demanagez alors!
    Pas sûr que Croissy vous accepte...

    RépondreSupprimer
  12. Pourquoi pas?
    C'est vrai que Croissy n'aime pas top les vésigondins arrogants et mauvais gestionnaires comme leur maire.
    mais je vous assure que nous acceptons les vésigondins corrects et gentils. Je sais par expérience qu'il y en a.
    Les autres gardait les.

    RépondreSupprimer