16 mai 2017

L’ile des Ibis massacrée ?

No aurait-il fait allégeance à Daesh ?

Des statues de nues guillotinées, des buis ratatinés, des parterres envahis d’herbes folles … les Ibis de la fleur d’or ne sont plus qu’un souvenir lointain. C’était avant l’invasion des huns, et d’autres fanatiques d’El.

En 3 ans la ville n’a pas pu mobiliser les 10.000€ nécessaires pour redonner tête humaine à des sirènes profanées. En un mois les massifs de buis ont succombé à la pyrale sans qu’un Momo ne trouve le temps de s’extirper de ses plumes pour pulvériser la bouillie magique, stockée en quantité industrielle dans les stocks du CTM.

« La fleur d’or même plus en rêve, les 4 fleurs mais en joignant un chèque » comme le persifle un haut responsable … "avec la chute des effectifs on en est à colmater les brèches mais face à une attaque coordonnée de pyrales on est Grosjean comme devant "! 

La ville pourfend le pavillon des Ibis pour une prétendue carence dans les soins apportés à son établissement mais transforme en jachère l’environnement dont l’entretien lui incombe !

30 agents : l’effectif  2013 en décomptant tous les personnels affectés directement ou pas aux espaces verts et arborés. 14 le nombre d’agents dans le même périmètre ayant survécu aux purges du nouveau régime. 

Un budget amputé de 50.000€ - mis soi disant en réserve au cas où la ville devrait faire face à un vol de grillons ou à une invasion de sauterelles.

Le désespoir se lit sur le visage des forçats qui s’échinent à suppléer aux effectifs manquants en se félicitant que le maire de Croissy ait rejeté la mutualisation des espaces verts.

Au moins ceux de Jean Roger Davin ne souffrent pas des contingences vésigondines. 

13 commentaires:

  1. On sent que le Phénix passe ses nuits et ses journées a sillonner la Ville comme un espion à l'affût de tout!!

    Cela cache un comportement...que l'on peut soigner à la bouillie?

    Heureusement que son Blog lui donne vie!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sent que No passe ses nuits et ses journées à surveiller le blog comme un fugitif traqué.
      Cela cache un comportement ... que l'on peut soigner en le renvoyant chez lui.
      Heureusement que GREEN lui donne de l'argent!!

      Supprimer
  2. quel regret de plus avoir un jardinier aussi compétent que Mr Bercovici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour information, M. bercovici n'a jamais été jardinier!!!

      Supprimer
    2. Non, mais il s'occupait très bien des arbres. D'ailleurs c'est le moment de parler des départs. Le Responsable du CTM, le Responsable Espaces Verts, 2 chefs d'équipes Espaces verts, 5 jardiniers. Avec le nouveau responsable EV très capable aidé du conseiller municipal en charge de ce service, on voit la différence au niveau du professionnalisme😕 c'est nettement mieux 😂 mais triste à pleurer.

      Supprimer
  3. Si les effectifs sont réduits et que la Belle Vitrine des Ibis, fierté du Vésinet, en souffre, je comprends mieux l'état LAMENTABLE des petits cours d'eaux... Ils sont littéralement envahis par des algues verdâtres et épaisses, sur un amas de boue et de feuilles mortes; quand ils ne sont pas totalement asséchés : faites un tour face au lycée Alain, ça fait des semaines (des mois ?) que c'est à l'abandon. Que le maire ne vienne pas pleurnicher si cet été apporte une nouvelle hécatombe de la faune... On mettra ça sur le dos d'une vilaine toxine et on réalimentera les rivières en précipitation.
    Pathétique et honteux.

    Un vésigondin en colère.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Mr le Maire "du Vésinet", la très chic Ville Parc de l'ouest parisien de nous faire découvrir ce petit coin des très huppé des Ibis.
    Il n'y aurait pas eu en toile de fond le pavillon des Ibis, je me serais cru au Cimetière de la Princesse devant une tombe profanée, décapitée dont vous et vos adjoints ce foutent éperdument!

    RépondreSupprimer
  5. D'ailleurs, que devient ce cimetière ? Le parc de l'hopital Princesse est désormais interdit aux promeneurs, officiellement en raison de "l'état d'urgence" (rire jaune...). Serait-ce une manœuvre biaisée pour raser le cimetière en toute tranquillité, à l'abri des regards ?
    Merci à Phénix pour ce blog toujours plus riche d'informations. Pourvu qu'il dure !

    RépondreSupprimer
  6. Jonemann a écrit aux anciens combattants qu'il ne s'agissait pas d'un cimetière ! Quelle honte d'écrire cela pour se justifier de le raser. C'est sans doute pour lui qu'un vulgaire parking longue durée. Je prie chaque jour pour que Willemin gagne son procès et qu'elle puisse avec les anciens combattants sauver toutes ces petites et grandes âmes. Nous pourrions peut-être faire une pétition pour les aider. Je lance l'appel.

    RépondreSupprimer
  7. Il ne s'agirait pas d'un cimetière !! Monsieur Jonemann, "adjoint à l'Urbanisme" ne s'y est visiblement jamais rendu, il aurait constaté que d'anciens combattants y sont justement enterrés, au milieu d'autres personnes certes plus modestes, à qui l'on doit autant de respect.
    Le mépris du frère Jonneman n'a pas fini de me surprendre.
    Tout mon soutien à Mme Willemin. Si pétition il y a, je serai le premier à la signer et à la faire circuler.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai du mal à croire que la vieille bourgeoisie vésigondine pro-Fillon puisse se soulever pour sauver un vieux cimetière en ruines, et même pour s'en indigner. A-t-elle seulement connaissance de son existence et s'y interesse-t-elle vraiment, depuis le confort de sa petite bulle prétentieuse ?
    On tape beaucoup sur les élus successifs, ils semblent pourtant qu'ils l'aient été, élus !
    On a le maire qu'on mérite.

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est surement pas avec une guillotine que les statues ont été décapitées, mais par des disciples de DAECH, qui rodent la nuit dans Le Vésinet à la recherche d'un mauvais coup. Les buis des Ibis sont victimes de la pyrale" du buis qui a envahi toute la France. La solution la plus écologique, c'est de les arroser avec un jet d'eau sous haute pression, pour faire tomber les chenilles, les larves et les œufs, de le ramasser, et de les bruler et les buis reverdirons.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  10. Il faut y ajouter l état de décrépitude totale du parc de jeux pour enfants qui fait honte au Vesinet.

    RépondreSupprimer