25 juin 2017

1317 lecteurs mais pas le shérif !

1317 visiteurs au compteur du samedi 24 juin sur ce blog.  Mais aucun officiel de la mairie.

A l’instar de ce shérif qui harangue Phénix ce matin aux Ibis lors de la fête de la Marguerite :

«  Tu as écrit n’importe quoi. Tout ce que tu dis est faux. Il ne s’est rien passé le soir de la fête de la musique ici aux Ibis »

Interloqué par la virulence de la diatribe qui étonne les passants Phénix tente de raisonner l’excité :

« Ce sont exclusivement des témoignages qui ont été produits, le blog n’a fait que de valider  les comptes-rendus, ça lui a d’ailleurs pris une journée ! Si c’est erroné, publie un communiqué ! »

« Tout ce qui est écrit est faux,  s’insurge encore devant les témoins pantois l’irascible shérif le visage empourpré,  il n’y avait que deux policiers sur les lieux ! »

« Mais 4 voitures de police, s’étonne Phénix ! Et qui a donné l’ordre de gazer les gamins ? »

C’est pas le maire ! » S’écrie l’adjoint !

Alors c’est toi,  questionne le blog.

« Non, personne n’a donné d’ordre. Ils n’en ont pas besoin pour faire usage de leur bombes … «
 
Pourquoi les témoins ont déclaré qu’il y avait 6 à 8 policiers ! S’étonne encore dubitatif Phénix.

Ils ont fait appel au renfort de la nationale. Explique le shérif de plus en plus empêtré dans ses contradictions.

Effectivement c’est ce que confirment les vidéos que tu as du voir  ! « ajoute Phénix. 

« Non je n’ai pas vu les vidéo, s’égosille l’adjoint à la sécurité, d’ailleurs je ne lis jamais ton blog qui raconte n’importe quoi ! »

« Je croyais que tu m’interpellais à cause de ce que tu avais lu … »

Cramoisi de confusion l’adjoint a rompu la discussion.


6 commentaires:

  1. Comme pour la pub LIDL, le shérif va pouvoir dire "on est mal chef, on est très mal ..."

    RépondreSupprimer
  2. Phénix arrêtez les mensonges.
    Si vous aviez la moindre preuve de ce que vous dites, vous l'auriez publiée !
    On sait tous qu'il y a eu un incident avec des jeunes alcoolisés fêtant la fin des études, et alors.
    Qui va croire sérieusement que le maire ou un élu donne l'autorisation à la police nationale présente également sur place d'utiliser une bombe lacrymogène ?
    Vos mensonges nous exaspèrent, vous salissez la Ville, ses habitants et maintenant la Police.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos dénégations ne changeront rien en face des 30 témoignages des jeunes, de leurs parents et des médecins qui ont certifié les dégâts ...

      Supprimer
    2. 30 témoignages...
      Tant qu'il n'y en aura pas au moins un et pas anonyme , tout ca n'est que du vent

      Supprimer
  3. Après la lecture du billet j'ai cherché dans les adjoints qui était le shérif de la ville. J'ai trouvé avec photo:
    J Maire adjoint charge de LA SÉCURITÉ, DE LA CIRCULATION, DU STATIONNEMENT ...(donc SUR LES PELOUSES DU VÉSINET).

    RépondreSupprimer
  4. Il faut peut-être signaler que cette nuit de la musique, Le Vésinet ne proposait qu'un "concert disco" aux Charmettes.
    Ce type de divertissement n'intéresse absolument pas les ados qui, depuis des années, sont les grands oubliés de la politique culturelle de la ville (pour autant qu'elle en ait une).
    Ce soir là, à partir de 21h30, les rues du centre ville étaient désertes.

    RépondreSupprimer