29 juin 2017

Aux Ibis les arbres meurent … aussi les ragondins !


Tristesse et désolation. Incurie ou indifférence. Inaction ou incompétence les mots peinent à exprimer la frustration de ceux qui se sont investis et financent la Fondation, sans parler des simples citoyens.

Sous le mandat de No dans cette ville tout par en vrille (une expression plus triviale est fréquemment utilisée, pudibonds s’abstenir).

Le célèbre Momo supervise parcs, lacs et rivières. Piqué par la mouche tsétsé il hibernerait rue Ernest André.  Sans attention, sans alimentation entre 10 et 15 sujets, plantés pour satisfaire au projet d’amélioration du parc des ibis, projet développé sous l’égide de la Fondation doivent être remplacés.

Le deal avait le mérite de la clarté : la Fondation faisait la sélection des sujets, finançait l’achat et la mise en terre. A la ville l’entretien et aujourd’hui la mise en bière.

Si la fondation a scrupuleusement respecté sa part, la ville ne tient pas son engagement. Manque d’eau … pénurie de main d’œuvre, refus de signer les budgets d’heures supplémentaires. Les explications à cette carence ne manquent pas. Le résultat est à la hauteur du mépris des élus pour ce qui fait le charme du Vésinet : pitoyable !


 
L’eau des lacs croupit, les rivières sont encombrées de détritus, le volume d'eau injecté dans le système est largement insuffisant par grande chaleur. Au lac des Ibis deux ragondins (photo de ce jour) ont laissé leurs peaux.

No est fort préoccupé. Non par ce spectacle de désolation, mais par les suites pénales qu’il pourrait donner à ce billet …  Saisi d’une fureur judiciaire, il est affairé avec les avocats de la ville à faire embastiller ses contempteurs.

Quel image détestable il donne de sa ville ...

  

7 commentaires:

  1. Merci au responsable espace vert😡

    RépondreSupprimer
  2. Pensez plutôt aux hérissons qui se font écraser
    Le ragondin ....

    RépondreSupprimer
  3. Toute la ville est dans le même état à l'abandon.Voyez le cimetière,le stade,les rues même les Ibis ne sont plus entretenus.Un jardinier quitte notre ville pour un nouveau destin Versaillais ou ces compétences vont être reconnues.Honte à ces incompétents qui ne sont même pas capables d'entretenir notre ville qui est un bijou créé par des génies créateurs.Cette équipe est aussi lamentable qu'elle est prétentieuse.Pauvres êtres.

    RépondreSupprimer
  4. Gouverner c'est prévoir et jardinier c'est un métier.Il est évident pour tout professionnel que dès que l'on fait une création de massif de fleurs d'arbustes de plantations d'arbres l'entretien donc l'arrosage doit être prévu quantifié et s'il le faut budgété.Si vous vouliez faire des économies il fallait commencer par ne rien planter si c'est pour tout laisser crever.Mais bon si les gueuletons de ces messieurs sont bien arrosés c'est le principal.

    RépondreSupprimer
  5. Mon Dieu, que de beaux jeunes arbres en train de mourir.
    Ces familles donatrices vont avoir du bois de chauffage à mettre dans la cheminée l'hiver prochain !
    Ce sera un feu de cheminée de LUXE !

    RépondreSupprimer
  6. Quand les arbres morts seront enlevés, les étiquettes des généreux donateurs seront elles toujours là?
    Quelle tristesse.
    Comment défiscaliser sa fortune en procurant de beaux arbres aux futures générations et puis rien: un flop par la faute d'incompétents prétentieux.

    RépondreSupprimer
  7. Ouf ! Nous n'avons pas à déplorer la mort d'un Flamant Rose sur une berge du Lac des Ibis ...

    RépondreSupprimer