12 juin 2017

Braun-Pivet : Brèves de campagne

« Comment vit-on sa première journée de presque député » ? Yaël Braun-Pivet élude la question. Consigne a été donnée de ne pas vendre la peau de l'ours. "Sans euphorie, insiste-t-elle, avec une conscience aiguë de mes futures responsabilités" Elle résistera même à la tentation d'être investie par anticipation dans une nouvelle tache. Une réticence que nul ne lui reprochera.

« D’ici au second tour je serai sur le terrain, mais sans salle disponible je devrai attendre vendredi pour une rencontre avec les vésigondins » 

Au château des merlettes, lieu fétiche des marcheurs, Yaël organise une réunion le vendredi 16 - sur le coup des 20 heures – sur un « format différent » du meeting électoral au Château Carnot, selon ses propres termes. 

En deux mois la Boucle a vu son paysage politique reconfiguré. Les hésitants, les calculateurs à-la_No, genre un jour je flirte avec le Maire, un jour je fricote avec Fillon tout en hésitant, mais pourquoi pas un petit tour de piste avec Juppé, prennent un coup de bambou. Fallait voir la tête d’enterrement qu’affichait le maire hier en son château lors du dépouillement. Ses velléités de faire député envolées, et ses casseroles de maire pas prêtes d’arrêter de tintinnabuler !

Le quidam, monsieur et madame Toulemonde, a pressenti non sans appréhension la fin d’une époque. Et en même temps il flaire ce parfum de bon sens qu’un publicitaire de génie avait su marier avec la proximité.
 
Et si en marche, c’était ça : "le bon sens près de chez soi ?"



10 commentaires:

  1. Il lui faut des relais forts sur le terrain.Grouchko serait un bon relais .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous avez un certain humour Anonyme 07: 41! Ne seriez vous pas Grouchko en personne?

      Supprimer
  2. Samia Ghali en parlait hier dans le poste :
    A Marseille la volonté de changement était telle qu'il avait suffit à quelque courageux du clic de se proposer via internet de representer "En marche", d'être ensuite investi et de faire une campagne de 15 jours financée par Macron pour arriver en tête du premier tour.
    Les Tsunami n'ont pas que du bon

    RépondreSupprimer
  3. Ce que j'aimerais savoir c'est si elle prendra part à un vote pouvant impacter L'Oréal par exemple, ou si elle se retirera en cas de conflit d'intérêt. Son mari est manager et a fait toute sa carrière chez eux.

    J'ai hélas l'impression qu'elle ne connaît pas la circonscription, ses enjeux, et sera juste là pour appliquer le programme de Macron. Normal, elle n'est implantée que depuis 5 ans, elle est restée 12 ans sans bosser pour suivre son mari à l'étranger.

    Connaît-elle quelque chose aux enjeux de préservation de la plaine de Montesson? de la filière hippique à Maisons-Laffitte? Hélas non, pourtant c'est dans son programme (tract), mais à part une déclaration très générale, rien de plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne soyez pas mauvais perdant. Remballez votre frustration. Yael apporte de l'oxygène que Myard nous pompait allègrement.

      Supprimer
    2. C'est bien une opportuniste ! A vomir,

      Supprimer
    3. @ Anonyme de 11h06: Je n'ai la carte d'aucun parti. J'ai voté Macron à la Présidentielle, mais je n'ai pas voté pour Yaël BRAUN-PIVET car son profil ne me convainc pas. Révisez donc vos jugements, nul besoin d'être sectaire.

      Personnellement, j'attends un vrai ancrage local de la part de mon député, qui représente, sur le plan national, les élus de sa circonscription. Quelqu'un qui vient de débarquer sur le secteur après une dizaine d'années passées à l'étranger, n'a pas la connaissance des enjeux locaux. J'aurais pu voter pour un autre candidat LREM, mais pas pour elle.

      Supprimer
  4. En marche vers la grécification, au pas de l'oie germanique!

    RépondreSupprimer
  5. What about pois chich???????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours le même qui tente de déverser sa haine et sa frustration. Si vous aviez un tant soit peu d'éducation et de respect, on ne parle pas ainsi des personnes. Lui, au moins, s'est investi et a des bonnes appréciations.

      Supprimer