28 juin 2017

Ibis : la main très lourde …

Une décision de justice s’impose à tous.  Deux mois de prison avec sursis pour une connerie de gamin serait  - à lire la feuille de chou locale - un jugement équilibré rendu dans une procédure expéditive, à peine 72 h après les faits.

On ignore le détail des évènements, puisque seuls des extraits soigneusement découpés par le canard sont livrés aux lecteurs.

On sait seulement que des milliers de manifestants conspuent et agressent régulièrement les forces de l’ordre sans que - sauf rares exceptions - un seul de ces faits autrement délictueux ne soit retenu à charge contre les lanceurs de pavé, les briseurs de vitrine ou les casseurs encagoulés. 

En fait ce fils de famille, pour avoir dans un moment d’égarement, copieusement insulté un flic voit sa vie déjà compromise ! Ces deux mois de prison vont figurer sur son casier avec les conséquences que chacun connait. Impossibilité d’entrer dans la vie active.

No peut être satisfait, l’ordre nouveau règne au Vésinet. 



14 commentaires:

  1. Nouvelle triste affaire. Monsieur le grand No et son Shérif Jon au nez rouge montrent encore une fois leur immense intelligence. Et si on demandait aux flics de faire des éthylotests dans la rue du Shérif, cela serait drôle qu'il se fasse à son tour condamner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est: "les élus boivent les enfants trinquent "! ça vient de sortir spécialement pour le Vésinet !
      à la tienne ....

      Supprimer
  2. Goudron et plumes28 juin 2017 à 15:07

    "On ignore le détail des événements", mais on juge quand-même...

    RépondreSupprimer
  3. C'est sur que pour juger un Maire qui a insulté un conseiller municipal, cela va beaucoup moins vite !!!

    RépondreSupprimer
  4. La petite troupe de cow boys qui impose sa loi à faire pâlir la mafia n'est pas une nouvelle découverte.
    Foutre la trouille à des collégiens en usant et abusant de son uniforme et statut est monnaie courante quand il s'agit de servir ses intérêts personnels.

    RépondreSupprimer
  5. Sans doute la décision est lourde .Sans aucun doute le lycéen n'est pas un délinquant .

    Mais cette sanction semble indiquer qu'il y a eu un début de trouble à l'ordre public; c'est ce que j'en retiens.
    On ne peut faire grief à la police de faire son métier.

    RépondreSupprimer
  6. Et No sera-t-il condamné ä deux mois de prison pour avoir insulté une élus de la République ?

    RépondreSupprimer
  7. La démocratie est bafouée, même sur ce blog. On ne peut rien dire sur le comportement des policiers municipaux. Immédiatement c'est la censure. Rappeler les comportements du lycéen comme le fait la feuille de choux des Yvelines, ça c'est autorisé. Mais pas un mot sur la police municipale; et pourtant ...
    Il est où l'équilibre ? Il est où le débat contradictoire ?

    RépondreSupprimer
  8. Le billet de dimanche nous annonçait que pour les autorités de la ville "il ne s'était rien passé..." C'est hallucinant !
    Qui est en sécurité ?

    RépondreSupprimer
  9. D'abord, 2mois avec sursis n'empèchent pas de rentrer dans la vie active : ce sera sur le casier judiciaire, surement,et certaines professions lui seront fermées.
    Il semble que ce jeune ait vraiment dépasser les bornes et s'il y a eu ce jugement immédiat, c'est sans doute pour des voies de fait (comme l'on dit ) ou des actes...

    RépondreSupprimer
  10. Fils de famille ou pas il est normal que la justice soit la même pour tout le monde. Il est vrai que certains vésigondins dès lors qu ils ont du bien et du pouvoir se prennent pour des intouchables. En outre les mineurs et les majeurs de moins de 21 ans peuvent demander l'effacement complet de leur casier judiciaire (y compris B1) pour les condamnations prononcées avant leurs 21 ans. Il n'a qu'à bien se tenir jusque là. Ça lui apprendra les bonnes manières... Le phénix à beau renaître de ses cendres il n'est pas au fait du droit... Il préfère l'entre soi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous citez le droit, citez alors le fait que la police municipale n'aurait pas du intervenir au motif que la fête de la musique fait l'objet d'une dérogation par arrêté municipal.

      Supprimer
    2. Fils de famille ou pas C est un justiciable comme un autre. Il insulte un agent de l'ordre. Il mérite sa sanction . Mais C est vrai puisqu'il s agit d un fils de famille, sans doute il est pour vous inacceptable qu'un "gueux"obtienne gain de cause.

      Supprimer
  11. D'aillaurs est ce 2 mois avec sursis ou Des heures de TIG.
    phénix, il faut être précis dans les rapports de jugements.

    RépondreSupprimer