30 juin 2017

Ibisgate : du Squat au Pavillon


Ces photos dérangeraient elles le maire qu’il ait oublié de les transmettre dans la requête introduite auprès du tribunal de Versailles ?

Les archives de la ville ont peut être vendues, avec celles de l’agence Gamma ! Avec No rien d’impossible y compris la cession des bijoux de famille.

Le blog s’est procuré quelques clichés qui établissent qu’à l'arrivée dans les lieux du concessionnaire en mars 2000, le pavillon n’est plus qu’un squat, ouvert aux drogués et camés depuis environ 1 an. Fenêtres brisées, murs fissurés, sols jonchés de gravats, et terrasse abandonnée aux herbes folles.

Le 10 juin 2000 en présence de madame Mère (au centre du cliché en bas) le pavillon nouveau est inauguré. Refait de fond en combles et terrasses aménagés avec l’accord de la ville …

Des centaines de milliers de francs ont été investis par le couple de gérants pour redonner standing et prestige à ce joyau délaissé par monsieur l’Ex, et repris par monsieur et madame Foucault.

A quel titre le gérant devrait-il quitter les lieux sans récupérer sa mise ?

Il semble que l’idée d’une médiation fasse son chemin. Une personnalité fraichement entrée dans le paysage politique vésigondin s’intéresse au dossier … autant dire que la crédibilité de No est au niveau zéro pour qu’elle entre dans la danse  …



 





 

7 commentaires:

  1. A vérifier,
    Il me semble qu'entre les images que vous faites paraître et l'arrivée dans les lieux des Foucaud, qu'il y ait eu un gros travail de rénovation dont ils n'ont rien à voir. L'état dans lequel ils ont repris "l'affaire" était exploitable au moment de leur arrivée me semble t'il.
    Si ne maîtrisez pas complètement le sujet et vous risquez de nuire aux Foucaud. Ils n'en ont vraiment pas besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez pas idée de la quantité de travaux qui ont été pris en charge par Daniel Foucault.
      Le maire à la mémoire courte, et est en guerre contre celui qui a lancé l'affaire et lui a permis de marcher comme c'est le cas.
      L'image du Pavillon est intimement lié à Monsieur Foucault, il souhaite vendre pour passer à autre chose, mais le maire lui, ne veut que rouler les gens dans la farine.

      Supprimer
  2. ODJ du 6 juillet.
    Délibération n°17 / est ce la commission demandée par l'opposition?
    Délibération n° 2 est ce la suite de l'affaire des jeunes aux Ibis?
    Délibération n° 13 : Intervention d'un Psy au sein de la mairie....Est ce le burn out au sein de la mairie pour que l'on ait besoin de l'intervention d'un psychologue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est ce un extrait de l'ODJ du prochain conseil municipal non privé prévu le jeudi 6 juillet, merci de me confirmer la date du 6 juillet, car ce sera la distribution des prix avant les grandes vacances.

      Supprimer
    2. C'est le délai légal de la publication et c'est sur le site de la mairie.

      Supprimer
  3. Quelqu'un qui ne paye pas son indemnité d'occupation doit malheureusement partir c'est la loi. Dura lex sed lex...

    RépondreSupprimer
  4. Le 10 juillet 2000,"Madame-Mère" était dans le coup ! c'est pour cela que Monsieur-fils , "la loi c'est moi " donne ses coups !

    RépondreSupprimer