3 juin 2017

Jacques Myard : un programme à contretemps ? par Electre Onlibre

Myard et un grand ami des "familles"
 Comme tout Vésigondin, j’ai reçu récemment la plaquette de présentation de M. Myard que j’ai trouvée fort belle. Puis je l’ai lue et quelques points m’ont étonné.

Déjà l’introduction est surprenante : « Les Français ont élu un président de la République qui n’est pas notre choix, dont acte ».

A qui s’adresse-t-il ? E. Macron a été élu avec 66,10% des voix (77,15% dans les Yvelines). Alors, soit notre député s’adresse à une minorité qui reste à définir, soit il utilise un pluriel de majesté.

La suite est à l’avenant « La démocratie exige un équilibre et des contre –pouvoirs pour éviter des dérives ».

J. Myard a 34 années de carrière politique (et oui, déjà) et il a connu des périodes où la Droite avait tous les leviers de commande en politique : Président / gouvernement / Sénat / Chambre des Députés / Région. Je n’ai pas souvenir qu’à l’époque il ait appelé à voter à gauche pour créer l’équilibre qu’il appelle désormais de ses vœux …

La suite est pour le moins « avancée ». « Je me suis toujours fait une certaine idée de la politique … en portant des convictions affirmées que vous partagez ».

Désolé, il y a beaucoup de convictions de J. Myard que je ne partage pas, notamment sur l’Europe, l’évolution de la société, le rôle des femmes, la « nationalisation d’internet » (sic), le rapprochement avec le Front National … et je ne vois pas le pourquoi de cette affirmation.

Ensuite il expose ses priorités et ses valeurs, mais ce qui est surprenant, c’est qu’il s’exprime plus comme postulant à la charge suprême que comme député de base, c’est-à-dire un sur 577.

On peut relever les phrases suivantes :

« Je propose de porter le budget de la défense à 2% du PIB minimum »
«  Délivrer le baccalauréat sur les matières essentielles socles »
« La Sécurité sociale doit mettre l’accent sur la prévention »
« Renforçons les règles de prévention des conflits d’intérêt » (mais J. Myard n’a-t-il pas voté contre les règles de transparence de la vie publique ?)
« Agir au niveau européen et mondial pour maîtriser les mouvements spéculatifs déstabilisateurs et non productifs » … Etc, etc …

Tout ceci sur 22 pages. J’ai été impressionné et j’ai regretté que Jacques Myard n’ait pas pu obtenir les parrainages qui lui auraient permis de concourir aux primaires de la Droite, à croire que même aux Républicains, sa vision de la société n’arrive pas trop à convaincre.
Réserve parlementaire affectée à sa ville pour 80%

J’ai aussi constaté que sur les 40 photographies qui illustrent la brochure, il n’y en a qu’une qui représente le Vésinet et qu’il y est mentionné que notre député a subventionné de nombreuses associations, grâce à sa réserve parlementaire (dommage que celles de notre ville y soient si peu nombreuses).

En revanche, sur tous ces clichés, il y en a 31 où notre député apparaît …

Enfin, j’ai été surpris de ne pas voir dans la double page consacrée aux belles fréquentations de Jacques Myard la photo (ci dessus)  où il discute avec le boucher de Syrie, Bachar el-Assad, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par l'ONU. Il est vrai que quand on se proclame comme soutien des familles, il est mal venu de s’afficher avec un dirigeant qui bombarde femmes et enfants.

Pas de cliché non plus avec Pierre Bédier, président du conseil général des Yvelines, à qui nous devons la plus forte augmentation nationale des impôts locaux. En tant que député du département, il était pourtant bien placé pour l’inciter à revenir sur cette décision …

Bref, j’ai refermé la jolie brochure en me disant que Jacques Myard est un très bon communicant qui sait se mettre en avant et en valeur, mais que j’aimerais une personne plus susceptible de défendre ma ville et ma région, plutôt que son égo.

 
Électre Onlibre


3 commentaires:

  1. Excellente analyse des contradictions dont Myard est porteur. J'ajouterai qu'il a publié un communiqué pour dénoncer la suppression de la réserve parlementaire dans lequel il se glorifie d'arroser des dizaines d'associations mais OMET de préciser que 80% des fonds vont à ses copains de MAISONS-LAFFITTE et rien ( 3.000€) pour le Vésinet !



    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette analyse fouillée, et drôle .
    On retrouve un Phoenix qui donne de l'oxygène , et pas scro-nieu-nieu.
    Quel bonheur .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phoenix c'est en Arizona;

      Supprimer