4 juin 2017

“Make Our Vésinet great again”

Qui détournera ce slogan pour effacer 3 ans de règne calamiteux ?

C’est la Bérézina. Le Vésinet par en loques pendant que son maire batifole. Pour No les carottes sont cuites et déjà son équipe prend ses distances à l’instar de cet adjoint qui récuse avoir autorisé son nom en signature d’un article de la revue municipale jetant l’opprobre sur un administré.

Était-on jamais tombé aussi bas, même au temps des collabos ?  Bientôt les élèves dont les parents ont du retard pour acquitter la cantine verront leur nom reproduit sur les murs de leur école ! Jeter en pâture les difficultés des uns, s’ériger en père la morale et provoquer la rancœur dans son propre village n’est jamais acceptable. 

Mais que dire quand ces comportements émanent d’un élu dont nul n’ignore les turpitudes commises par ses sociétés aux seules fins d’enrichissement ?

Froid, hautain et méprisant le maire ne cherche plus à donner le change. Pourquoi faire acte de présence, côtoyer des administrés, chiner dans une brocante (ou ce qui en reste), arpenter les lés des rivières jonchés de poissons morts, ou sympathiser avec les jeunes qui s’éclatent sur ce qui restent d’attractions dans la version réduite d’Oxygène ?

Que dire quand cet élu manque à son devoir de « participation » le plus élémentaire, disparait alors qu’il est attendu pour ouvrir la saison du théâtre dont il a accaparé la présidence, et tolère le ridicule consommé d’un clip que le blog n’aurait pas osé diffuser par crainte de poursuites pénales ?

L’absentéisme No toire est une insulte au devoir de proximité attachée à la fonction.

Nul n’est tenu de se porter candidat à la magistrature suprême. No aurait pu continuer à arpenter ses greens et améliorer son putt. Pour redorer un blason terni par les exploits de Green Recovery il a préempté le siège au quel Jo avait du piteusement renoncer.

Sans en avoir l’étoffe, sans en avoir la stature, sans en avoir les gènes il s’est adjugé le rôle que la providence lui offrait. Le résultat fait l’unanimité et nombreux sont ceux qui en appelle aujourd’hui aux vertus du « dégagisme » !

Who will make Our Vésinet great again ? 


6 commentaires:

  1. Un grand Merci à un certain mr Phénix qui a fait l'éloge, soutenu, défendu, fait la promotion d' un certain candidat qui s'appelait Bernard Grouchko et qui maintenant ne s'appelle plus que KGB, NO, Green recovery manager !
    Montrer autant d'incompétence pour la fonction de maire, c'est malheureusement au Vésinet que ça se passe.!
    Etre absent au théâtre, à Oxygène,c'est nul.
    Rappelez vous qu'au 2ème Conseil municipal de son tout nouveau mandat de maire, quand il fallait procéder à l'élection de ses adjoints, il était parti se promener à New York. Au bout d'une semaine de son mandat, il faisait déjà une grave erreur. Et ce n'était qu'au début. La suite a été de mal en pis !
    Vous, les 36%, vous ne regrettez pas de l'avoir élu!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ne pas assister à l'élection des adjoints était un grave manquement à la fonction de maire.
      Très choqué, j'en avais parlé, à l'époque, avec un haut responsable politique, qui n'avait encore jamais vu cela.
      Nous avions déjà là les prémices de son arrogance et le mépris pour sa nouvelle et jeune fonction !
      Dans ces conditions, il a montré qu'il ne peut pas se représenter pour un nouveau mandat. Pourtant,il m'a été dit que c'était dans ses intentions.
      Il devrait réfléchir avant de faire quoi que ce soit, mais je pense que c'est trop lui demander !

      Supprimer
  2. C'est à cause de la haine qu'il éprouve pour les autres qui ne son pas de son clan , que les exaspérés ressortent tout ce qu'ils ont sur le cœur!
    A bon entendeur salut! Il est devenu l'arroseur arrosé ! Tous ses couacs, les anciens et les nouveaux, ressortent et lui sont balancés à la figure sur le blog et à côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lui est toujours content de lui. Pourquoi vouloir que cela change?

      Supprimer
  3. Après avoir pris de bonnes vacances , en route pour une commission "participative"

    RépondreSupprimer
  4. C'est terrible cette course à psocialiser le vesinet via les équipes Macron! Le Phenix sert de plume à la nouvelle Pravda! Tout fout le camp! Le drapeau socialiste flottera bientôt et le Phenix pourra enfin...prendre sa retraite après une si longue carrière de changements de veste, de brosses à reluire...

    RépondreSupprimer