12 juin 2017

MYARD : la chute d'un trublion

Myard et un petit poulain
On ne le verra plus - sauf invraisemblable retour de balancier - arpenter le Vésinet la gouaille franchouillarde en bandoulière. Déambuler dans les vide greniers le tutoiement faussement gentil-copain aux lèvres. Myard était un faux présent, un vrai solitaire, un flingueur masqué. Pas un bistrot de sa circonscription dont il n'ait franchi le seuil. S'il était au contact des vrais gens Myard n'a montré qu'indifférence polie à leurs préoccupations.

Au point de protéger l'inénarrable Varèse lors de ses pires excès,  de soutenir le looser Bastard (le cliché) malgré ses échecs répétés, de pourrir le court mandat de Jonemann par ses intervention à la Cour St Germain. Tout juste exprimait il devant le blog son incompréhension face à la brutalité des méthodes de Grouchko et aux échos calamiteux qui lui remontaient.

Myard est balayé (31%) au Vesinet dans une ville ancrée à plus de 80% a droite, défait par une inconnue quadra surfant sur une vague centre gauche : la mise à la retraite d'office est amère pour cet électron libre de la droite souverainiste connu pour ses coups médiatiques à contre courant des convictions de ses électeurs. Ce trublion de droite, jamais à court d'un effet de manche pour soigner sa pub, ne s'est jamais investi dans les problèmes concrets de ses électeurs.

Il en paie le prix et ne sera pas - dans la prochaine assemblée - l'un des cent élus "les Républicains" qui auront résisté au tsunami. Comme il paie le prix d'une cinquième candidature dont la seule évocation est un déni de réponse aux aspirations de modernisation de la vie politique. La nouvelle génération l’a renvoyé à son PMU et à ses canassons.

Exit Myard, sans fleur ni couronne, les mansoniens peuvent se réjouir : ils disposeront enfin d'un maire à plein temps. 



28 commentaires:

  1. Bon, maintenant il faut s'attaquer au cas Grouchko et lui montrer que le dégagisme vaut pour lui également.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi ne pas avoir eu la sagesse de laisser sa jeune suppléante briguer un 1er mandat en face de la jeune débutante EM?
    Il aurait fit preuve d'intelligence et aurait donné (on peut l'espérer) un député LR de plus à l'assemblée.
    Au lieu de ça, il se retrouve avec son mandat de maire, son super EGO en bandoulière et fait perdre une place de député à LR.
    Briguer un 6ème mandat : d'avance c'était perdre la place !
    Les électeurs en ont assez de ces vieux canassons,il fallait proposer une nouvelle tête comme l'a fait E M , mais lui n'a pas voulu : il a ce qu'il mérite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord avec vous ! il aurait du lacher et laisser la place au jeune.... mais non il faut toujours que les vieux s'accrochent...

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec vous. Moi je ne voulais et je ne pouvais plus voir la tête de Myard mais je n'avais pas envie non plus d'une socialo dans ma circonscription. Entre No et cette socialo, c'est la cata ! Et oh faite André Michel qui vient non stop sur ce blog, je le trouve très silencieux en ce moment, il doit être content. Phénix, Michel, Braun, vous allez fêter votre victoire dans quel restaurant en marche au Vésinet ?

      Supprimer
    3. De toute façon, s'il avait eu l'élégance de laisser la place à la jeune sartrouvilloise et de la soutenir , il aurait toujours la place de maire de M L.
      Il lui reste la mairie et l'inélégance de ne pas avoir laissé la place à une jeune.
      Décidément , depuis Fillon qui n'a pas su se retirer, les républicains sont nuls....Ils savent comment offrir la place à leurs adversaires.....

      Supprimer
    4. Etes-vous sûr que s'il avait laissé sa place à sa jeune suppléante celle-ci aurait été élue. Ce vote est-il seulement un vote anti-Myard comme vous avez l'air de le croire ou est-ce un vote pro-Macron.
      Zorro

      Supprimer
    5. Les 2, mon général !
      La jeune LR aurait eu + de chance que le vieux LR.
      Mais rien n'était gagné, il est vrai ;Le vieux cheval de retour aurait dû aller dans le sens de l'histoire : 1 premier mandat contre un 6ème était plus dans l'air du temps de l'époque REM!

      Supprimer
    6. Meme pas sûr. Regardez la déculottée du maire de chatou, dont c'eut pu être le premier mandat, pas de casserole, pas de Bachar, pas de misogynie , rien , propre sur lui, voire presque 'en marche' car très proche du 1er Ministre Philippe EDOUARD

      Presque défait par une jeunette de 26 ans qui fait la une des télé comme potentielle benjamine de l'assemblée ...

      Y a pas de justice .

      Supprimer
    7. Connaissez vous le bilan du maire de Chatou?
      Il sait parfaitement déléguer, et laisser les autres prendre les décisions. Il n'a aucune personalité et en dehors de chercher à avoir une certaine notoriété (n'oublions pas que nos élus ont un certain ego), lui même est très mauvais !
      je ne pense pas que sa circonscription aurait gagné grand chose avec lui.
      On verra avec la future benjamine !Laissons lui une chance.Ca ne peut pas être pire!

      Supprimer
  3. Il a eu le courage d'aller voir Bashar, ce n'était pas un collabo.
    Sa défaite est cependant une bonne chose, même si la nana qui va le remplacer est nulle: place aux jeunes!
    Et maintenant en route pour la grécification...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il a eu le courage d'aller voir El Assad" ?
      Quel courage y a t'il eu à aller à Damas en 1ère classe voir un tyran ultra protégé ?

      Supprimer
  4. A tous les Macronistes qui croient au Père Noël, votre "Messie" a clairement dit à Bellac lors de sa visite de la société GM§S "Je ne suis pas le Père Noël"...
    Alors revenez vite sur terre avant la chute !

    RépondreSupprimer
  5. Bien dit ! Je me souviens de l'excitation des Français quand Hollande a été élu et de son fameux slogan sur le "changement". Aujourd'hui on a hérité de son Macron-gosse et de ses termes : "renouveau", "dégagisme" "jeunisme", etc.
    Je veux bien rester optimiste mais ce genre d'élan hystéro-fanatique engendre bien souvent la déception à court ou moyen terme. L'abstention record des législatives en dit long et même si elle profite à Macron, il est assez intelligent pour comprendre que plus de la moitié des Français ne l'ont pas suivi. Son mandat ne va pas être si simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que le 1er mois de Macron Président n'a rien à voir avec celui de Hollande ou de Sarkozy. Tout le monde s'accorde à dire qu'il a fait un quasi sans faute.
      Les français veulent des réformes sans tout casser et faire une révolution. Macron l'a compris. Il le fera. Vous verrez.

      Supprimer
    2. Au grincheux qui se payait ma tête sur ce blog, en défendant Myard, je dis :
      EN MARCHE toutes 😃

      Supprimer
  6. Où était la future députée se disant du Vésinet hier soir pour l'annonce des résultats ? A Sartrouville. Ça en dit long sur son futur engagement pour le Vésinet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un député n'est pas élu pour représenter sa circonscription mais la Nation.
      Il est là pour voter les ordonnances qui permettront au gouvernement Macron de redonner un élan à une France encroutée dans son immobilisme .

      Supprimer
    2. J'attendais votre blabla que vous nos servez tous les jours. Bien sûr, les députés de St-Nazaire ne vont pas parler de STC et Ficantieri. Vous êtes un vrai macroniste. Ietu

      Supprimer
    3. Vous pouvez arrêter vos cours sur le rôle d'un député, tous les Français ne sont pas des idiots made in Macron !

      Supprimer
  7. en contrepoint à tous ces commentaires je voudrais rappeler que Myard a obtenu pour notre ville un statut dérogatoire à la loi Alur qui autorise la division des parcelles à l'infini.
    Je l'en remercie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. est ce un bien ????

      Supprimer
    2. oh oui !
      cela préserve un peu l'environnement

      Supprimer
    3. Oui. Macron prône la densification à marche forcée. Construction massive partout où la demande existe, comme dans notre circonscription, pour faire baisser les prix de l'immobilier. Et, donc, Mme Braun-Pivet, dans sa belle et grande maison avec tennis, est pour, mais pour les autres, je suppose? Dans nos villes, densifier = raser des maisons pour faire pousser des immeubles à la place. Ou bien supprimer des espaces verts et équipements/activités pour faire du logement.

      C'est un point essentiel du programme de Macron.

      Supprimer
  8. Et ...pois...chiche....dans tout ça? ????
    Des nouvelles? ??????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours le même du château qui déverse son fiel.

      Supprimer
  9. La vague Macron a fait beaucoup de dégâts à droite espérons que les électeurs de droite iront aux urnes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les français encore purs de droite ont fait la connaissance de Pénelope , les Vésigondins encore purs de droite ont découvert green-Recovry et ...
      Ils veulent changer de crèmerie tout simplement! Pour une bonne conduite citoyenne (la leur) vous pouvez(vous) les conseiller d'aller aux urnes et de voter comme vous.
      Moi je suis écœuré par les friqués politiques de droite comme de gauche qui en veulent toujours plus à mettre dans leurs poches, quelque soit la méthode employée . Les électeurs PS comme les électeurs Républicains de France et de Navarre dont le Vésinet en ont marre, ils essayent autre chose, ...pour voir . Les dirigeants PS et Républicains on bu le bouillon et peu veulent encore aller les border.
      Je suis allé aux urnes , je vais aller aux urnes pour voter comme je veux et non comme vous voulez que je vote.
      "Les Français sont des veaux" , seriez vous une exception dans une ville d'exception ?

      Supprimer
  10. Ha ! c'est vrai que je vais le regretter ce député Myard, c'était amusant de le voir avancer à reculons : défendre l'égémonie des hommes, reléguer les femmes à la maison comme femme de ménage, torcheuse de mômes, cuisinière etc ... , prendre fait et cause pour Bachar al Assad ce défenseur des droits de l'homme. Ah ! ce Myard ! quelle réussite : être parvenu à transformer un CDD politique en CDI quasi perpétuel et espérer rester en place au-delà de 80 ans ... OUI ! défendons l'emploi des plus de 70 ans, laissons les continuer à se remplir les poches et à se goinfrer sur notre dos. NON ! à la retraite des professionnels de la politique, ils peuvent continuer puisqu'ils ne sont pas fatigués n'ayant jamais travaillé ! à coup sur, Myard va beaucoup nous manquer, surtout aux cafetiers et bistrots en tout genre ! Salut, signé Maurice 78 (et pas ANONYME comme tant de sans c...lles)

    RépondreSupprimer