27 juin 2017

Pavillon des Ibis : No lance le référé Expulsion

 14h 20, ce jour l’avocat du pavillon reçoit l’avis de dépôt d’une "requête en référé mesures utiles" visant à obtenir l’expulsion du gérant de la concession.

Le mémoire de la ville conclut : « L’expulsion de la société pavillon des ibis présente un caractère d’urgence et d’utilité »

Le blog est en capacité de prouver que cette allégation est mensongère. Sur le site de la ville on peut lire l'avis d’appel d’offres pour l’occupation privative du domaine public communal concernant l’exploitation du restaurant de l’ile des Ibis.

Cet appel d’offres précise, outre la durée de la convention fixée à 11 ans, une entrée dans les lieux au plus tôt courant novembre.

De juin à novembre, il n’y aurait pas le feu au lac … largement le temps d’étudier des modalités de transition et d'en débattre au conseil municipal du 6 juillet.

Alors pourquoi trainer Daniel Foucault devant les tribunaux ?

Pourquoi interdire l’intermédiation d’un tiers et la sortie honorable dont chacun pressent qu’elle bénéficierait autant à l’image de la ville qu’à la sérénité des opérations de transition. Le repreneur qui se précipiterait pour tomber sous la férule du triumvirat municipal aurait un penchant masochiste affirmé ...   sauf à être dédommagé !

Avec ce référé Expulsion est-ce l’Exécuteur qui sommeille en No qui se réveille, ou est-ce la nostalgie des méthodes des affairistes qui opèrent chez Green Recovery qui refait surface ?

Venant de No les moins nobles motifs motifs ne peuvent être écartés, d'autant que les attendus du mémoire déposé par la ville sont atterrant de mauvaise foi ... 

Laissons aux avocats le soin de les exploiter ! 













9 commentaires:

  1. Ce Bernard NO me fait vraiment très peur. Il utilise des méthodes indignes. S'il finit par expulser Mr et Mme FOUCAULT, il ne s'en remettra jamais. NO se met dans une position de non-retour. Ce n'est pas ce que l'on attend d'un maire.

    RépondreSupprimer
  2. Absolument d'accord. Si No vire FOUCAULT, ça restera une tâche indélébile et il pourra retourner à son business

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No n'a pas qu'un business mais des business...SSSS pour son propre compte, comme "Green Recovery",théâtre du vesinet , le Luxembourg ( rien à voir avec celui de Paris), etc...
      C'est un Business-man ou homme d'affaires ( pour les français moyens). Un Tapie qui sait faire des affaires qui rapportent .

      Supprimer
    2. Et c'est grave de faire des affaires qui rapportent ?

      Supprimer
    3. Et que lui rapporte la mairie du Vésinet ?

      Supprimer
    4. avec son titre honorifique de Maire du Vésinet , ça lui apporte ou rapporte des relations dans le monde des politiques ...pour place d'avenir .

      Supprimer
    5. À Olivier,
      Faire des affaires qui rapportent, c'est très bien.
      Entuber les autres ça l'est moins.
      Laisser des centaines d'employés sur le carreau pour se faire de l'oseille, c'est degueulasse, même si c'est légal.

      Supprimer
  3. mais qu’est ce qu'il y a que l'on ne connait pas pour mettre autant d'acharnement? Cela devient de plus en plus mystérieux?

    RépondreSupprimer
  4. Qu'ils partent des Ibis cela était une évidence mais pas comme des Chiens et pas sans la moindre offre de repreneur ! La méthode No : le "dégagisme" mais un jour cette méthode se retournera contre lui. Pas un jour sans croiser une personne qui parle négativement de ce triste Sir.

    RépondreSupprimer