6 juillet 2017

Pavillon des Ibis : acharnement !

Quel autre mot, quel autre qualificatif pour dénoncer les agissements de la clique du Château ?

Alors que le conseil municipal se réunit le 6 juillet pour délibérer sur la constitution d’une commission d’enquête sur les agissements du fameux triumvirat qui sévit au Château Carnot, une citation au tribunal administratif pour un référé Expulsion frappe le gérant du pavillon.

Étrange circonstance, le planning de cette affaire bouscule l’agenda de l’avocat de la ville et oblige à lui substituer un confrère qui devra au pied levé prendre la relève. Coût minimum pour la ville de cette précipitation 5.000€ !

Mais comment demander au TA de décaler un référé sans sombrer dans le ridicule ?

Le ridicule c’est aussi de saisir le tribunal sans attendre la délibération de la création de la commission d’enquête, c’est se précipiter dès lors que le tribunal de commerce autorise le 17 juin la poursuite de l’exploitation du Pavillon contrairement aux supputations du Château, dès lors que la saisie conservatoire des comptes bancaires n’a pas eu l’effet escompté. Le Pavillon continue à prospérer. Même sa façade a été ravalée (voir photo)

Le triumvir se complet dans le règlement de comptes et non dans la recherche d’une solution équitable. Les derniers développements attestent d’un acharnement dont on percevait sur ce blog qu’il pourrait être poussé à cette extrémité.

C’est tout juste pitoyable …


7 commentaires:

  1. Rien d'étonnant. No a été à bonne école avec l'Ex.
    D'ailleurs, peut-être l'appelle-t-il Papa en coulisses ?
    Même comportement que celui de l'Ex qui, alors qu'il se savait en difficulté, a fait à la hâte creuser le trou de la place du Marché.
    Comportement mégalomane qui, depuis 10 ans, a conduit Le Vésinet à une descente aux enfers qui ne se termine pas.
    Comportement identique de No avec le Pavillon des Ibis. La différence risque d'être pour les élus de sa majorité qui vont subir encore davantage les quolibets des Vésigondins.
    Mesdames, Messieurs les élus de la majorité : on a les amis que l'on peut ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, Jo Furax a une analyse excellente de la situation actuelle !
      Bon vent aux élus de la majorité qui sont entrainés dans une situation inextricable qu'ils vont devoir subir encore quelques temps à moins qu'ils aient le courage de réagir de façon positive pour eux et nous........

      Supprimer
    2. Laissez moi rire. Ils le veulent bien et y trouvent certainement leur compte. Sinon, pourquoi continuer à cautionner de tels agissements ? Quelle pression No exerce-t-il sur ses adjoints? On peut se poser la question. En effet, je n'arrive pas à comprendre comment autant d'êtres humains peuvent être des moutons dénués de cerveau et d'humanité, justement? Il doit encore y avoir "un loup".....

      Supprimer
  2. Difficile de trouver un qualificatif à la situation : lamentable, coup de force...méthode kgb, méthode d'extrême d.... . Probablement pas démocratique !
    Espérons que nos élus réclamerons, ce soir, un vote secret pour la mise en place de la commission de contrôle . Et que tous penseront plus à la paix qu'à la guerre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien dit! Honteux cette équipe incompétente et destructrice qui fait énormément de mal à notre Ville, ses habitants et aux services municipaux! Qu ils retrouvent un peu d humilité et d humanité, par pitié! Phénix à su mettre en place des prédateurs, j ose espérer qu il puisse nous aider à trouver une issue salvatrice et pacifique!

      Supprimer
  3. Un vote secret?" LA LOI C'EST MOI" ne l'acceptera pas!

    RépondreSupprimer
  4. Vote à bulletin secret7 juillet 2017 à 00:59

    Oui on a vu ce soir au CM la crucifixion de notre ami Phénix.Scène pitoyable.
    Les listes d'opposition ont dénoncé le non sens de cette délibération et obtenu de haute lutte qu'un vote à bulletin secret ait lieu, 11 non, 2 blancs, 19 oui.
    C'est Mozart qüon assasine.

    RépondreSupprimer