5 juillet 2017

Place du marché : Des projets « hors sol »

Grand enfumage nocturne dans l’étuve des Merlettes. No entouré d’un aréopage de sachants a égrené les « invariants » que les projets de la future place du marché étaient tenus de respecter.

4 vaches sacrées qui seraient - à l’entendre - le résultat de concertations avec la population … 4 certitudes prétendument gravées dans le marbre de la place et aux quelles ils seraient inutiles d’espérer déroger.

Par exemple l’impérieuse nécessité d’étendre le périmètre de la place jusqu’au pied des immeubles. Le retour à l’horizontalité de la place, aussi promise, est contradictoire avec le point précédent … peu importe a répondu No à l’objecteur : c’est un « invariant ».

No aurait-il fait Sienne l’exemple italien ? Oser comparer la place du marché à la piazza del campo de la ville Toscane, classée au patrimoine mondial de l’humanité peut inquiéter sur le "hors sol" des élus.

Aucun membre de l’assistance publique interrogé par le blog n’a jamais été consulté, aucun conseiller de l’opposition n’a été sollicité pour produire un avis, pas plus semble-t-il que les conseillers de la majorité : alors d’où sortent ces avis extérieurs que le maire se targue d’avoir collecté pour édicter les règles essentielles à la réhabilitation de ce lieu sinistré ?

Monsieur l’Ex, madame Mère, l’amie personnelle et présidente de l’une des assos de commerçants ou l’imaginaire de No et de son complice monsieur le frère ?
 
De nombreux outils existent pour interroger les habitants, outils bien rodés dont les as du marketing maîtrisent l’adaptation aux problématiques type de celle rencontrée ici pour la place du marché. Beaucoup plus sérieux et transparent ... que le marc de café qui sert de boussole à des élus incapables d’offrir leur propre vision d’un futur Vésinet. Pourquoi ne sont-ils pas convoqués pour entendre les desiderata de la population ?

No enferme dans un carcan artificiel le débat pour réduire le champ des possibles et rejette toute forme de créativité au prétexte qu’elle contreviendrait aux Invariants édictés par No et son compère le frère à Jo. 

Simulacre de concertation et enfumage notoire sont parmi les accessoires prisés de ce gouvernement !

22 commentaires:

  1. Il ne faut pas confondre "monter à cru" comme au Palio de Sienne et "qui a cru" le Maire quand il a comparé la Place du Marché à celle de Sienne.
    Franchement, c'est se foutre du monde de faire croire que l'on peut mettre à plat et droit quelque chose qui ne l'est pas.
    Sauf à dépenser des fortunes pour rien et c'est bien ce que le Maire et ses sbires ont voulu nous faire croire.
    Mettre la Place du Marché au même niveau que le pied des immeubles signifie tout casser et tout raboter !!! Même les poutres en béton précontraint du sarcophage dont on nous dit par ailleurs que l'on ne peut pas y toucher.
    Tout ceci est de l'enfumage et surtout un pas en avant pour dépenser pour rien quelques millions d'euros.
    Ce n'est pas ce que veulent les vésigondins.
    Ce qu'ils veulent c'est un projet "réel" qui redonne vie à cette place.
    Aucune proposition en ce sens du Maire et de ses onéreux conseillers.
    Aucun projet d'activité réaliste, motivant pour les vésigondins de tout âge, susceptible d'intéresser les autres communes et de générer des subventions venant amoindrir le coût pour les vésigondins.
    Rien, nada, que dalle ... juste de l'enfumage.
    Après dix ans d'errance sur cette catastrophe communale, aucune idée sérieuse n'a été mise sur la table !
    De plus, le comique du Cosmique est venu donner des leçons de béton! A mourir de rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors mettez vous au travail ; c'est facile de critiquer

      Supprimer
    2. L"équipe de bras cassés du Château n'a aucun projet et aucune compétence. Pour palier ce manque, ils payent grassement des consultants qui inventent toutes sortes de projets pour se rendre intéressants et se faire payer.
      Et vous voudriez que le vésigondin lambda vienne vous donner ses idées gratuitement et de surcroît vous cirer les pompes ...
      Rêvez, rêvez bonnes gens.

      Supprimer
    3. L'exemple même de l'individu qui ne sert à rien!👍🏻

      Supprimer
    4. L'équipe de bras cassés du château a produit plus de m2 de logements que que les 3 équipes municipales d'avant. (le parc princesse et les 3 autres bâtiments sociaux). Faites les comptes et publiez .

      Soyez sérieux dans vos commentaires . On est hors sol, là .

      Supprimer
    5. Vous approprier les constructions du parc Princesse, c'est de la manipulation, car c'était décidé avant vous et ce sera réalisé après vous. Vous n'aurez été que des besogneux appliquant la volonté exprimée par l'Etat.

      Supprimer
  2. Dessinez nous un projet, que l'on rigole un peu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dessine moi un mouton 😮

      Supprimer
    2. On ne peut rien proposer et rien construire avec cette équipe...dès lors malheureusement on ne peut que essayer de s opposer...

      Supprimer
  3. Quelle audace ! Comparez la place du Pallio de Sienne à la place du marché du Vesinet!
    Quand j'ai entendu cela j'ai cru à un trait d'humour mais pas du tout. Je me suis rendu compte qu'il prenait ça au sérieux. Là, on se rend compte qu'il n' a aucun sens du ridicule. Dans notre rang, nous étions estomaqués par l'audace de la comparaison.
    Il n'a donc personne pour le conseiller quand il prépare ses discours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pour le conseiller tout court 😕

      Supprimer
    2. Auriez-vous oublié que Grouchko, candidat, proposait en toute simplicité de faire inscrire levésinet au patrimoine mondial de l'Unesco.
      Hélas le ridicule n'a jamais tué !

      Supprimer
  4. comment se fait il qu'un démocrate(!) puisse dire haut et fort qu'il n'acceptera pas de faire un REFERENDUM pour un projet de cette ampleur . Permettre à la population de dire si elle est d'accord avec le scénario choisi par le maire et ses amis est la moindre des choses !. Qui paiera ce beau projet ? Ce sont bien les vésigondins qui auront leur sous à donner et donc leur mot à dire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez encore rien compris à la façon de fonctionner et diriger du Château. La loi c'est lui et l'avis des autres ne compte pas

      Supprimer
  5. l'intervention de Mme Vincent a été remarquable;
    Ce qu'elle a dit devrait être retranscrit intégralement.
    La mairie le fera t elle?

    RépondreSupprimer
  6. Henry Ford disait "Le client peut choisir la couleur de son choix pour son auto, pourvu que cela le noir".
    Beau résumé d'hier où les présupposés sont imposés et que les projets sans exposé de la situation d'ensemble.
    Il y a eu des choses intéressantes, mais le côté Consultation sera réduit à sa plus simple expression et selon des données tronquées.

    RépondreSupprimer
  7. Il leur a fallu 3 ans et 5 mois pour en arriver là !

    des projets dont le plus "achevé" reprend a minima le projet de Foy, sans aucune capacité à utiliser le sous sol pour attirer la population et après avoir perdu les 8 M de francs de subvention.

    Grouchko a montré les limites de son art de l'enfumage comme l'écrit phénix.

    RépondreSupprimer
  8. No ne le fera pas ! Qui du Château le fera à sa place, Frère Jo le courageux avocat ???
    Je pense que dans ce cas Grouchko ne verra aucun inconvénient à ce que ce soit Phénix , son grand copain d'avant hier, qui le fasse avec l'aide de l'intéressée Mme Vincent.
    Cette Mme Vincent serait elle concernée directement par la place du marché, contrairement à No, Jo , L'EX, Mère et la clique ?

    RépondreSupprimer
  9. En magie, il existe un tour qui s'appelle "la carte forçée" et qui consiste à faire choisir à un quidam une carte très particulière pré définie parmi 31 autres.
    Hier, c'était pareil. 4 projets sont présentés mais c'est un seul qui sortira en final, celui que la Mairie a déjà sous le coude.
    Les projets 1et 3 sont in envisageables, restent 2 et 4 ... pour le moment ...

    RépondreSupprimer
  10. le fil directeur de No, c'est faire travailler les entreprises du BTP, comme à Princesse, ou au centre-ville. Peu importe ce qu'on construit, du moment qu'on envoie des maçons pour couler du béton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le béton coule,ainsi que l'argent !

      Supprimer