12 février 2018

« Sauver le Vésinet » : association ou officine ?

 En 2013 l’idée d’empêcher la bétonisation rampante de la périphérie du Vésinet a valu aux initiateurs de cette résistance un élan de sympathie. Lever l’hypothèque d’une urbanisation du Vésinet nord, quartier sacrifié par l’équipe Bastard-Fiquet dans leur ébauche de PLU avait mobilisé de braves gens, instrumentalisés – ils le découvriront vite – à l’insu de leur plein gré.

La mayonnaise a monté, les larrons étiquetés pro-montessonnais ont pris une gamelle, et c’est au Vésinet centre (voir les 2 clichés) que Bouygues et consorts dorénavant font fortune. Les hauteurs centre-ville initialement R+4 sont passés à R+ 5 et les promoteurs ont transféré leur super cagnotte au Luxembourg. Business as usual.

Qu’a fait « Sauver le Vésinet » pour empêcher le massacre des arbres remarquables qu’il a fallu abattre ? Qu’a fait « Sauver le Vésinet » pour protéger l'environnement « Mansart » qui faisait le charme du centre ?

« Sauver le Vésinet » a pris le taureau par les cornes. Plutôt que s’intéresser aux petits problèmes des riverains de la rue Ernest André furieux du saccage de leur milieu, il s’est concentré sur les donneurs d’ordre, les Rapetou ; plutôt que tenter faire fléchir la municipalité au cas par cas, « Sauver le Vésinet » a noyauté le Château et contrôlé l’urbanisme qui siège en son donjon.

« Sauver le Vésinet » et monsieur Urba ne sont qu’une seule et même entité. A telle enseigne qu'un quidam mobilisé contre la bétonisation par Bouygues de la rue circulaire s’étant adressé à la mairie, deux personnes, M. Urba et son clone le responsable de «Sauver le Vésinet», l’ont reçu au Château. La tentative d’enfumage a échoué, mais le coup fut bel et bien tenté, la totale collusion démasquée et la clownerie établie.

L’association s’est transformée en officine, instrument officieux de la manipulation des administrés au service exclusif des intérêts du clan qui a fait »Main basse sur la ville ».

Avant qu’il ne soit trop tard, qui viendra sauver le Vésinet de la déchéance promise par cette clownerie ? 
Peut-être la nouvelle association :  « Vivre le Quartier république »

Avant qu’à son tour le prochain maire issu de ses rangs ne la transforme en officine …  


20 commentaires:

  1. Le recours gracieux s'adresse à la Mairie qui dispose de deux mois pour dire s'il y a, ou pas, raison valable de ne pas tenir compte de la demande.
    Après, ily a toujours la possibilité d'accéder au recours contentieux pour encore deux mois et de se défendre avec les services d'un Avocat spécialisé en droit de l'urbanisme. Et là, si le dossier est vraiment étayé, il n'est vraiment pas impossible de gagner. La ville peut être déboutée pour abus de pouvoir et le permis peut soi être à modifier pour rentrer dans le cadre du PLU en vigueur, soit être carrément annulé.
    Alors, concernant cet article, permettez moi d'être un peu dubitatif; ce n'est quand même pas un problème d'argent qui bloque les Vésigondins lorsqu'on sait qu'une procédure peut durer ub certain temps et aussi se gagner. Ceci serait la preuve indiscutable de la valeur de votre action contre ces constructions dont vous mettez la légalité en doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le billet ne met nullement en doute la légalité des obtentions des PC respectifs, il interroge la passivité de l'association "Sauver le Vésinet" quant à la défense et la sauvegarde de la spécificité du centre ville.

      Phénix

      Supprimer
    2. @ 18:39
      Votre réponse est exacte. Mais c’est celle d’un technocrate ou d’un riche vesigondin habitué aux demélés avec la justice. Un recours auprès du tribunal administratif génère des frais d’avocat: au moins 5000 à 6000 euros. Tout le monde ne peut pas payer.
      Ça génère aussi beaucoup de stress.
      Enfin, il y a des permis valables juridiquement, qui n’en demeurent pas moins des scandales politiquement, urbanistiquement ou simplement socialement en pourrissant la vie des riverains.
      Un maire n’est pas élu pour pourrir la vie de ses administrés mais pour l’ameliorer. Ça, Grouchko et F Jonemann s’en moquent royalement et ne le comprendront jamais

      Supprimer
    3. Au moins @22:18: vous connaissez bien la mentalité de Grouchko et de F Jonemann ou du" Conseil" le @ 18:39!




      Supprimer
    4. Ô Phénix!
      tout le monde se souvient d'un permis de construire accordé par Foy boulevard de Belgique. Les riverains attaquèrent ce permis et la justice leur donna raison en déclarant le permis illégal.
      Foy s'est assis sur ce jugement et déclara que les requérants n'avaient qu'à retourner en justice pour faire démolir la maison construite depuis plusieurs mois. L'affaire en est resté là.
      Alors que faire?
      Zorro

      Supprimer
  2. No -No et Euh- Euh répondront à ce billet , que quand le bâtiment va tout va, et ceci jusque dans les coffres des banques du Luxembourg!
    Au château on connait le Luxembourg !

    RépondreSupprimer
  3. Le 5eme étage place du marché on ne le voit pas, on le devine et si vous ne faites pas vos courses au Vésinet , l'immeuble sera même inexistant à vos yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore plus vrai la nuit, puisqu'il est noir. Evidemment, de jour, pour ceux qui habitent en face, son invisibilité nécessite un épais brouillard ou un ciel d'orage.

      Supprimer
    2. C'est encore plus vrai la nuit, puisqu'il est noir. Evidemment, de jour, pour ceux qui habitent en face, son invisibilité nécessite un épais brouillard ou un ciel d'orage.

      Supprimer
    3. Alors bien joué Euh Euh Euh, vous les avez bien u,u , les riverains de la place du marché ! Et ce n'est qu'un petit début car au Château on a de grands projets financiers qui rapportent! Le problème posé est : à qui ??? les "républicains " du quartier de" la république" que pouvez vous faire contre des riches promoteurs et des ... À vous de choisir le qualificatif!
      Pour vous aidez à comprendre lisez ou relisez le commentaire du 13 à 9h47. c'est du "EN TOUTE BONNE FOI"! De même que l'article des Echos sur les maisons W... et un élu...des Yvelins !
      Il semblerait que le passé n'est pas mort, qu'il ne l'a jamais été! C'est un passé ( celui là) avec des héritiers et un héritage !

      Supprimer
    4. Pour une fois, Je comprends en lisant le 11:02 pourquoi JOJO-3 et GRGR -2 sont copains ! Ils ont la même optique pour le bétonnage et ainsi découle leur besoin de faire couler un maximum de béton au centre ville et au quartier de la République,tout en préservant leurs quartiers ! Ce qui préserve le prix de leurs propriétés.

      Supprimer
  4. Phénix vous devriez faire un nouvel article sur les nouvelles frasques de notre député. Aujourd'hui dans le Monde, on peut lire que 3 députes : Yaël Braun-Pivet, Naima Moutchou (LREM) et Philippe peu (Parti communiste) sont allés visiter un Centre de rétention pour migrants à Mesnil-Amelot, 3 députés de gauche comme vous le constatez. Ces pauvres députés, qui se la jouent les sauveurs de l'humanité, sont en colère face à la salubrité des locaux et sont choqués d'avoir croisé une jeune africaine avec un bébé de 13 mois dont la mère ne voulait pas prendre l'avion pour rentrer chez elle ( précision importante). Par contre, cette semaine, on apprend dans le Parisien qu'une maman a couché à même le sol de l'hôpital durant plusieurs jours pour rester auprès de son enfant malade comme le font de nombreux autres parents dans tous les hôpitaux de France. J'ai honte pour cette député qui s'occupe des migrants, des prisonniers et pas des surveillants ou des citoyens français. Elle est complétement à côté de la plaque. C'est le comble que de vouloir faire financer aux Français des prisons et des centres d'accueil 5 étoiles. On comprend pourquoi la gauche a explosé et pourquoi le Pen a fait un score incroyable. Je pense que les vésigondins et les autres communes n'ont pas élu cette femme pour qu'elle fasse de l'humanitaire avec nos sous et pour des causes qui ne sont pas du tout prioritaires que ce soit au niveau local qu'au niveau national. Des causes qui déclenchent le désaccord et le mécontentement de plus de 80 % des Français. Le groupe En Marche du Vésinet devrait totalement se détacher de cette député car c'est certain qu'avec ce qu'elle fait, elle ne repassera jamais dans des villes bien ancrées à Droite. Aucune chance non plus pour les municipales. En attendant tout mon soutien aux parents d'enfants malades.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, hier, Braun-Pivet était à Punchline avec Laurence Ferrari. Elle était au sommet du nullissime, il fallait voire, Laurence Ferrari n'arrêtait pas de lui demander de répondre. C'était une carpe totalement effacée. Mais après une interview aussi pitoyable, Braun-Pivet ose écrire sur twitter : "J'étais hier dans @punchline chez @LaurenceFerrari face à Nicolas Bay (FN) et Danielle Simonet (FI) : #asile, #prisons, #ComLois. Pragmatisme et pédagogie, plutôt qu'invective et provocation, voilà qui permet de faire aboutir plus de choses. http://www.cnews.fr/magazines/punchline/punchline-du-12022018-185165 …"

      ..."Pragmatisme et pédagogie, plutôt qu'invective et provocation, voilà qui permet de faire aboutir plus de choses" non mais elle se moque vraiment du monde ! Comment faire avancer les choses quand on est même pas capable de prendre la parole ou de défendre son gouvernement. NULLE trop NULLE et incompétente totale.

      Supprimer
    2. moi aussi je l'ai vue ; elle est télégenique souriante , jamais dans l'affrontement verbal ,et en tant que présidente de la commission des lois une personnalité de choix pour booster les audiences .
      C'est de mon point de vue une excellente recrue pour les plateaux télé des médias

      Supprimer
    3. Anonyme de 11:06, en parlant de personnes "à côté de la plaque", votre post figure en bonne place.
      Nous parlons de l'urbanisme du Vésinet et vous, vous critiquez la députée sur sa prestation télévisée portant sur les prisons ...
      Si vous n'aimez pas Yaël Braun-Pivet et trouvez que son action nuit à la ville, écrivez un billet et soumettez le à Phénix.
      Sinon, ce que vous faites s'appelle du trolling (en bon français).

      Supprimer
    4. C'est vrai que les plateaux télé adorent les blondes, potiches, cruches et avec un sourire niais ! Quant à l'ano du 14h28 même si il semble que cette femme soit votre grande votre copine, avouez que sa nullité est à la hauteur de tous les immeubles construits ou à construire par M. EUH EUH... Enfin c'est sans aucun doute par son inaction, son incompétence et son copinage avec Bernard NONO qu'elle nuit à notre ville. A bon entendeur

      Supprimer
    5. Je suis tout à fait d'accord avec l'anonyme de 11h06.Nous en avons assez de ces hommes et femmes politiques qui affichent une bonne conscience de façade mais qui ignorent les problèmes quotidiens des français.Quelle honte de faire dormir une mère de famille par terre! Voilà ou mènent les politiques d'austérité.

      Supprimer
  5. I don't feed the troll.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici on parle la langue de Molière et pas celle de Shakespeare ! Cela me fait penser au dicton : "La culture c'est comme la confiture moins on en a et plus on l'étale".

      Supprimer
  6. Je pense que le commentaire du 11h06 ne fait pas du trolling et son commentaire est intéressant comme le billet du jour de Phénix qui traite d'un autre sujet. Je n'étais pas au courant des nouvelles péripéties de Braun-Pivet et elles m'intéressent également car il s'agit de la député de notre circonscription. Député qui pour ma part n'est pas à sa place contrairement à ce qu'elle prétend.

    RépondreSupprimer