8 novembre 2009

Belle du Seigneur

A t-elle tiré les ficelles pour mieux soutirer les marrons de feu…le p’tit Robert ? La question brûle toutes les lèvres depuis la révocation du premier adjoint.

Pourquoi Varèse a-t-il commis
ce meurtre alors qu’il avait neutralisé son frère d‘armes, alors que le pouvoir de nuisances de ce dernier ne menaçait plus personne ?

Pourquoi afficher les
dissensions graves dans son équipe au moment où sa cote de maire est à l’étiage avec la chute des feuilles d’impôts ?

Pourquoi rompre le fragile équilibre entre
mécréants et croyants?

C’est que ces deux clans s’
étrillent depuis le début du mandat. "Ordo ab chao" versus "Ad majorem Dei gloriam". Lumière des premiers le très vénérable frère de Caïn sous l’intelligence du quel le TOUT s’architecture, pasteure des seconds la douce et très Belle du Seigneur qui mène aux urnes le troupeau de ses innombrables ouailles bêlantes.

Entre l'Abel et la Belle c’est peu de dire que la paix céleste ne règne pas.
Elle ne pardonne pas l’outrage fait à l’épiscopat. La gifle à monseigneur l’évèque du début de mandat sur instruction de la coterie laïque a ouvert les hostilités.

Elle a vu tout le parti qu’elle pouvait tirer des erreurs tactiques du premier adjoint. Chargé de tous les maux de la place du marché, son cas était désespéré. En faire le premier martyr de la varésie ne pourrait lui être imputé. Seul le maire paierait cash le contre coup de ce sale coup.

Le
p’tit Robert s'est cru libéré de son chantage pas même voilée à la démission. Reprendre la main en exécutant le premier adjoint, ne fut dès lors qu'un jeu d'enfant, mais le piège s’était refermé sur une illusion. C’est : " aux ordres mon p’tit Robert ou je te file ma dèm !" avec la voix suave d'une enfant de chœur.

Qui règne aujourd'hui sans partage ? la
première adjointe qui n'a pas hésité à prendre le train de l'opportunité à l'instant où il se passait.

Qui est pris en
otage entre sa faction dure et sectaire et le réseau ultra puissant des bien pensants ? Le tout p'tit Robert qui a entamé sa descente aux enfers.

Sur l'agenda de celle qui ne sera qu'une
éphémère première adjointe, un déplacement déjà planifié pour Mr le maire : la fuite à Varèse.



16 commentaires:

  1. L'éminence grise8 novembre 2009 à 22:30

    C'est du super phénix

    RépondreSupprimer
  2. Trop de sous-entendus pour qu'on puisse croire à quoi que ce soit.
    Des faits!

    RépondreSupprimer
  3. Analyse très pertinente d'un observateur bien informé du rapport de forces au sein de la mairie

    Quelques dents vont grincer , mais des prières seront dites à l'intention de Phénix

    RépondreSupprimer
  4. Observateur Vésigondin9 novembre 2009 à 10:05

    Madame de Cupper est elle à l'initiative de la destitution de Monsieur Chatard ou bien n'est elle qu'une opportuniste qui sait profiter des situations pour en tirer le meilleur parti pour elle-même.
    Je veux simplement confirmer que l'information de Phénix est tout à fait réelle : Mme de Cupper menaçait Monsieur Varèse de sa démission au cas où il limogerait son premier adjoint Claude Chatard.

    Il est amusant aussi de constater qu'au moment de l'affaire Matalou, Madame de Cupper était beaucoup plus occupée par les intrigues du pouvoir que par la gestion des Affaires Scolaires dont elle a pourtant la charge. Elle, qui aurait du être en première ligne dans la résolution du problème Matalou, n'est jamais apparue : absente au Conseil d'administration du Collège, absente dans les discussions avec les parents, ne disant pas un mot sur le sujet au Conseil Municipal.

    Et comme par hasard, dans un courrier remis aux parents des collégiens le 5 novembre mais daté du 26 octobre et signé Robert Varèse, on constate au détour d'une ligne qu'un groupe de pilotage va suivre la campagne de vaccination.
    ... et Mme de Cupper fait une ré-apparition dans ce comité de pilotage !

    Mme de Cupper est beaucoup plus rusée et intrigante qu'elle ne veut le laisser paraître. Et elle est fort bien conseillée par un très proche.

    RépondreSupprimer
  5. elle a quelle ages cette vielle megere 78 ???ONT VA PAS ENCORE SE TAPER UNE VIELLE A LA PLACE DE VARESSE trouvez un jeune ou une jeune qui aime le vesinet l autre c est une girouette a bout de souffle

    RépondreSupprimer
  6. @ l'observateur vésigondin

    Vous avez l'air d'être aussi au courant de leurs magouilles.
    Alors pourquoi Cupper a protégé Chatard pendant longtemps et que maintenant elle le lache ?
    qu'est ce qui s'est passé pour qu'elle change d'opinion ?

    RépondreSupprimer
  7. Gardez-moi de mes amis...

    RépondreSupprimer
  8. Je suis stupéfaite de lire cet article. Non pas que je mette en doute les évènements rapportés par Phénix qui, malgré son ton sarcastique, nous a prouvé à maintes reprises qu'il disposait d'informations fiables. Ma stupéfaction est liée aux motivations et aux centres d'intérêt de nos élu(e)s.
    Pour qui se prennent ces adjointes, ce Maire ?
    Le Vésinet n'est pas le centre du monde. Ils ont été élus pour gérer une commune, pas pour transformer la mairie en un champ de batailles entre francs-maçons et cathos.
    Ces petits jeux politiques minables sont une véritable honte.
    J'habite Le Vésinet depuis 30 ans et j'ai vu se dégrader petit à petit le cadre de vie de notre commune. La faute n'incombe pas aux élus nécessairement, mais on attend d'eux qu'ils diminuent les nuisances de la vie moderne. J'envoyais mes enfants à l'école en vélo. Aujourd'hui, j'aurais peur de le faire.

    Alors, quand j'apprends que nos élus passent leur temps à mener des intrigues et s'accrochent à un petit pouvoir ridicule, je suis effarée.

    Occupez vous plutôt de gérer la commune avec rigueur et discernement. Revenez à un taux d'imposition plus raisonnable. Nettoyez à nouveau les rues. Facilitez la vie des familles et des enfants. Bref, faites en sorte qu'il fasse bon vivre au Vésinet.
    Il y a quelques années, nous envisagions de prendre notre retraite au Vésinet. Mais lorsque viendra l'heure dans quelques temps, c'est ailleurs que nous irons couler des jours paisibles.

    RépondreSupprimer
  9. vous n'avez pas compris que lang et de cuipper sont prêtes à trahir père et mére.tritant suit. Robert en ayant Foy en elles passera à la trappe le moment venu.Elles continueront avec un autre.Lang à l'ecoquartier et de cuipper 1er adjoint , pauvre Robert il n'a plus rien,qu'à se faire maltraiter par Phénix!Il partira de nuit.

    RépondreSupprimer
  10. Ils sont complètement perdus

    Avez-vous remarqué le nouveau plan de circulation autour de la place du marché imprimé dans la dernière revue à la gloire de notre Maire et téléchargeable sur le site de la Mairie.

    Est-ce le fait d'avoir obtenu l'appui d'une girouette ou ont-ils définitivement perdu logique et bon sens.

    En effet, dans quel sens tourner autour de la place pas bon marché

    RépondreSupprimer
  11. Et en plus, au bout de la rue Thiers vers la rue Horace Vernet, il y a toujours un arrèté datant de 2007, signé par J Frilley (ancien maire-adjoint à l'éqipement)...

    RépondreSupprimer
  12. Pour le totem de Françoise je propose M.R. soit "Mante Religieuse". Roro attention à tes attribut(ion)s.

    RépondreSupprimer
  13. Quelles histoires qui est franc mac qui est catho on ne comprend rien des précisions

    RépondreSupprimer
  14. Hubert et Vintraud sont franc maçons.

    Robert à été recalé

    RépondreSupprimer
  15. LA PARADE AU DETRIMENT DE L'ACTION

    Voila ce qui unit VARESE et de CUPPER.
    De CUPPER quiconque a eut affaire à elle, n'a put que s'en rendre compte:
    - Pour les mondanités, elle excellence
    - Quand il faut mouiller sa chemise, n'y a plus personne.
    VARESE en opposant : il avait un dénicher un bon Toutou qui fait tout son boulot, mais quand il est arriver à la t^te de la Mairie, un Toutou ça devient vite encombrant, surtout si celui-ci a plus d'estime au sein du personnel que le chef :
    Que fait-on quand veur se débarassr de son chien, on dit qu'il a la rage.

    Finalement le couple VARESE / de CUPPER c'est de la même trempe. Reste à savoir si la regigieuse finira par bouffer le Révérend !

    RépondreSupprimer
  16. ...ou l'inverse.
    Dans les deux hypothèses, c'est pas d'la tarte !

    RépondreSupprimer