13 novembre 2009

Piscine de Carrières : première victime !

Première et dernière victime de feu la piscine de Carrières : le maire du Vésinet.

Retour sur une soirée de crise au sein de la communauté de communes.

Ordre du jour : le choix d’une piscine en inter communalité. Sur les rangs la reconstruction d’une piscine à Houilles ou une nouvelle implantation sur la zone de grand équipement située au cœur de Carrières. Intérêt du dossier pour le Vésinet : secondaire !


Vu du Cosmos et du bureau du président de la CCBS – C. Murez - (photo) le choix de Carrières tombe sous le (bon) sens. Cette ville n’est elle pas l’épicentre de la communauté ?

Pourtant si le maire de Carrières a été désavoué par 5 de ses pairs dans un vote historique c’est non seulement parce qu'il a pris tout le monde à rebrousse poil (émule du p'tit Robert ?) mais aussi parce la question centrale de l’inter communalité n’a pas été tranchée, comme devait le relever perfidement le maire du Vésinet.

En termes simples, la CCBS doit elle financer des équipements d’intérêt local par l’intermédiaire d’une fiscalité avantageuse (ex Piscine de Sartrouville ou pôle Chanorier à Croissy) ou promouvoir essentiellement des nouveaux équipements collectifs à l’échelle du territoire ? Pour avoir fait l’impasse sur cette question centrale les maires de la boucle sauf Robert Varèse, ont signifié que l’intérêt de leur commune et incidemment leur réélection primaient sur l’intérêt collectif, sous réserve que ce dernier soit identifiable, comme devait le sous entendre André Michel.

Que le maire de Carrières se soit emporté pour faire valoir son point de vue de clocher en prenant des airs de tribun, c’est humain. Que le maire du Vésinet ait enfourché le mauvais cheval et se soit ramassé devant tous ses collègues reste impardonnable.

Seul supporter de la piscine de Carrières Varèse a fustigé Murez incapable à ses yeux de planifier le développement de la CCBS ,s’attirant cette verte réplique : "Je ne peux pas laisse dire qu’il n’y a pas de ligne directrice" sic. Fermez le ban.

Le docte Varèse mouché, il ne restait plus qu’à compter les voix. Et nouveau désastre pour le docte maire du Vésinet, Mme Lang, bien inspirée – rendons lui cette justice – se désolidarisa de son maire et déclara opter pour la localisation ovilloise de la piscine.

Soirée calamiteuse pour Varèse qui s’est mis 5 maires à dos, un président de la communauté, et a du constater le scission dans sa majorité.

Question impertinente : pourquoi est-il allé se fourrer dans un tel bourbier alors que le dossier n’avait rien de stratégique pour le Vésinet ?

Réponse : Parce que c’est Varèse et quand il peut faire un bide, il le fait !





24 commentaires:

  1. M'est avis qu'on va bientôt changer d'adjoint à l'urbanisme ! On nous expliquera pourquoi dans le prochain éditorial de la revue municipale, dans 2 mois donc.

    RépondreSupprimer
  2. Feu la patinoire ! Feu la piscine ! Là où il passe rien ne se construit.

    Feu l'égo-quartier ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que la doctrine de Herrr Varèzeu repose sur 'je ne veux voir qu'une seule tête'.

    C'est dommage pour Nadine : deux grosses erreurs en 3 semaines : avoir bêtement ouvert la bouche lors du dernier conseil pour sortir des inepties et voter contre son pseudo mentor à la CCBS.

    Elle va avoir les fesses rouges ...

    RépondreSupprimer
  4. D'où ma remarque d'il y a quelques mois : si Roro aime à ce point se ramasser, se faire mal, se faire humilier, plutôt qu'une brasserie (ou rien), sur la place du Marché, m'étonnerait pas qu'on se retrouve d'ici peu avec un club SM en centre ville !
    Et c'est pas son ego, que les gens viendront "flatter"...

    RépondreSupprimer
  5. Consolons Carrières de la non-construction de la piscine, en y installant une patinoire semi-enterrée, avec bibliothèque, médiathèque, etc.
    J'ai dit une sottise?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai un peu de mal à comprendre ce qui se trame dans les allées de la CCBS (Et dans la tête de nos élus par la même occasion).
    Nous en sommes aujourd'hui à envisager le financement d'une piscine supplémentaire au sein de la communauté de commune??? Alors que nous en avons une à Chatou, une à St Germain et qu'il est prévu que nous financions celle qui verra le jour à Satrouville!
    Il ne serait pas plus opportun de construire une patinoire en inter-communalité, plutôt que de dépenser pour des équipements déjà plétoriques (Et qui, soit dit en passant ne concerneront pas les vésigondins qui iront plus facilement à la piscine de Chatou...)

    De même, il faudrait peut être s'interroger sur le bien fondé de la participation financière du Vésinet à l'exploitation de la piscine de Saint Germain... Est-ce bien logique de payer pour toutes ces piscines...

    Je me permet de rappeler à tous que la part de la CCBS dans nos impôts a augmenté de 100% cette année. Combien demain?????

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que le projet d'une cuisine centrale intercommunale avec Carrières va avoir du plomb dans l'aile.

    Tant mieux car ce projet était sans intérêt pour les enfants du Vésinet (la liaison chaude n'apporte une meilleure qualité que si les repas sont préparés sur place).

    RépondreSupprimer
  8. je ne comprends pas : Le Vésinet ne fait plus partie de l'intercommunalité qui gère la Piscine de St Germain en Laye ? Pourquoi devrait-on payer pour une autre piscine ? On ne paie pas déjà assez ???

    RépondreSupprimer
  9. @ Marcel
    Il est très difficile de sortir d'un syndicat intercommunal. Il faut que tous les autres membres soient d'accord. Et souvent c'est une affaire de gros sous.
    Dans le cas de la piscine de Saint-Germain en Laye, la quote-part de chaque commune est proportionnelle à sa population. Or il s'avère que Le Vésinet avec 16900 habitants est la 2ème ville de ce syndicat (la première c'est évidemment Saint-Germain avec ses 38000 habitants)
    Inutile de dire que Fourqueux, Aigremont, Chambourcy ne sont pas prêts à donner un bon de sortie de ce syndicat au Vésinet.
    Je rappelle quand même que la contribution du Vésinet au syndicat qui gère la piscine se situe aux alentours de 80000 euros par an.
    Il est donc vraiment IMPORTANT de réfléchir à 2 fois avant d'entrer dans un tel syndicat

    RépondreSupprimer
  10. Pas plus que nous ne paierons pour la piscine de Sartrouville, nous n'aurions payé pour celle de Carrières ou le projet de Houilles.
    Si Le Vésinet paye pour la piscine de Saint Germain c'est pour que les écoliers puissent y aller "gratuitement".

    Le seul intérêt de déclarer un projet intercommunal est de bénéficier de subventions supplémentaires.
    C'est pour cette raison et elle seule qu'avait été créé le SIVU pour la patinoire.

    RépondreSupprimer
  11. @ Vésigondin
    Non Monsieur. Contrairement à ce que vous dites, nous ne payons pas le Syndicat de la Piscine pour que nos scolaires y aillent gratuitement.
    C'est le contraire : c'est parce que nous payons ce syndicat, qu'en contre-partie nos scolaires ont un accès gratuit ou que les vésigondins peuvent avoir un tarif réduit.

    Mais on peut aussi se poser une question : pour 20 minutes à se tremper les fesses dans l'eau, nos chères têtes blondes gaspillent une après-midi: aller en cars, vestiaire, piscine, re-vestiaire, retour en cars.
    Or le coût du car est loin d'être négligeable. Donc on a l'entrée gratuite mais la commune du Vésinet paye cher des transports scolaires pour une piscine très éloignée.

    Et tout ça pour un problème d'ego. En 1969/70, Alain Jonemann a préféré s'associer à Saint-Germain plutôt qu'à Chatou car la jalousie Chatou/Vésinet était importante.

    ça me rappelle un peu ce qui est entrain de se passer à la CCBS

    RépondreSupprimer
  12. Cher Phénix,

    J'ai pu assister au conseil CCBS d'hier soir et j'ai remarqué que l'ambiance entre les 7 maires était un peu différente de celle qui régnait lors de la précédente mandature.
    Je crois qu'il est utile d'expliquer à vos lecteurs que parmi les 7 équipes au pouvoir, 5 d'entre elles sont restées en place (Sartrouville, Montesson, Houilles, Chatou et Croissy)avec la spécificité catovienne d'un passage du pouvoir en douceur entre Murez et Fournier.
    Dans les 2 dernières (Carrières et Le Vésinet) les maires en place (Brondani et Foy) ont été très critiqués, avec les conséquences que l'on connait.
    Il ne faut donc pas s'étonner que les 2 nouveaux (Varèse et de Bourrousse) ne se sentent pas très à l'aise, car ils estiment sans doute que les 5 amis de leurs ennemis politiques ne peuvent pas être leurs amis.

    Mais je crois aussi que les 5 maires en question devraient prendre conscience qu'il n'est pas souhaitable de faire perdurer cette situation. Ils n'ont rien à gagner à laisser le grand bazar au Vésinet. Un petit coup de main de leur part pour aider à remettre une situation plus "normale" au Vésinet serait le bienvenu.

    RépondreSupprimer
  13. @Maurice
    Monsieur,
    Ce que vous dites n'est pas plus exact ni plus faux que ce que j'ai écrit.
    Pour le car, c'est vrai que cela coûte cher, mais de toutes façons, il aurait fallu un car pour aller à Chatou (gain de temps de 2 ou 3 mn tout au plus).

    Mais on ne reviendra pas sur ce point comme l'a souligné Maurice...

    RépondreSupprimer
  14. Information fausses pour la piscine de saint germain : le maire de l' époque: Chastang , voulait entrainer les communes de la boucle dans son projet de St germain pour une piscine Olympique ( 50 metres ) et demander une particpation aux communes .
    Chatou fit ses comptes et pour le même prix Chatou fit une psicine plus modeste de 25 metres mais sur la commune de chatou rien à voir avec l' ego ....ne refaites pas l histoire sans savoir

    RépondreSupprimer
  15. Je persiste Monsieur l'anonyme de 15h11 : l'ego avait vraiment quelque chose à voir là dedans.
    On a demandé au Vésinet de participer à la piscine de Chatou.
    Réponse: non
    Soyez plus doux dans vos propos, cher Monsieur. On peut dialoguer calmement.

    RépondreSupprimer
  16. A l'heure du débat sur l'identité nationale, je constate que le fond gaulois du "cher et vieux pays" se porte à merveille!
    Encore des millénaires de piscines et de patinoires devant nous..courage!

    RépondreSupprimer
  17. Varese mouché? Vaccination d'urgence!

    RépondreSupprimer
  18. Tout d'abord mes excuses pour le ton ,

    mais il semble que cela ne soit pas toute la réalité .

    C'est St germain qui pilotait le projet ,dont St germain demandait aux communes de particper.

    Ce qui veut dire que Le Vésinet ne pilotait pas le projet.
    Mais il est fort possible que le Vésinet ai demandé à particper à celle de Chatou,(pour concurencer le projet St germain ?....et faire baisser sa particpation ..)
    Alors comprenne qui pourra de sa particpation à celle de St germain ....avec les autres communes

    Chatou ayant financé seul , sans intercommunalité, ( certainement avec des subventions) sa piscine .

    RépondreSupprimer
  19. Pour MR le Belge,
    contrairement à ce que vous pensez les revenus de la CCBS émanent uniquement de la taxe professionelle et des dotations de l'état(DGF)et non pas de la taxation des syndicats inter communaux( sivu et autres sivom)donc rien à voir avec vos 100% d'augmentation.
    Par ailleurs le financement de la piscine de Houilles comme des autres équipements,est assuré entierement par les communes intéréssées aidés par le reversement de la TP qui n'est plus touchée par les villes mais par la communauté de communes sous forme de dotation de solidarité.Juste retour des choses pour les villes qui acceuillent des entreprises!!!

    RépondreSupprimer
  20. La piscine de St Germain coûte 4€ de droit d'entrée pour les habitants du Vésinet qui cotisent à hauteur de 90 K€ par an pour cette piscine. A chatou le droit d'entrée à la piscine pour les habitants du Vésinet est de 2,80 €. La piscine de Chatou ne coûtanrt rien aux habitants du Vésinet, pouquoi ne pas cesser de payer 90 K€ en pure perte à St Germain? et ne pas envoyer nos enfants à chatou? Les problèmes d'égo des élus municipaux commencent à me courrir et je leur recommande de consulter un psy.

    RépondreSupprimer
  21. VARESE INVESTISSEUR MALIN ?
    ou malgè lui ?
    Ou ... ?

    1.) Varese veut refaire Matalou.
    2.) Pbm du trnsfert des activité.
    3.) Le prefet cherche un lieu pour la vacination
    4.) Les dniers public sont prêt à compenser les déplacements
    5.) Varese propose Matalou
    6.) Bingo tout sera prêt pour refaire Matalou
    7.) grain de sable : dans sa précipitation n'avait pas prévu opposition => seulement la moitié du gymnasme est réquisitionné.
    8.) Beaucoup de dégât collatéraux : ce n'est pas son soucis. Si on a économisé 3 sous dans cette affaire tant mieux (même si l'état en dépense le double et tout les difsonctionnements ne sont pas règlés, que les vésigondins vont moins à leurs activités, lui n'est pas concerné).

    Enfin c'est pss si grave :
    On a une super cganotte : on l'a bien vu à la remise es médailles l'apéritif était beaucoup mieux fourni que l'année passée !

    Vas-y mon gros RORO ils n'y ont vu que du feu ! ?

    RépondreSupprimer
  22. Je partage votre opinion Harry Cover. Je crois qu'il faudrait oublier Saint-Germain (tant pis pour les 90 000 euros / an) et diminuer les frais de fonctionnement de la commune en envoyant nos enfants se baigner à Chatou.
    D'ailleurs, pour mes loisirs, c'est à Chatou que je vais.

    RépondreSupprimer
  23. Harry Cover,
    tout à fait d'acord avec vous,c'est bien pour cela que la CCBS a été crée!!!!

    RépondreSupprimer
  24. Le problème de toute cette histoire est qu'il y a des villes qui préparent des dossiers ficelés et cohérents et d'autres qui regardent !

    Jusqu'au jour ou les cigales se réveillent, s'affole et ébranlent la CCBS.

    A qui la faute ? Aux fourmis ?

    Allez les cigales ! Au travail .......

    RépondreSupprimer