30 novembre 2009

Toujours plus

Avec le p’tit Robert la coupe n’est jamais pleine, il en fait toujours plus. Le maire* offre à ses copains des cours d’art oratoire, de prise de paroles et de bec avec travaux dirigés sous la baguette d’une vedette du Conservatoire...

Finis les bafouillis d’un frère Jacques, les apostrophes d’une oie brune, les rictus d’une Josette, les pantomimes d’une Annie, tous ces godillots et quelques autres sont invités aux frais du contribuable vésigondin à assimiler les bases de
l'expression orale ; justification du
racket fiscal oblige !


Nos futurs Démosthène, la patate chaude* entre les dents, vont ainsi apprendre, en faisant des vocalises, à placer leur voix avant de nous inviter à la glisser dans l’urne.

Ne s’agirait-il de l’argent racketté aux vésigondins, ces cours de rhétorique seraient du dernier comique. Aujourd’hui c’est pathétique !


Varèse, remboursez les emprunts, restituez leur dû aux vésigondins et cessez de dilapider l’argent qui ne vous appartient pas !

• mail de Weber, envoyé à quelques proches du p’tit Robert en date du 28 XI à 11 h 19
• plus efficace que les cailloux selon Mme Labry.

Extrait du journal le Monde daté 30 nov, éditorial de PA Delhommais.


20 commentaires:

  1. Si Varèse conserve un peu d'honneur, il doit démissionner.
    Allez Tchao Pantin !

    RépondreSupprimer
  2. C'est sérieux, là, ou bien cette histoire de cours d'art oratoire est une sorte de métaphore ?
    Mais que fait Le Canard ?
    Voilà de quoi alimenter leurs colonnes, tant le ridicule de la situation est grand.

    Si ces "brillants" retraité expérimentés ont réellement fait les carrières dont ils se vantent avec le succès qu'ils prétendent, ils devraient plutôt être du côté des enseignants, pas des élèves.
    Et quid du "maître de conférence à l'ENA" ? Si cette histoire de cours est réelle, alors elle démontre le mensonge éhonté de Varèse sur son CV.
    Premier magistrat ou pas, l'usurpation de titres universitaire est sévèrement punie.
    Et alors, à quoi il sert, le gugusse chargé de la comm' et embauché avec NOS sous ? Il est payé à quoi faire, si ce n'est torcher (mal) la Pravda municipale ?

    Malheureusement, Brassens avait sans doute raison : "Il y a peu de chances qu'on détrône le roi des ©*n$."

    RépondreSupprimer
  3. Cette vedette du Conservatoire, est-ce celle qui dirige également une académie privée d'art lyrique, qui entraîne les choeurs de la RATP, qui monte un opéra au théâtre du Vésinet, qui normalement est présente 35 heures par semaines au Conservatoire et qui a été payé 600 heures au tarif des heures supplémentaires pour environ 10 mois ?

    Si c'est bien elle, elle effectue des journées d'au moins 30 heures dimanches, jours fériés et vacances compris ! NOUVEAU RECORD AU VESINET : les journées durent 30 heures !

    Après les bateaux coupés en 2, les illuminations de Noël qui devraient durer 18 mois pour être rentables, les impôts qui augmentent de plus de 50 %, voici que les jours rallongent ! A nous la première page du Guiness Book des records.

    Si c'est pour mentir et nous escroquer qu'ils prennent des cours , c'est inutile ! Ils savent déjà très bien le faire.

    P.S. Est-ce bien légal que cette dame travaille autant ? Ne pourrait-elle pas attaquer la ville pour "esclavagisme" et obtenir des dédommagements supplémentaires que, bien sûr, Monsieur le Maire réglerait avec nos impôts, qui, bien sûr, augmenteraient etc, etc, etc,

    RépondreSupprimer
  4. Nous n'avons rien compris !...
    Notre "Cher" Maire, cherche des idées pour le Développement Durable (par exemple) dans les bulles des meilleurs crus de Champagne !
    Il veut bien évidemment faire pousser à présent des vignes au Vésinet !
    Monsieur le Maire, n'avez-vous donc pas compris que vous polluez tellement l'air du Vésinet, que rien ne pousse !
    Petit message personnel : "Attaquez-vous à la presse et vous me trouverez !"
    Qui suis-je ?

    RépondreSupprimer
  5. Donc, depuis bientôt 2 ans nous sommes "gérés" par une équipe qui ne sait ni parler ni compter Sait-elle lire au moins ? Si c'est non alors là nouveau record : la ville serait gérée par une équipe d'analpha(bètes).

    Et ils ont pas honte, ceux qui les ont élus ?

    RépondreSupprimer
  6. @ Hunter

    c'est tout ce qu'il y a de plus sérieux, si cet épithète peut encore s'appliquer au maire du Vésinet

    RépondreSupprimer
  7. Payer des cours d'expression orale alors que depuis deux ans Varèze impose à ses "conseillers" de fermer leur gueule?

    RépondreSupprimer
  8. Heureux et veinards mortels sont nos élus (opposition comprise, j'espère.!?) !
    Ces cours de formation étaient-ils prévus au programme RPV ?
    A quand une formation à la comptabilité publique ?
    A ces questions, comme à beaucoup d'autres, il ne sera pas répondu, comme de bien entendu..!
    Rendez-vous dans 4 ans et qq, et
    Bonjour chez vous !

    RépondreSupprimer
  9. Phenix, de quoi te plains tu ?
    Sur ce blog, à plusieurs reprises, les commentateurs ont noté le peu de talent oratoire de nos élus. Dernièrement encore, après le CM miteux du 19/11, quelqu'un a souligné l'absence de charisme...
    Et bien voilà, ils te lisent et tiennent compte de nos remarques.
    Plutôt que la forme, il nous faut condamner le fond (que le mot est juste, ça touche le fond) et là, malheureusement, il n'y a rien d'autre à faire que l'ablation complète de l'équipe municipale.

    RépondreSupprimer
  10. Tant qu'à faire, pourquoi pas des cours de rattrapage à Boston (avion et logement compris), pour mettre à jour les connaissances acquises et sanctionnée par le désormais modialement connu MBA (Master of Business and Administration) délivré par le MIT (Massachusetts Institut of Technology)?

    RépondreSupprimer
  11. Grosso modo (vu d'hélicoptère, comme dirait not'maire)j'ai compté au moins 7 ingénieurs, 8 diplomés d'école de commerce ou Sciences Po, 1 avocat et une orthoponiste dans l'équipe municipale.

    Donc tous ces gens-là (rappelez-vous, choisis pour leurs grandes compétences) ne savent pas parler ?

    Le plus grave, c'est que non-contents de ne pas parler ils sont sourds aux aspirations des vésigondins. Peut-être devrions nous apprendre la langue des signes !

    RépondreSupprimer
  12. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  13. Comme aurait dit Francis Blanche: "il est "vareuse", pardon, il est "tunique"...
    Et le drame, c'est nous qui l'avons...pourvu qu'il n'aie pas un clone...La mairie prévoit-elle au milieu des guirlandes un arbre de Noël pour les enfants? Car enfin une bonne nouvelle: inutile d'engager un clown, nous en avons plusieurs; mais triste nouvelle, ils seraient incapbales de faire rire les petits Zenfants...ils sont effrayants!

    RépondreSupprimer
  14. Suggestion: puisque Roro donne dans la formation continue, pourquoi ne pas inscrire ses troupes à d'autres séminaires: - DPPO (Direction Participative Par les Objectifs) vieille technique de management d'il y a plus de 30 ans... - Analyse transactionnelle...(vous avez dit: transactionnelle?) et puis au Vésinet il y a un grand spécialiste du TQC (Total Quality Control), il pourrait peut-être à titre bénévole donner des cours de rattrapage...

    RépondreSupprimer
  15. Question sur les ziphones et les cours pour les zaphones :
    Inscrits à quel(s) chapitre(s) du budget ?
    Délibération ? Votée ? Quand ?

    RépondreSupprimer
  16. Le bénéfice de cette formation s'étend-il à TOUS les élus ?

    RépondreSupprimer
  17. Pourquoi ne pas utiliser les services d'un vésigondin qui sait faire tout ça:

    -les nouvelles conditions de la mondialisation économique ;
    -la mutation des entreprises et de leur management ;
    -les jeunes et l'entreprise : la nouvelle donne de la rencontre ;
    -le fonctionnement en réseau ;
    -la modernisation de l'Etat ;
    -le développement territorial ;
    -les organisations apprenantes ;
    -l'évolution des systèmes éducatifs ;
    -la « nouvelle excellence » du dirigeant.

    RépondreSupprimer
  18. Pourquoi ces personnes jusqu'à présent si sûres d'elle-mêmes, de ce qu'elles avaient fait, de ce qu'elles faisaient et de ce qu'elles feraient ont-elles soudain décidé d'apprendre à parler ?
    Ont-elles soudain compris que leurs discours ne valaient pas un clou ? Non pour cela il leur faudrait un peu d'humilité.

    Elles commencent simplement à avoir peur, peur de la majorité silencieuse, peur des contribuables excédés, peur des parents d'élèves méprisés... La peur étant mauvaise conseillère, elles réagissent, elles appellent la police sans raison, elles veulent toutes apprendre à communiquer, puisque leur responsable communication en est incapable.

    Trop tard, le mal est fait, même bien emballés nous aurons du mal à gober leurs discours.

    RépondreSupprimer
  19. C'est pris sur le budget formation du (petit)personnel ?

    RépondreSupprimer
  20. Voilà une initiative propre à dissuader quiconque aurait été tenté de le faire d'émettre des votes négatifs sur les sujets qui seront abordés dans les semaines qui viennent !
    C'est indéniablement de la belle ouvrage...avec nos sous !
    Les élus des listes non-RPV bénéficient-ils de la même offre de formation ?

    RépondreSupprimer