16 décembre 2009

Teckel rebel ou caniche à sa mémé

Le doute les gagne, le spectre de la déroute les hante, l’unité de façade a laissé place à de profondes lézardes, qu’ils ne peuvent plus nier.

En privé, ils se lâchent. C’est à celui qui aura les mots les plus durs pour dénigrer l’
euro tsar, leurs conjoints sont sans retenue, dégoisent sans vergogne flétrissant non sans lâcheté le nom même de l’élu. Manque de Pô, il n’est pas tourangeau, mais lombard le Roberto du Vésinet, qu’est ce que ses oreilles doivent siffler !

Tel adjoint s’enorgueillit de s’être
durablement battu pour sauver la peau du second, tel autre doué pour raconter n’attend plus que le nom de la banquière pour sauter du rafiot, tel conseiller sachant compter décompte sa voix dans les 7 non à la destitution, tel autre prend son setter pour témoin de la volonté de plusieurs de ses copains de monter dans le premier train de la contestation et feint de s’étonner de la couardise des jeunes conseillères scotchées à leur bureau par peur de représailles.

Promettre un
frère à la curée, puis guetter le signal pour sonner l’hallali, c'est le prix qu'ils lui feront payer pour les coupes qu’ils auront bu jusqu’à la lie. Alors sœur Annie, ne vois tu pas le premier veneur venir ?

Et si tous ces discours n’étaient que poudre aux yeux, leurres pour la galerie, promesses d’hypocrites pour camoufler leur pitoyable veulerie ?

Réponse demain 20 h. Le refus du budget, le non à la hausse des impôts, ultime chance de montrer qu’ils en ont, ou de l’infirmer.

Si ma tante en avait….



9 commentaires:

  1. Qu'on se lâche en privé, comme on peut le faire contre un collaborateur ou contre le boss dans une société est une chose, qu'on passe à l'acte en est une autre.
    DONC, je suis prêt à parier mon augmentation d'impôts locaux contre un gueuleton aux Ibis qu'hors la loyale opposition à l'Ego Star et le nouveau martyr (et encore, je demande à voir pour ce dernier, qui n'en est plus à une près) ils voteront tous POUR ce qui leur sera proposé.
    Et, bien sûr, au prochain scrutin, ma voix n'ira pas à toute liste qui comprendrait l'un quelconque de ceux qui continueront à tenir la main à la poursuite de la démolition du Vésinet.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  3. Pour en avoir discuté avec une conseillère de la majorité, ils sont tous convaincus (ou le disent) que ce blog n'est qu'un nid d'aigris de ne pas être autour de la table du conseil. Ils ouvriront probablement les yeux un an avant les prochaines élections, comme Françoise, Nadine et Annie, sauf que le mal sera fait et qu'ils ne peuvent pas l'ignorer aujourd'hui. Comme le disait fort bien je ne sais plus qui au sujet d'un premier ministre bitanique qui savait dire "non" : c'est la seule femme politique qui en ai".
    A bon entendeur salut!

    RépondreSupprimer
  4. La vie rêvée est plus importante (et souvent plus belle) que la vraie vie!
    Alors ... tous les espoirs sont permis.
    Rêvez!

    RépondreSupprimer
  5. @ Harry
    Vous pourrez lui dire, de ma part, à "votre" conseillère de la majorité, que si elle envisage ainsi les gens qui fréquentent le blog, elle se trompe lourdement.
    J'ai d'excellentes raisons de ne pas envier ceux qui sont autour de la table, et encore moins lorsque je vois ce qu'On leur fait aval(is)er.
    Le réveil sera rude, surtout pour ceux/celles -il doit en exister- qui sont de bonne foi.
    En tout état de cause, aux prochaines "municipales" -et le plus tôt serait le mieux- ma voix n'ira pas à toute liste qui hébergera quiconque aura participé au désastre actuel !

    RépondreSupprimer
  6. @Harry

    Votre conseillère majoritaire est complètement anésthésiée. Si son seul moyen d'exister est de croire que Varèse et ses godillots ont raison contre 90% des vésigondins ... et bien ma foi ... qu'elle rêve !
    Cela lui coûtera moins cher qu'une cure de désintoxication ou des séances chez le psy.

    Mais prévenez la quand même : un jour elle ne sera plus élue. Aidez la à préparer la chute, qui risque d'être lourde !

    RépondreSupprimer
  7. Il n'est pire sourd que celui qui ne veux pas entendre. Pour être aigris il faudrait que nous soyons en(vieux). Envieux de quoi ? d'avaler des couleuvres ? de se faire siffler en arrivant à la Mairie comme cela risque de se passer ce soir ? d'avoir un i-phone , de boire une coupette après les conseils ?

    Non merci, nous ne sommes pas envieux mais en colère et nous n'avons pas encore de troubles
    de mémoire. Alors pour les prochaines élections (municipales ou autres) nous savons sur quels noms ne se porteront pas nos suffrages. Ils feraient bien de relire la nouvelle de Daudet "la mule du pape".

    Et pour ceux des conseilleurs qui auraient des problèmes de conscience (c'est possible, sans rire ?) : une enveloppe, un timbre et une lettre de démission. De quoi ou de qui ont-ils peur ?

    RépondreSupprimer
  8. Credo quia absurdum... Vade retro Varesius...
    Mercator.

    RépondreSupprimer
  9. 1. J'AI GAGNE MON GUEULETON AU IBIS, JOURS DE BANQUETS VARESIEN EXCEPTES S'ENTEND!
    2. EXECUTION DE LA DECISION ANNONCEE => PAS DE QUARTIER POUR TOUTE LISTE HEBERGEANT UN DES SECTATEURS DE LA VARESIE. AUCUNE REPENTANCE NE SERA PRISE EN CONSIDERATION !

    Anonyme 20:32 du 16/12

    RépondreSupprimer