1 décembre 2009

Jet d’éponge


« Hier contesté, aujourd’hui détesté je m’en vais avant d‘être haï pour avoir trahi l’espoir que ma candidature avait soulevé. »

Ainsi commence la lettre ouverte que le maire de la commune de L. publie sur son blog, lettre qui se poursuit : « Au terme de ma deuxième année de mandat, je mesure que je n’ai aucun bilan à présenter. Je suis très en de ça des engagements pris lors de ma campagne et par correction vis à vis de mes électeurs je tire ma révérence.

Que ce soit sur le terrain de la sécurité, de l’image de la ville, de la culture et de ses associations ou de la finition du grand projet « pharaonique » de mon prédécesseur mes réalisations sont à l’opposé de ce que j’avais promis. En revanche la hausse des impôts et le creusement de la dette défient par leur excès la bienséance dans la conduite des affaires publiques, comme les caciques de l’UMP ne cessent de nous le rappeler.

Lâché par les opportunistes, vilipendé par les revanchards du mandat précédent, abandonné par les mères de famille de ma liste et la vaste majorité des administrés j’aspire à retrouver un peu de sérénité dans mon cosy 2 pièces cuisine, à deux pas de chez ma cousine, près de la place du marché.

D’autant que maires des environs, vice président du conseil général, président de l’ agglomération, tous me décrient et que le préfet dont je suis le plus docile des subalternes me rabroue publiquement.

Déjà les conseillers déroutés par la mise à l’écart de l’ami de toujours – celui qui me poussait aux excès - se déchirent entre vautours, mantes et quelques chacals n’attendant plus que ma dépouille.

Alors je jette l’éponge, encore heureux que l’apathie de mes opposants m’ait évité de sombrer avec l’article 97 du code électoral. « La Santé : vaut mieux l’avoir que d’y être logé » disait un édile de Grenoble qui savait de quoi il en retournait. "

Cet extrait d’une lettre de Mr X, maire démissionnaire d’une ville de Gironde n’a aucune chance d’être publié sur le site personnel du maire du Vésinet, et pour cause, ce monsieur ne communique pas sur un blog. S’il en créait un, il pourrait s’en inspirer.



15 commentaires:

  1. Bravo Phénix pour avoir déniché une telle oeuvre.
    Comme quoi, aux quatre coins de France et de Navarre, existent des P'tits Robert en puissance qui naviguent de façon identique.

    Heureusement, certains retrouvent la raison. Nous, il faudra d'abord un passage prolongé par la clinique des Pages de l'habitant du Bd Carnot. Il a cependant de la chance, il pourra y aller à pied, plutôt que de prendre sa vieille guibarde polluante. Mais il est vrai que c'est un Maire très écolo!

    RépondreSupprimer
  2. Chaque Vésigondin mécontent du Maire, le P'tit Robert, pourrait imprimer le modèle de lettre et l'envoyer sous pli Bd Carnot, avec la simple mention "signer au bas de la page et dater"!

    RépondreSupprimer
  3. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, faudra quand même corriger les fautes d'orthographe. Quoi que... Avec "Robert Varèse" et une signature en bas, ça aura l'air authentique.

    Pour ces fêtes de fin d'année, je fais le voeu que les perspectives de notre ville s'améliorent avec la démission de Robert Varèse et de son équipe.
    Que ces messieurs sauvent le peu d'honneur qui leur reste et qu'ils partent.

    Varèse pourrait organiser un référendum : "Voulez-vous que je reste ?" La question entre dans ce cadre, car on peut y répondre par "oui" ou par "non".
    Mais je pense que l'honnêteté et le courage ne font pas partie des valeurs du bonhomme : il est incapable de nous prouver qu'on a tort.

    RépondreSupprimer
  5. Se non è vero, e ben trovato...

    RépondreSupprimer
  6. On peut toujours réver ! Ca ne coûte rien.

    Au fait, que pensent les vésigondins des nouvelles guirlandes ?

    RépondreSupprimer
  7. Puisque notre Maire manque d'idées pour utiliser la place du Marché, voici comment trouver vite et facilement 20 millions d'euros pour désendetter la ville et rembourser le trop d'impôts perçu des vésigondins!

    http://www.dailymotion.com/video/xb3s0j_face-a-marine-le-pen-ramzy-hammadi_news

    RépondreSupprimer
  8. Sacrément bien torchée cette lettre de dem ! quand est ce qu'il la publie le Robert ?

    RépondreSupprimer
  9. L'oie brune qui prend ses quartiers d'été à soulac en Gironde a été une des premières (si ce n'est la première) à informer son maître cosmique du précédent arrivé dans la commune de L. en Gironde.
    Robert Varèse n'aurait pas fait de commentaire !

    RépondreSupprimer
  10. Virandus est Robertus !

    RépondreSupprimer
  11. je ne comprends pas?il y a donc deux oies?brune et blanche?

    RépondreSupprimer
  12. Casses toi Robert et toute ta clique, votre gestion est lamentable et l'avenir très inquiètant: les terrains de l'Hôpital. Vous êtes en train de nous faire un "Sarcelle" en pire. Quand on est incompétant on dégage.

    RépondreSupprimer
  13. à anonyme de 19h33: Excellente l'idée du lieu de culte pour boucher le trou de la place du marché...Roro le grand Mamamouchi...il aurait fier allure.
    Mamamouchi: Nom burlesque dont s'est servi Molière pour donner une dignité turque à son bourgeois gentilhomme.
    Par extension, se dit en dénigrement des hauts dignitaires dont on veut faire ressortir l'air d'importance ou d'arrogance.
    ÉTYMOLOGIE
    Mot arabe signifiant propre à rien et ne désignant aucune dignité chez les musulmans ; de l'arabe ma menou schi.

    RépondreSupprimer
  14. Il va sans dire que la lettre ci-dessus est complètement apocryphe, bien trop précisément appliquée au cas du Vésinet.
    Mais sur les 36000 communes de France, combien ont vu leur Maire incompétent démissionner ?
    Le chiffre serait dérisoire comparé à celui des maires incompétents réélus.
    Votre tête de turc est encore là pour un moment!
    Mais on peut croire au Père Noël, surtout en cette saison.

    RépondreSupprimer
  15. Ma parole ! Varese et sa clique de maires-adjoints incompétants,va nous faire regretter Mr Foy !!!
    Pensez donc , en 12 ans de mandature ,ce dernier n'a pas augmenté le taux de base qui est resté à 8,5%...!

    RépondreSupprimer