23 décembre 2009

La pédale douce

Cet ultime billet daté 2009 sera consacré aux vœux que très humblement Phénix formule pour monsieur le maire du Vésinet, premier vice président de la communauté de communes des boucles de la seine, et madame.

Sur le plan privé, que la
santé – vous soit donnée à tous deux – mais qu’y loger vous soit épargné ! Encore qu’au quartier VIP on sache accueillir les gens de votre sang.

Que l ‘
inspiratrice de vos égarements se fasse un peu plus discrète et vous économise les crises d’emportement dont vos proches, les moins proches et votre palpitant font régulièrement les frais. La tempérance n’est pas son domaine de prédilection. Loge-t-on impunément allée de l’Émeute sans que ça déteigne sur le comportement ? Les psychanalystes sont divisés sur la réponse à donner. Les psychiatres n’ont pas encore été consultés.

L’essentiel, c’est la conduite du
char de la mairie. Et là on notera avec satisfaction que vous avez investi dans les meilleures technologies : le vélo électrique. Enfin la pédale douce ! C’est une sage décision surtout si vous l’appliquez aux impôts, aux couts des services, aux actions revanchardes et vachardes ...vous évitant d'être en 2010 l'édile atrabilaire et détesté, risée de l'arrondissement.

Le vélo électrique c’est économique mais acrobatique quand la commune se refuse à déneiger, à saler ou à sabler sa voirie au motif donné par vos services techniques que la "
neige ça peut toujours retomber !" Alors avec le vélo il vaut mieux rester à la maison en espérant le réchauffement climatique que vos administrés – on les comprend - appellent de leur vœux.

En 2009 beaucoup d'entre eux, incapables de discerner les bienfaits dont vous les combliez – tous n’ont pas un coin de table pour pondre un Questionnaire, un immeuble rue Thiers à vous céder, ou un terrain rue Pallu sur lequel investir..., vous ont ouvertement, voire vertement, invité à dégager. (il ne s’agit plus d'enneigement). Des malotrus.

Non, monsieur le maire, ne partez pas, ne cédez pas à la pression populaire qui vous enjoint de faire vos adieux. De grâce résistez quelques mois encore, il ne vous reste plus qu'un quarteron d'octogénaires à décevoir. Ils pourraient vous en vouloir.



Prochain billet début 2010


18 commentaires:

  1. Joli texte!
    Bonne année Phenix!

    RépondreSupprimer
  2. Super Phénix ! pour ces vœux
    Au plaisir de te retrouver bien vite en 2010

    RépondreSupprimer
  3. 2009 se finit en apothéose...
    En espérant voir le Phénix 2010 renaître de ses cendres, plus beau encore.
    Bonne année à tous.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo ! Effectivement mieux vaut en rire que pleurer !

    RépondreSupprimer
  5. Grace à vous, on sait ce qui se passe à l'extérieur et en souterrain, même si le bilan de la municipalité est dramatique et répréhensible, dans vos chroniques il y a beaucoup d'ironie, second degré, de foi en le Vésinet malgré l'acharnement à vous la boucler.
    Merci pour votre courage qui nous permet de garder le tête hors de l'eau.

    RépondreSupprimer
  6. Bonnes fêtes de fin d'année au Phénix des hôtes des bois du Vésinet.
    Nous pourrions lui souhaiter une année 2010 plus paisible, mais gageons que l'esprit fertile de notre Grand Cosmique Troupier alimentera encore la chronique...

    RépondreSupprimer
  7. Joyeux Noël et vive la liberté de la presse en général et sur ce blog en particulier.

    RépondreSupprimer
  8. Il faut démissionner Myard qui a soutenu Varèse

    RépondreSupprimer
  9. Le Vésinet Solidaire et Durable23 décembre 2009 à 23:52

    bonnes fêtes Phénix, notre provocateur de la démocratie.La satire est ta manière à toi de dire la vérité.Et tu as pour ce faire un réel talent.La lecture de tes pamphlets au second degré est un délice ,même si le premier degré est parfois un peu dur. A l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  10. Phénix,
    Donnez un conseil à votre Père Noël : si il est à sec, il n'a qu'à aller voir P'tit Robert: lui il a une hotte bien garnie.

    Et pour reprendre la réplique mythique de Josette : "JOYEUX NOEL PHENIX !"

    RépondreSupprimer
  11. ce matin, des travaux ultra bruyants ont eu lieu sur la plse du marché à 7h30 (je crois qu'il s'agissait du nettoyage des dalles).

    c'est tout simplement insupportable d'être réveillé aussi tôt un 24 décembre.

    RépondreSupprimer
  12. Du bruit sur la place du marché, il n'y en aura jamais assez. Juste punition pour tous les égoïstes qui se sont opposés aux projets, intelligents, solides, utiles qui avaient été mis en chantier.
    Ne dormez pas en paix, les Amis, souvenez-vous!

    RépondreSupprimer
  13. Les travaux ultra-bruyants consistaient à "poncer" la dalle ultra-glissante, la nouvelle "patinoire en plein air". Le revêtement étant trop lisse, les services techniques du Roro ont décidé de rendre le revêtement plus abrasif, pour qu'on ne s'étale plus.
    Y avait aussi des équipes de nettoyage car depuis samedi dernier, la place n'a pas été nettoyée: je ne l'ai jamais vue aussi sale : tas de neige grisâtre, épluchure de poireaux et papiers gras du marché non nettoyés.

    RépondreSupprimer
  14. La pédale douce ?
    Mais c'est la troisième dimension, pas le second degré, comme dirait ma copine Josiane.

    RépondreSupprimer
  15. mêlme si ces travaux sont nécessaires, ce n'est pas la peine de les faire commencer aussi tôt.

    ça fait deux ans det demi qu'on se tape des travaux, avec les camions qui ala grande époque démarraient leurs moteurs diesel entre 5h30 et 6h00.

    ça suffit.

    j'ai pas envier de payer 53,79 % de part communale des impots locaux en plus par rapport à l'année dernière et en plus me faire réveiller.

    RépondreSupprimer
  16. Meilleurs voeux Phénix, au plaisir de lire vos notes en 2010 et au delà

    RépondreSupprimer
  17. Courage en 2010, Phénix! On les aura!

    RépondreSupprimer