5 décembre 2009

Myard, Gattaz et l’imposteur


L’intrusion du p’tit Robert polluera-t-elle la séance de dédicace que Jacques Myard et Pierre Gattaz donneront successivement ce samedi à la maison de la presse ?

Notre député dés 11 H, le président de Radiall et du FIEEC après 17 heures viennent à la rencontre des vésigondins pour présenter le fruit de leurs dernières réflexions.

La mondialisation sert de thème aux épanchements de l’élu de la circonscription dont il se dit qu’il aurait bénéficié des
élucubrations cosmiques de son poulain vésigondin

Plus sérieusement
Pierre Gattaz, avec un clin d’œil à Louis Pauwels, évoque le cauchemar de la désindustrialisation du pays dans son livre : le printemps des magiciens.

Qui signera le prochain ouvrage
d’un vésigondin : "L’automne des imposteurs"


Une banquière ?



Une analyse de la thèse de P. Gattaz, par Candide




10 commentaires:

  1. Attention PHENIX!
    Vous ne savez pas lire , ce n'est pas Yvon Gattaz, mais Pierre Gattaz.

    RépondreSupprimer
  2. Merci d'avoir pointé cette erreur - surtout dans la ville d'Yvon !

    Faute reconnue, faute corrigée !

    Phénix

    RépondreSupprimer
  3. mais c'est son frére!!!!! PDG de RADIAL !!!!YVON ne l'a t-il pas étè ?

    RépondreSupprimer
  4. Sur la première en page d'ouverture du site il y a toujours Yvon...

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi ne sont-ils pas venu dédicacer sur la place du marché ce matin, ces messieurs ? C'est vraiment super-convivial, cet espace de caractère, sous les ondées de saison ! Une véritable réussite, et pour une somme modique, qui plus est ! Bravo à l'équipe en place ! On inaugure quand, au fait ?

    RépondreSupprimer
  6. De toute façon, qu'on se soit fait copieusement saucer ce matin sur le marché, Robert s'en fout : il n'y met jamais les pieds. Et c'est bien dommage : ce matin, il aurait entendu tout le bien que pensaient de lui les commerçants et les clients.
    Son marché de plein vent, il l'aurait parcouru dans tous les sens, à grands coups de pompes dans un endroit que la politesse m'interdit de nommer ici.

    Si je ne m'abuse, l'inauguration devait avoir lieu fin novembre. La date précise était annoncée sur le site de la mairie, mais impossible de la retrouver.
    Robert, tu es la honte de ta fonction ! Tire-toi ! VITE !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Et quand il pleut beaucoup, l'eau entre dans le parking (en pente) et le sol devient très glissant : j'ai assisté ce matin à une belle pirouette que n'aurait pas désavoué Suriya Bonaly. Au fait, en cas d'accident c'est not'Maire qui règle les frais médicaux ou ce sera encore la faute de ses prédécesseurs ?
    Et les petites loupiottes bleues qui illuminent la dalle en pente, c'est pour que not'Maire puisse poser son hélicoptère ou pour le traineau du Père Noël ?

    RépondreSupprimer
  8. Comme toujours, Jacques Myard fait sa pub. Un bon conseil : n'achetez pas ce bouquin. D'abord, ce n'est pas un livre de Jacques Myard, mais une compilation de textes de différents auteurs qui ont été présentés lors d'un colloque.
    Myard s'en tire à bon compte en mettant son nom sur le titre d'un ouvrage dont il a écrit moins de 10% du contenu.
    Deuxièmement, en cliquant sur la photo du bouquin, notre ami Phénix a mis un lien vers les éditions L'Harmattan qui livrent gratuitement une dizaine de pages.
    Si après cela, vous avez toujours envie d'en savoir plus, je connais un ami qui a acheté le livre et peut vous le revendre en solde (première main, ouvrage à peine lu, prix à discuter) : ça vous coûtera moins cher que les 18 euros réclamés par le libraire de l'avenue Foch.
    Pratiquement, envoyez une offre par email à :
    petit.myard.maxi.prix@levesinet.com
    Si après tout cela votre irrésistible besoin de dépenser les 18 euros n'est toujours pas assouvi, je ne peux plus rien faire pour vous.
    Allez éventuellement consulter un psy: il vous aidera à analyser les raisons profondes qui vous poussent à aider un député complice d'un maire du Vésinet qui vous a trompé, menti et humilié depuis 2 ans.

    RépondreSupprimer
  9. Candide, alias Phénix publie une critique du livre de Pierre Gattaz

    http://librecours.over-blog.com

    RépondreSupprimer