20 décembre 2009

Opération ville morte !

Après 7 années de gestation, 2 annnées d’intense préparation la dynamique équipe municipale vient de dévoiler son plan d’action commerciale.

Concoctée par monsieur le maire, l’ami des petits commerçants, coordonnée par son adjoint aux finances, l’air toujours emprunté, exécutée par Mme Peace and love, l’air hagard des gens abonnés aux retards, une animation d’un nouveau genre conçue pour booster le commerce local en ce dernier dimanche avant Noël était claironnée en plein conseil municipal.



Une opération
exceptionnelle devait insister, monsieur le maire, une animation d’un nouveau genre détaillée sur une pauvre banderole bigarrée, égarée devant la poste, avec bouclage du centre ville, mise en zone piétonnière, pom pom girl, tutus et tutti quanti !


Opération exceptionnelle, ou
opération ville morte ?

Personne n’avait encore réussi, aucun maire ne s’y était aventuré. L’intrépide timonier, fils de petit boutiquier s’est attelé à cette impossible tâche :
faire fuir les chalands loin du Vésinet : et il a gagné, il faisait lui aussi ses emplettes au Mesnil le roi.


Photos prises le 20 décembre à 16 h 30





7 commentaires:

  1. C'est bien triste mais -pour une fois- est-ce vraiment la faute de RoRo ?

    RépondreSupprimer
  2. Le plus dramatique, c'est que ça va conforter ce malade dans l'idée qu'il faut un "manager de ville".
    Je croyais que, justement, retraité expérimenté, le "management" façon entreprise, c'était la méthode qu'il comptait appliquer à la ville. Et il veut embaucher quelqu'un pour ça ?!
    Mais nom de nom, c'est SON boulot de maire, de "manager" la ville ! S'il est pas foutu de le faire, qu'il dégage !

    RépondreSupprimer
  3. Si ça se trouve, c'est un coup de Myard, pour se venger de l'abscence de Roro à sa dédicace.
    Il est pas grand, mais qu'est-ce qu'il a les bras longs, Jacquo !
    M'enfin qu'il fasse gaffe à pas se marcher sur les doigts...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis sorti cette après-midi faire quelques emplettes en pensant que le centre serait animé.
    C'était pathétique : 2 malheureux comédiens avaient été embauchés pour chanter dans la rue accompagnés de leur orgue de barbarie.
    Extrait d'un échange de l'un d'entre eux avec un commerçant de la rue Thiers dont la boutique était désespérement vide :
    "Jusqu'à quelle heure êtes vous ouvert ?
    - je sais pas; je crois que je vais fermer, y a personne ! Et vous, vous jouez jusqu'à quelle heure ?
    - on doit chanter jusqu'à 18 heures! mais on se les gèle; on a failli se casser la figure sur la place du marché tellement elle était glissante."

    Bref c'était à mourir.

    RépondreSupprimer
  5. "Goûter, bonbons, viennoiseries, ballons offerts" ?
    Si j'aurais su, j'aurais v'nu.
    Mais j'aurais quand même préféré un gueuleton aux Ibis et une coupette de champ'.

    RépondreSupprimer
  6. Combien d'années pour remettre sur pied une ville massacrée en quelques mois ?

    RépondreSupprimer
  7. continuer à glousser mais que faites vous tous autant que vs êtes mais sortez trouvez des idées. c'est toujours facile de critiquer sans mettre son nom. mais braves gens qui avez la langue si bien pendu montrez ce que vous savez faire ?

    RépondreSupprimer