18 décembre 2009

Pendant la crise la goinfrerie continue

Les caniches auront leurs croquettes pour Noël ! Aucun n’a manqué à l’appel du chef du chenil. Aucun ne s’était métamorphosé en teckel rebelle. Non, ils sont restés sagement couchés, la queue frétillante, sniffant la petite gâterie promise aux Ibis.

Le budget voté le racket peut perdurer. Mais c'est un budget de crise comme le florilège des dépenses en donne une très modeste idée :

Les petits logiciels ( dixit Vlieghe) à 95.000 € pour la compta, à 60.000 € pour le courrier ; un
petit emprunt (re Vlieghe) à 1.200.000 € pour financer ... l'embellissement de la la mairie (véridique) soit 257.000€ pour les huisseries, 150.000 € pour re décorer l’accueil du rez de chaussée, sans compter le ré aménagement des bureaux, le mobilier et même les vélos électriques, sans oublier un petit cadeau de 290.000€ …. un prix d’ami consenti pour la cession d’un joyau du patrimoine, l'ami reconnaissant se félicite par écrit des 290.000 € de rabais obtenus du maire sur le prix de 1.350.000€ fixé par les domaines. Ne pas confondre avec le rachat de la maison de campagne devenue hôtel de police municipale)

Les vannes sont ouvertes, plus rien ne pourra endiguer la gabegie qui, depuis ce vote à l’unanimité de la majorité, est institutionnalisée.

Deux exemples au hasard de cette normalisation,

1) L’attribution (
décision n° 162 du 25 11 2009) d’une commande de zébrures pour passages piétonniers, à Zébra - ça ne s’invente pas, pour un montant très, très précisément fixé… entre 50.000 et 150.000 €.: le contribuable pourra toujours tiquer sur le coût de la signalétique mais le caniche de base a gobé !

2) L'appel d’offres dans le cadre d’un accord pluriannuel, une spécialité du Bébert. Par manque d’expertise - le personnel appréciera - la mairie demande un diagnostic de l’état de la voirie. L’entreprise attributaire est aussi chargée de programmer les travaux qu’elle aura identifiés (le minimum, on peut subodorer), de choisir les entreprises réalisatrices ( en toute transparence, à n’en pas douter) et d’assurer la maîtrise d’œuvre en se versant une commission sur leur facturation ( au plus juste évidemment) : la boucle est bouclée , il fallait l’oser et les caniches l’ont avalisé*.

Même au temps béni d’Urba, on avait pas imaginé ça ! Qui a dit que le p’tit Robert n’avait pas d’idées ? Pan sur le bec.

Rien ne peut plus choquer les vésigondins depuis que la varésite sévie, sauf peut être l’honneur égaré** d’un caniche de la rue St Honoré. Comment peut-il cautionner ici des pratiques que la première cour des comptes venue fustigerait, si elle ne les considérait pas comme délictueuses ?


* Au MIT les titulaires d'un MBA dénonceraient une absence de check and balance, au Vésinet les administrés appellent ça un chèque en blanc.

** Avec un peu de flair, ça doit pouvoir se retrouver



30 commentaires:

  1. Il est maintenant temps de leur faire payer leur lâcheté, à ces clebs. Et puisqu'on ne peut les faire piquer, pourrissons-leur l'existence à chacune de leur sortie.
    Ils nous rackettent ? Défendons-nous ! La terreur ne DOIT PAS être à sens unique.
    S'ils sont hués, vilipendés ou interpelés par les citoyens qu'ils croisent, ils comprendront peut-être enfin qu'il n'y a pas que ceux qui s'expriment sur ce blog qui sont en colère.
    On a bien constaté hier que M. Varèse n'en a rien à faire, des Vésigondins. "Je n'en écoute qu'une partie", a-t-il asséné sans rougir ! Quelle honte ! C'est tout l'appareil démocratique local, que cet hurluberlu salit depuis le début de son mandat.
    Quant à sa meute, qu'elle se prépare à recevoir le mécontentement général. Le vol que les conseillers majoritaires ont avalisé hier ne doit pas rester sans réponse.

    RépondreSupprimer
  2. Coram populo !
    Et oui, j’ai été le témoin que c’est devant le peuple du Vésinet venu en masse, qu’hier la majorité municipale s’est enfermée dans la continuité de la pression fiscale et a voté comme un seul homme un budget scélérat! « Passez de bonnes fêtes manants », le roi Ubu a décidé pour vous. Acta est fabula ! Mais attention Mr le petit dictateur, le peuple du Vésinet gronde à tes portes : « Caveant consules » !
    Vade retro Varesium ! Credo quia absurdum…
    Mercator

    RépondreSupprimer
  3. Mais si, mais si Phénix, bis repetita :

    Phénix,
    Dans les si ... on pourrait rajouter :

    - si le CSV existait vraiment ?
    - si le CSV était vraiment représentatif ?
    - si Latour se montrait au grand jour au lieu de rester au chaud pré de sa cheminée ?
    - si les vésigondins mécontents étaient capables de se mobiliser ?
    - ...

    Bref ... c'est triste, mais quel fiasco pour des opposants à Varèse!

    RépondreSupprimer
  4. Comment des hommes et des femmes d'age mûr peuvent perdre à ce point toute conscience morale! Les sectes, les gourous, les endoctrinements de toutes sorte ont de beaux jours .Pas un seul qui montre une interrogation.Le maitre a parlé .C'est donc le bien .Mais, ce dieu là n'a pas l'éternité.L'oeil les suivra le moment venu ,car il y aura un jugement dernier

    RépondreSupprimer
  5. Une idée de cadeaux pour les fêtes de fin d'année: le recueil des perles et bons mots de Robert Varèse, qui réjouira les amateurs du Vermot ou les nostalgique de Jean Charles. Les
    "Nous ne sommes pas là pour discuter", ou les "J'écoute les Vésigondins, ou tout du moins une partie" lancés hier en Conseil Municipal devant un public hilare ne sont qu'un exemple parmi tant d'autres des gags de cet ouvrage drôlatique qui réjouira petits et grand en ces temps de crise. Un cadeau à offrir, ou à s'offrir...

    RépondreSupprimer
  6. @ Ernest André
    C'est l'auteur qu'il faudrait se payer...Mais il impayable !

    RépondreSupprimer
  7. Certains distribuaient des tracts samedi et dimanche derniers pour inciter leurs concitoyens à venir au Conseil d'hier soir... Ces beaux donneurs de conseils, on en n'a pas vu beaucoup hier soir...

    RépondreSupprimer
  8. Lu ailleurs:
    Vous les avez voulus! vous les avez!

    Au lieu de vous échiner à frapper comme des sourds sur vos claviers, allez courir dans la neige, respirer le bon air pur vésigondin.

    Y en a encore pour quatre ans. Gardez vos forces ... et faites des économies.

    RépondreSupprimer
  9. @Anonyme de 13 h 41

    Ceux que j'ai vu ne donnaient pas de conseil, ils demandaient que cessent les turpitudes du maire, de ses amis et de tous ceux qui profitent ehontement des millions d'euros que le maire distribue largement

    Vous êtes sans doute !

    RépondreSupprimer
  10. IL faut un CAP pour être mécano
    Et travailler à l'aise

    Mais sans rien être Maire et bien sûr mégalo
    Et s'appeler Varèse "

    RépondreSupprimer
  11. LA PATINOIRE EST ROUVERTE !!!!

    En l'absence de déneigement de la place du Marché, à nous les glissades demain !

    Au lieu de sabrer le champagne RoRo ferait mieux de saler les rues et places du Vésinet (et toutes les rues SVP, il y a des gens qui vivent et payent leus impôts au Sud de la voie ferrée !). Pt'être ben qu'il est au régime sans sel RoRo ?

    RépondreSupprimer
  12. Au fait, je ne sais si beaucoup de monde l'a remarqué, mais notre Maire (vous savez le P'tit Robert qui a un haricot à la place du cerveau et donc qui ne peut jamais répondre à la moindre question) a peur de la neige et donc n'a pas voulu abimer sa nouvelle voiture (qu'il ne sait peut être pas trop conduire comme les affaires municipales). Du coup, un P'tit lécheur l'a amené jusqu'à la Mairie hier soir ... il avait peur des boules de neige sans doute!

    Robert, tu sniffes, tu sniffes ... la neige.

    RépondreSupprimer
  13. Patinoire de 14.46
    MB salut à toi, on t'a reconnu!

    RépondreSupprimer
  14. A propos de voitures, et de voitures électriques en particulier, le maire a choisit d'investir dans le renouvellement du parc automobile pour passer à l'électrique: Génial, écolo et tout...
    Sauf que des voitures électriques ou hybrides, il n'y en existe qu'au pays du Soleil Levant actuellement.
    Peugeot et Renault en annoncent pour fin 2010...pas avant.
    Ce ne serait pas plus malin d'attendre un peu???

    RépondreSupprimer
  15. @ Anomyme de 15:42

    Mauvais esprit !!
    Et le co-voiturage citoyen alors !
    Surtout quand c'est pour sa poche !

    RépondreSupprimer
  16. Individuellement,chacun des conseillers
    De la ruine du village est coupable et complice
    Et nos enfants boiront,à la lie le calice
    Condamnant leurs parents pour leur passivité

    RépondreSupprimer
  17. Cher "Phenix"

    Je lis régulièrement vos bons mots et je pensais à la lecture de ceux-ci que la soirée d'hier serait mémorable.

    Mais rien. Rien de rien. Même Devos a tord, rien c'est rien et ce n'est pas rien.

    Les Vésigondins sont des veaux dirait quelqu'un qui a passé par notre Ville.

    - Voir les Varèse's godillots, un brin de bave au coin de la bouche ...

    - Voir Mme Lang secouée la tête comme un petit chien à l'arrière d'une voiture

    - Entendre notre Maire dire qu'il respectait ses engagements pré-électoraux sans réaction du public présent

    - Recevoir un cours de management de ce même Maire, lui qui engage un acheteur, responsable de trouver des subventions sans que le budget "subventions" augmente et que la Ville veut passer des contrats-cadres entre 50 et 150 000 euros.

    Varèse va rester pénard jusqu'à la fin de son mandat. Peut-être va-t-il aider son copain Myard à nationaliser Internet.

    Il faut que j'arrête car je commence à admirer Varèse.

    Et pourquoi pas un deuxième mandat ????

    RépondreSupprimer
  18. Qui est le plus fort ?
    Le peuple "Vésigondin" ou Varése ?

    La réponse est dans nos miroirs...

    Ce qui se passe au Vésinet : C'est inadmissible et grave pour chacun d'entre nous, pour nos enfants...

    Nous nous lamentons sur ce blog au lieu d'AGIR, alors après, il ne faut pas venir pleurer.

    Varése n'est pas le Dieu tout puissant !

    Proposition : former un groupe soudé, organisé pour pousser ce "dictateur" vers la sortie.

    A bon entendeur !

    RépondreSupprimer
  19. André Michel a surjoué le début de son intervention.

    Hier soir au Conseil "Le peuple qui gronde" au nom duquel le chef de file de la gauche s'est enflammé ne menaçait personne.

    Les habitants, ceux qui ne peuvent plus saquer Varèse, ne s'en étaient pas moins, pour leur grande majorité, calfeutrés en ce soir sibérien, montrant les limites de l'action contestataire en terre vésigondine.

    Varèse est détesté, voué aux gémonies par plus de 2 vésigondins sur trois. Ses saillies ne font plus rire personne tellement le ridicule de son personnage discrédite les vésigondins, mais aucun administré n'a le toupet de lui dire en face son fait.

    Raillé pour son incompétence, raillé pour ses initiatives : sa dernière lubie d'inviter les maires de la boucle à un topo sur le développement durable a tourné au fiasco. Seul un maire s'était déplacé. Les autres se sont gaussés et se marrent encore en apprenant la colère que le Robert a piqué suite à leur désertion.

    C'est dire la haute opinion qu'ils ont de notre maire, ses copains de la Boucle.

    Varèse va se casser les dents, ce n'est pas une incantation c'est une déduction. L'entêtement et l'incompétence ne font pas bon ménage. Il suffit d'assister à une seule séance du conseil pour prendre la mesure de l'un et de l'autre.

    Varèse nous a confessé avoir un an de retard. Effectivement ça fait déjà 12 mois qu'on attend son départ. Pour une fois on peut lui donner raison.

    Phénix

    RépondreSupprimer
  20. C'était bien beau, dehors, avec la neige, les petites branches autour de la fontaine, et les lumières bleues, tout comme sur la place du marché.
    Dedans, il y a toujours beaucoup de gens, comme la dernière fois. Autour de la grande table aussi ils étaient tous là. Pas de malades, à cause du centre de vaccination.
    Une chose que mon Papa ne comprend pas sur la vaccination : pourquoi la mairie recherche les docteurs et les infirmières? Il croyait que c'était le sous-préfet qui s'occupait de tout.
    Bon ! La petite dame blonde a retrouvé sa voix et elle a parlé. Elle a une drôle de petite voix. La dame en rose, elle n'était ni en rouge ni en rose. Elle n'a pas parlé, c'est dommage, parce qu'elle fait rire les gens.
    Ils ont juste appuyé une fois sur le bouton à côté de la porte, et puis il y avait un haut-parleur dans l'entrée, pour qu'on entende. C'est mieux.
    Le maire a dit, ou il a répété, qu'il y a beaucoup de retard dans Le Vésinet, et tellement de choses à faire qu'il faut acheter des logiciels, et puis apprendre aux gens à s'en servir, et puis embaucher des gens pour contrôler les autres et les comptes, et faire des procédures, et demander des études pour prévoir ce qu'il faut faire.
    Le maire a dit que l'ABF (Papa me dit que ça veut dire Architecte des Bâtiments de France) trouve que les Ibis c'est la cata et qu'il faut aussi faire quelque chose. C'est les gens du tennis et du restaurant et les clients du restaurant qui vont être contents !
    Alors, comme tout ça coûte cher et qu'on a beaucoup de retard, la faute à ceux d'avant qui étaient pas bons, la majorité n'a pas voulu changer les chiffres de la dernière fois, comme les minoritaires avaient demandé.
    L'adjoint aux finances a lu les chiffres qui sur l'écran. Il était trop sûr de ce qu'il lisait ou bien ça avait l'air de le fatiquer ou alors de l'ennuyer, comme pour les devoirs.
    J'ai entendu dire que c'était affligant, ou affliguant, ou quelque chose comme çà. Mais comme il va prendre des cours avec les autres de la majorité pour apprendre à parler, ça ira mieux après.
    Ceux de l'opposition ont répété ce qu'ils avaient dit la fois d'avant. Celui qui a été viré a aussi parlé un peu. Lui, j'ai pas compris s'il est encore dans la majorité ou déjà dans l'opposition.
    Donc,ils -les opposants, ont dit que tout ça c'est trop, ça coûte cher, qu'on n'a pas besoin de tout çà, qu'on sait pas où on va et qu'il faut baisser les impôts.
    Après, ils ont voté le budget, les majoritaires ont levé la main tous en même temps chaque fois pour dire qu'ils sont d'accord. Les minoritaires ont voté non. Celui qui s'est fait virer, il a voté oui et non suivant les numéros que le maire annonçait. J'ai pas compris.
    Donc on va être bien tranquilles jusqu'à la prochaine fois qui est dans un an puisque la majorité est d'accord sur tout. On va faire les études, les travaux, les réunions, et les dépenses qui sont décidés.
    Presque tout le monde dans la salle est parti à la fin du vote. Il y avait encore plein de sujets, mais ils étaient venus surtout pour les impôts et les dépenses. C'est dommage.
    J'aurais appris plein de choses nouvelles, mais la neige continuait à tomber et il fallait que je rentre tôt pour ma dernière journée d'école avant les vacances de Noël.
    Papa m'a dit que j'en ai assez vu pour mon âge et que je comprendrai quand je serai plus grand.
    Mon institutrice a dit " en progrès " alors peut-être que je trouverai un paquet cadeau sous le sapin, même si les impôts ne baissent pas.
    Je ne crois plus au Père Noël. Papa dit que c'est un début !
    Zanot

    RépondreSupprimer
  21. Dis-nous Robert,
    quel plaisir trouves-tu
    A faire ainsi,
    cascader, cascader
    Nos écus ?

    RépondreSupprimer
  22. Filouterie, mensonge ou incompétence?
    Pour défendre le vote immédiat d'un budget calamiteux avant le 31 décembre, Monsieur "le conseiller Inspecteur des Finances" a doctement expliqué qu'il "fallait choisir" et qu'en l'absence de ce vote précipité on ne saurait pas réaliser le budget d'investissement 2010. Enormité!
    C'est faire fi de l'article 1612-1 du Code Général des Collectivités Territoriales qui stipule qu'en cas de d'absence de vote du budget avant le 1er janvier, une collectivité peut, sur autorisation du Conseil, engager, liquider et mandater des dépenses d'investissement dans la limite de 25% du montant correspondant du budget de l'année précédente.
    Je m'étonne que l'opposition, habituellement compétente, n'ait pas relevé ce mensonge ou que monsieur le Maire, ex-maître de conférences à l'ENA n'ai pas relevé le caractère fallacieux de l'argument ainsi avancé.
    Filouterie, mensonge, incompétence ? Les trois ?
    jFy

    RépondreSupprimer
  23. Nul doute que l'inspecteur pré cité, lecteur attentif de ce blog, apportera une réponse circonstanciée à la mise en cause de sa compétence par Mr J Fy

    Phénix

    RépondreSupprimer
  24. Ya pas de doute, pour le dit inspecteur des finances, c'est "Laffitte" en avant!

    RépondreSupprimer
  25. Ou "la fuite à Varèze".

    RépondreSupprimer
  26. A M.FLY
    J'évite de répondre habituellement pour ne pas intervenir dans la libre expression, très utile pour sentir les habitants qui s'expriment sur le blog.Mais ce dernier conseil a donné lieu à des affirmations et des présentations, voire des délibérations inadmissibles( je reviendrai bientôt sur l'une d'elle qui est grave ).
    Je reviens ici sur le point que vous évoquez et pour lequel M.Laffitte s'est fourvoyé sans nulle doute en service commandé.
    Votre point a bien été relevé et a même donné lieu à un échange vif entre Varése , Laffitte et moi.J'ai même dit des propos de M.LAffitte que " c'était faux".
    Mais visiblement M.Laffitte semble être intervenu sur ordre.Il a eu du mal! car M.Laffitte est un conseiller qui peut apporter une réelle compétence ,mais qu'il prenne sa liberté au lieu de défendre l'indéfendable.

    Pour votre info encore , le compte de gestion est finalisé en Février.Ils ont fait approuver celui de 2008 sans le donner(!tout à fait contraire à la loi) en Mai 2009!pour cacher le plus lontemps possible les résultats réels 2008.ILs recommencent avec 2009.
    Le vote du budget en Décembre permet de voter le budget année N+1 sans tenir compte des résultats N.
    Mais nous ne les lâcheront pas,et allons désormais préparer une autre étape, car nous avons cru :au début leur inexpérience, puis leur incompétence, et maitenant leur inconscience.
    Notre ville ne mérite pas cette gestion.IL faudra tôt ou tard aussi que çà éclate entre eux .Je ne peux croire que tous soient insensibles à la situation.
    Une gestion de bon sens,économe de l'argent de nos concitoyens, ce n'est pourtant pas sorcier! Ne desespérons pas, à bientôt

    RépondreSupprimer
  27. Ils sont tout simplement DANGEREUX : SEPT ans d'opposition, c'était une préparation suffisante à l'exercice du pouvoir, avec toutes les données en main, et une équipe expérimentée et compétente (disaient-ils...)
    Ce n'est pas une erreur, c'est une FAUTE !
    Ne les lâchez surtout pas !

    RépondreSupprimer
  28. Faute ou Erreur ?
    C'est simple : Erreur n'est pas répété ni intentionnelle.
    Si l'erreur est (signalée et) répétée OU intentionnelle,
    Alors il y a faute.

    C'est pas compliqué.

    RépondreSupprimer
  29. A M. Michel :
    commencez par cesser de faire la distinction, chez M. Varèse et ses adjoints/conseillers, entre les hommes et femmes et le maire et ses adjoints/conseillers, comme vous l'avez fait au moment du DOB. Il est impensable qu'ils puissent compter une seconde sur la moindre retenue de la part d'une opposition digne de ce nom. Leur témoigner la moindre estime après les décisions qu'ils ont prises, c'est déjà les absoudre de leurs fautes.
    Il ne sert à rien de palabrer avec eux pour tenter de leur faire entendre raison : ils ne vous écoutent pas.
    Je trouve quand même incroyable que vous n'ayez pas les moyens nécessaires pour donner à la situation dramatique que nous vivons à cause de l'équipe en place un retentissement médiatique et politique régional ou national. Donnez une bonne leçon de com' à ces godillots, si vous voulez en finir avec eux.

    RépondreSupprimer
  30. à DN,
    et pourtant interventions multiples auprés du sous préfet,rencontre avec lui, recours à la préfète, correspondance au président de la chambre des comptes..Un vésigondin a même écrit à Sarko!Alors il reste quoi:la justice :le temps s'écoulera avant des résultats et la cour des comptes,- on va intervenir-, bien que ce ne soit pas vraiment son role.
    En Mars il y aura deux ans de mandat ,on peu déclencher une saisine .Mais il faudra 4000 signatures pour déstabiliser la majorité .
    Un maire est un roi avec tous les pouvoirs!Sauf l'erreur , la faute grave, -et ce n'est pas impossible -.et des conseillers qui le lâchent .Ne desesperez pas.
    La différence entre adjoints et conseillers?faible, c'est vrai ,mais les adjoints sont tenus en mains tous les jours ,ils obéissent, les conseillers sont un peu plus loin du père.Mais après le 17 , vous avez raison:tous dans le même sac jusqu'à preuve du contraire.

    Il n'est pas possible que cela continue ainsi.La trève doit permettre de préparer une réaction forte , car enfin seuls ici deux derniers exemples que PHénix n'a pas manqué:
    le cadeau de 290000 € pour le 43 pas Pallu:ceci doit être éclairci en Janvier ,et
    le contrat voirie qui confie à la même société:diagnostic, programmation des travaux, et maitrise d'oeuvre ;il y a confusion,
    et n'oublions pas 22 M€ sans controle des élus,même Madame Lang l'a reconnu en CM.Mais cela a disparu du PV. Classique!dans leurs méthodes.Allez , bonnes fêtes tout de même!

    RépondreSupprimer