5 janvier 2010

Aporétique et soporifique

L’aporie varésienne : parler de ce qui n’existe pas, ou louer un bilan quand on en a rien à porter à son actif, exercice soporifique quand un maire s'y complait pendant près d’une heure lors de la cérémonie des vœux.

Alors on n'hésite pas à s’attribuer les réalisations de ses prédécesseurs et des décisions dont le mérite revient exclusivement à des opposants, à flétrir sans la nommer la municipalité précédente pour avoir agi dans l’illégalité, tout en récupérant les 3 « grâces » de l’ancien régime compromises dans cette gestion,

A se rengorger pour la fréquentation des crèches ce qui, sauf à avoir payé de sa personne, est le résultat d’une politique ancienne, à se féliciter de disposer de plus de radars automatiques qu’aucune autre ville hexagonale - effet d’une demande de la précédente municipalité, ou à applaudir à la réduction de 10% des impôts pour les personnes handicapés, réduction fruit d’une bataille menée par André Michel, et à prendre ses administrés pour des amnésiques.

Heureusement pour les exégètes de la pensée du maire quelques varézinades sont venues émaillées son allocution.

La double dualité (sic) a fait son entrée dans le dictionnaire des singularités cosmogoniques du p’tit Robert, tout comme la stupéfiante (resic) consommation d’alcool et de drogues sur les pelouses vésigondines apparue enfin aux yeux dessillés du maire. Mais où est l’oie grise, disparue des écrans radar ? Que fait sa police ?

A quel plumitif doit-on cet interminable pensum, passant du coq à l'âne (honni soit qui mal y pense), truffée de truismes, de satisfecit, dégoulinant d'obséquiosités racoleuses pour un personnel redevenu méprisable pour les 364 jours à suivre.

C’est ce personnage revanchard, solitaire et provocateur – "non, je n’augmenterai pas les impôts " a-t-il osé proférer, "impôts qui sont au niveau médian des taxations voisines," a-t-il encore ânonné, ce qui reste la plus éhontée des menteries, qui va imposer, sauf sursaut populaire, ses diktats pendant l’année 2010.

Le sous préfet dont la varésie avait claironné la présence, s’était fait désiré. Y aurait-il des fréquentations qui deviennent mal séantes ?




19 commentaires:

  1. Au fait, y avait-il quelques élus de la boucle (invités par tirage au sort par le tiré au sort) à cette pantalonade digne de Ceaucescu?

    RépondreSupprimer
  2. Très bon résumé de cette intervention.

    Un petit plus pour ceux qui auront entendu le maire prononcer avec délectation le mot "paradigme" :

    http://vesigondinsvigilants.over-blog.com/article-paradigme-42354317.html

    Bonne année à tous

    RépondreSupprimer
  3. Les maires des villes voisines étaient ils présents lors de ces voeux dégoulinants ?
    Et la première adjointe, est-elle fière des réalisations de son ancienne équipe ?

    RépondreSupprimer
  4. Donc rien de nouveau,
    Donc
    Dehors, Out, Fuera, Raus,
    Herr PV et ses séides !

    RépondreSupprimer
  5. Ses vœux, son équipe et lui, ils peuvent se les garder
    J'en formule un seul : qu'ils dégagent tous autant qu'ils sont. Et peu importe la manière.

    RépondreSupprimer
  6. Correction : Au Vésinet on ne passe pas du "coq à l'âne" on passe du "faisan à l'âne"

    RépondreSupprimer
  7. Sur cette photo,son pantalon et sa veste semblent bien longs !
    A-t-il fait aussi croire à son tailleur qu'il était un "Grand Homme" ?

    RépondreSupprimer
  8. petite coquille : quelques varézinades sont venues EMAILLER son allocution.

    RépondreSupprimer
  9. Notez que le blason de la ville est bien trop grand, là où il est. ^^

    RépondreSupprimer
  10. Je n'étais pas aux voeux hier, mais j'ai regardé les voeux que not'mair nous a adressés
    via le site de la Mairie.

    Qui avait dit que l'équipe municipale bénéficierait (à nos frais) de cours d'expression orale ?

    M'est avis que le Grand Chef a séché les cours ! C'est pitoyable ! Quand on pense que la mouture présentée est sans doute la meilleure de toutes celles qu'ils ont du enregistrer !

    C'est lorsque'il nous présente ses voeux que not'maire bafouille le plus : c'est dire l'intérêt qu'il nous porte !

    Pour le reste, on dirait qu'il dépose devant une commission d'enquête. Ce ne sont que justifications approximatives, explications vaseuses, grands gestes de mains etc... Bref, comme d'habitude, un écran de fumée, de la poudre aux yeux. Il commencerait pas à être un peu gêné aux entournures ? Prendrait-il conscience de la grogne de ses administrés-vaches à lait ?

    Espérons, espérons, espérons (et en attendant...gémissons)

    RépondreSupprimer
  11. Eh oui, les impôts locaux n'ont pas augmenté à Chatou, la preuve est que pour ceux qui ont opté pour le prélèvement mensuel de leurs impôts sur le Revenu, taxe d'habitation et taxe foncière, le calcul du prélèvement mensuel est égal a 1/10ème de chaque impôt réglé en 2008, pour les Catoviens les prélèvements de taxe d'Habitation et de Taxe Foncière se sont arrétés avec les prélévements effectués en octobre 2009, au Vésinet nous avons eu droit a des prélèvements de taxe d'habitation et foncière en novembre et décembre.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  12. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  13. Non sans malice Gournac faisait remarquer hier à ses invités dont le préfet, le retard du sieur Varèse.

    On se prend pour le roi mais on n'a pas la politesse qui sied à la fonction.

    RépondreSupprimer
  14. LE GRAND RESPONSABLE DE CETTE SIUTATION EST ALAIN MARIE FOY QUI A LACHEMENT ABANDONNE SES TROUPES GERE D UNE MANIERE LAMENTABLE LE DOSSIER DE LA PLACE DU MARCHE SANS JAMAIS TENIR COMPTE DE L AVIS DE SON CONSEIL ......

    C EST LUI QUI A PERMIS A VARESE D ETRE ELU

    RépondreSupprimer
  15. LE GRAND RSPONSABLE DE L ELECTION DE VARESE EST ALAIN MARIE FOY QUI A LACHEMENT ABANDONNE SES TROUPES ET GERE D UNE MANIERE LAMENTABLE LE DOSSIER DE LA PALCE DU MARCHE ........

    RépondreSupprimer
  16. @ anonyme 9.58 et 10.01

    On vous paye ?

    RépondreSupprimer
  17. @ Anonyme 9:58 et 10:01
    Vous vous répétez...mal, d'ailleurs.
    Quant à l'avis de son conseil (9:58) ce conseil était majoritairement pour le projet, qu'il a soutenu, puisqu'il faut encore et toujours le répéter.
    Si A M Foy avait été le vilain dictateur qu'on a complaisamment décrit, il aurait mis toute ces beaux opposants au garde-à-vous, le projet aurait été réalisé, et nous n'en serions pas là où nous ont mis les pisse-vinaigre anti-tout dont l'unique réussite aura été de transformer à terme Le Vésinet en mouroir de luxe.
    Au temps pour vous, vilain donneur de leçons !

    RépondreSupprimer
  18. Ne mettons pas FOY et VARESE dans le mêm sac :

    FOY
    Une tour matinée de Blockhaus sur une patinoire des danaïde obère l'avenir.

    VARESE
    Une Place vide laisse place pour l'avenir

    Maintenant il est vrai que les méthodes son similaires...

    RépondreSupprimer