29 janvier 2010

"En toute illégalité…

...en toute opacité, du Varèse tout craché !"

Ce jugement est celui d’un conseiller municipal découvrant au détour d’une conversation que le maire avait amorcé des travaux pour réimplanter la future MJC.

Aucune information, aucune consultation de l’assemblée des élus, et bien entendu aucune délibération ! C’est dans les officines varésiennes que s’est concocté ce nouveau projet destiné à
déFoyer le Vésinet.

Autre situation illégale et ubuesque – ne s’agit-il pas du théâtre dont le budget n’est pas voté, les comptes ne sont pas arrêtés. La trésorerie est dans le rouge suite au sucrage de la subvention de fonctionnement et la mairie assure les fins de mois de cet établissement, juridiquement autonome.

Cette gestion de fait du maire sur l’ACAL aurait du conduire le nouveau président à démissionner. Tout en feignant d'ignorer la situation comptable de l’association Mr d’Aboville n’envisage pas cette éventualité. Il est chargé de déJonemanniser le théâtre, pour commencer !

Étape suivante : démolir Matalou. Sous couvert du Grenelle de l’environnement la destruction de cet ensemble sportif est déjà planifié. Le conservatoire viendra se jucher sur le toit du Gymnase Robert Varèse dévolu aux "sportifs de haut niveau (sic)" .

Vaste programme du destructeur patenté : supprimer tous les acquis des anciens régimes, raser les vestiges d'une ville d'exception et faire du Vésinet la ville ordinaire qu’il appelle de ses vœux.

Il reste 4 ans pour l'en empêcher.


photo de droite : la nouvelle place du marché et ses latrines à ciel ouvert.



14 commentaires:

  1. Si le gymnase MATALOU est rebaptisé gymnase "R. Varèse" on n'est pas prêt d'entendre les parents d'élèves crier "rendez-nous Varèse!!!"

    RépondreSupprimer
  2. Il est rare de voir un bâtiment baptisé du nom d'une personne vivante, mais sans doute unique de voir ce bâtiment débaptisé du vivant de la même personne.

    Et son on appelait Le Vésinet Le Varese, nous serions tous des Varésiens...

    RépondreSupprimer
  3. Il est peut-être un peu prématuré d'aligner notre paranoïa sur la mégalomanie de l'élu de nos pensées...
    Quoique...

    RépondreSupprimer
  4. Je tiens à préciser que tout sportif de plus de 1 m 60 est considéré comme sportif de haut niveau par la municipalité.

    en dessous on peut être maire au Vésinet

    RépondreSupprimer
  5. Observateur anonyme29 janvier 2010 à 11:31

    Concernant les latrines, c'est vrai que ça doit fortement déplaire. Les nouveaux vésigondins aiment mieux se soulager directement contre les murs des immeubles, faire crever les arbres des parcs saturés d'urine et déféquer dans les coins sombres (même ces "dames") ! Et encore je ne parle pas de leurs zanimos de kompagnie. C'est la culture nouvelle des habitants de ce bled, mais qu'y faire ?

    RépondreSupprimer
  6. Quelqu'un a-t-il des nouvelles de l'amenagement de la place du marché ? Robert doit espérer que tout le monde oublie les milliers de m3 creusés sous terre . Je trouve qu'avant de se lancer dans de couteux projets, il devrait trouver une solution à ce problème .

    RépondreSupprimer
  7. Trouver une solution ? Robert Varèse ? Vous plaisantez ?
    La place du marché, c'est réglé, pour lui. Même en cherchant bien, on ne peut plus faire pire. Chapitre clos.
    Maintenant, il s'attaque à la MJC.
    Juste une suggestion, Robert : ne t'embête pas à trouver une solution pour l'agrandissement ou quoi que ce soit d'autre, concernant la MJC : rase-la ! C'est simple et ça sera en droite ligne de tes actions passées : après toi, le néant.
    Et ensuite, ne t'encombre pas du gymnase, du conservatoire, du théâtre, tout ça...
    Rase tout ! J'oserais même dire, vu que c'est avec nos sous : Rase gratis !

    Ou alors dégage.
    (honnêtement, je préférerais que tu optes pour cette dernière solution, si tu as encore un peu de fierté.)

    RépondreSupprimer
  8. Robert ne trouve que des problèmes.
    Jamais les solutions.

    RépondreSupprimer
  9. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  10. AH! voila , mon ami Caton le vieux:il manque un peu de vocabulaire!

    RépondreSupprimer
  11. Il y a la Bible qui raconte l'histoire du Christ;
    Il y a Candide qui raconte l'histoire de Varese.
    Ce Blog a remplaçé la Septante et la Vulgate comme livre de chevet du Vesigondin.
    Un nouveau travail hermeneutique va devoir être pratiqué.
    Il y a de la Gnose dans l'air.
    Pour tout dire je n'ai pas bien tout compris dans ces allegories candidesques.

    RépondreSupprimer
  12. La Bible, l'histoire du Christ ???
    De quelle bible s'agit-il ?
    Tant qu'à faire, avant d' étaler la science qu'on n'a pas, on peut "feuilleter" Wikipédia.

    RépondreSupprimer
  13. A Job :quelques precisions
    la Bible se compose (pour un chretien). de l'ancien Testament et du nouveau Testament .Le nouveau testament contient les evangiles qui relatent la vie et le message du christ.
    La Septante est la version grecque de la bible hebraique.La foi chrétienne reconnaît l'accomplissement, dans le Christ, des Écritures et des attentes d'Israël

    RépondreSupprimer
  14. Pour revenir à nos moutons, on en a encore pour 4 ans de leurs singeries, ridicules, lamentables et coûteuses, exemple achevé de tout ce qu'il ne faut pas faire en matière de gestion communale...

    RépondreSupprimer