7 janvier 2010

On achève bien les chèvres

Il a quitté la Cour des grands et des comptes. Abandon de poste dont il était coutumier, n’avait-il pas déjà quitté le navire du RPR au milieu de la tourmente ?

Sanguin, massif et caractériel monsieur Seguin tonitruait pour la galerie qui faisait mine d’être impressionnée, mais qui en France s’intéresse aux rapports de la Cour des comptes. Plus on blanchit, plus la gabegie s’installe. Ce ne sont ni les Forgeard les Dray ou les vautours qui s’en plaindront.

Une grosse pointure, voilà ce qu’il faut maintenant trouver.

Un homme intègre, épris de légalité. Un homme soucieux du bien public et de ses deniers, de l’intérêt général. Un homme au passé sans tâche ni zones d’ombre, au parcours rectiligne sans reniement, sans petits arrangements, sans complaisance ni compromission.

Un petit homme franc au dessus de tout soupçon ! L’oiseau rare !

Il a redressé sa cité, a restauré la légalité. Il a ponctionné ses administrés pour le plus grand bien de quelques initiés, fait des économies de timbres, d’électricité, et n’a pas de mots assez flatteur pour vanter son intégrité. Il a institué moult procédures, moult contrôles, et a payé 100.000€ un logiciel de comptabilité. Il sait que si les bons comptes font les bons amis, l’inverse est aussi vrai.

Il attend son heure.

On va transmettre son CV.

7 commentaires:

  1. Voilà un poste à la hauteur de ses ambitions...
    Il semble en effet taillé sur mesure, compte-tenu de ses états de service.
    Si seulement il était retenu, nous en serions débarrassé!!!

    Bravo Phénix pour cette proposition. Mais tu aurais dû joindre une proposition de CV à transmettre à Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  3. Quel CV ? Le vrai ou le caviardé ?

    RépondreSupprimer
  4. @ APEC,
    Si c'est Phénix qui le fait, on sera sûrement plus proche du vrai que s'il le fait lui-même...

    RépondreSupprimer
  5. Il y a des rapprochements qui frisent le ridicule.
    Penser à Seguin et à ... l'autre en même temps a quelquechose d'inconvenant.
    "Requiescat in pace" pour l'un et que l'autre ...aille au diable!

    RépondreSupprimer
  6. Il faut démissioner Myard qui a soutenu Varèse.

    RépondreSupprimer